•  

    Quand je vous dis que la plupart des rosiers de Warren sont vigoureux et n'en finissent pas de fleurir...

     

    Floraison continue

     

     

    Sur cette tige, on comprend mieux :

    Le bouquet de fleurs au sommet n'a pas encore commencé à s'ouvrir 

    qu'une nouvelle pousse émerge déjà sur la droite.

    Elle portera aussi des boutons qui assureront le relais.

    Il s'agit ici de Hilda Sofia Lehmann mais

    cette particularité se retrouve chez la plupart des rosiers de Warren.

    Bien sûr, pour en arriver là, ces rosiers ont bénéficié de bons soins 

    (bien nourris à la plantation, puis en fin d'hiver et arrosages pendant la canicule).


    10 commentaires
  •  

     

    Quelques photos en attendant les images...

    Ce vendredi, la Roseraie a servi de jardin studio pour des séquences de jardinage 

    qui seront bientôt diffusées sur le net et que je vous partagerai bien sûr.

    L'occasion de revoir des amis très chers à savoir Philippe Minot (Jardin Jardinier)

    et le délirant Nature Lupine (Olivier de son petit nom).

    Une journée zigomatiquement très éprouvante avec ces deux-là !

     

    Philippe avait apporté du matériel de pro avec carrément deux caméras.

     

    Silence, on tourne !

     

     

     

    Silence, on tourne !

     

     

    Le script d'Olivier est passé en revue une dernière fois.

     

    Silence, on tourne !

     

     

    C'est parti, clap première !

     

    Silence, on tourne !

     

     

    Non, non, Philippe ne s'est pas arraché les cheveux !

     

    Silence, on tourne !

     

     

     

    Sauf quand c'est devenu très bruyant...

    Quelle idiote je suis de ne pas avoir pensé à la journée de l'enseignement...

     

    Silence, on tourne !

     

     

     

    Mais il avait la chance de pouvoir compter sur deux super assistants :

     

    Silence, on tourne !

     

     

     

    Silence, on tourne !

     

     

     

    Silence, on tourne !

     

     

     

    Je ne vous raconterai ni ce qu'Olivier a dit, ni ce qu'il était là en train de fabriquer dans le massif.

     

    Silence, on tourne !           Silence, on tourne !

     

    Et encore moins ce qui le turlupinait à cet instant précis.

     

    Silence, on tourne !

     

    Pour comprendre, il faudra que vous voyez (très bientôt) les séquences commandées par Promesse de Fleurs car

    oui, c'est à eux qu'on doit ses retrouvailles dans ce beau cadre.

     

    Silence, on tourne !

     

    Olivier était souvent noyé parmi les fleurs...

     

    Silence, on tourne !

     

    Une sacrée journée de 10 heures de tournage qui s'est achevée par un petit arrêt

    dans mon Little Bit of Paradise.

    Philippe est resté très sobre (impossible de lui refaire le coup de la Bush de la dernière fois !),

    quant à Olivier, lui, en bon belge, il a de l'endurance !

    Nos deux comparses ont apprécié les nénés qu'on leur a servis (le têton d'Olivier était déjà englouti le temps que je sorte l'APN).

     

    Silence, on tourne !

     

    Et même s'il tient bien la route, notre petit belge s'est quand même senti menacé par...

    ma belle Salvia curviflora !

     

    Silence, on tourne !

     


    8 commentaires
  •  

     

    Ce samedi, j'ai reçu la visite d'un ami très cher. On s'est connus sur Facebook il y a très longtemps via les photos de roses et

    on ne se voit pas très souvent : normal, il vit en Argentine !

    Un jour, il m'a demandé si je ne connaissais pas une école d'horticulture dans ma région pour participer à un échange 

    (Juan est professeur à centro agrotecnico regional de Venudo Tuerto)

    Je lui ai vivement conseillé l'Institut de Genech qui ne se trouve qu'à une dizaine de kilomètres de chez moi et 

    depuis, cet échange s'est déjà répété et il y venait pour la ... 3ème fois !

    La première fois, c'était en septembre 2016 (voir ici), les rosiers étaient tout jeunes et il n'y avait pas grand chose à voir à la Roseraie.

    La seconde (voir ici), en avril 2018, la végétation débutait et pas encore une seule rose à l'horizon.

    Et donc cette fois-ci, c'était la bonne : je pouvais enfin lui faire découvrir les roses de Warren ainsi que leurs compagnes.

     

    Les dahlias...

     

    Jamais 2 sans 3 !

     

    Jamais 2 sans 3 !

     

    Les Callistephus...

     

    Jamais 2 sans 3 !

     

    Jamais 2 sans 3 !

     

    On a beaucoup parlé "sauges" aussi et notamment des guaranitica

    qui attirent chez lui, en Argentine de nombreux colibris.

    Juan Pablo nous a expliqué comment la fleur se prépare à la venue de l'oiseau.

     

    Jamais 2 sans 3 !

     

    A la manière du colibri dont il a simulé le bec avec une petite branche,

    il nous a montré comment la fleur réagit.

    Observez bien la différence entre les deux photos.

    C'est magique !

    Il m'a aussi fait goûté le nectar de la fleur, très sucré.

    Si vous passez par la Roseraie, je vous montrerai.

     

    Jamais 2 sans 3 !

     

    J'ai été étonnée de voir qu'il connaissait l'Artemisia annua (chez nous, peu la connaissent).

    C'est en fait, en Argentine, une plante très commune qu'ils appellent pinito (petit pin) et quand on y regarde de plus près,

    en effet, il a la même forme conique.

     

    Jamais 2 sans 3 !          Jamais 2 sans 3 !

     

     Mais Juan était surtout venus pour les roses bien sûr.

    Et il a été émerveillé par The Countess of Love sous ses gouttes de rosée.

     

    Jamais 2 sans 3 !           Jamais 2 sans 3 !

     

     

    Subjugué aussi par la belle couleur, le parfum et les belles tiges bronze de Plum Jam.

     

    Jamais 2 sans 3 !

     

     

    Jamais 2 sans 3 !

     

     Ses parfums préférés :

     

    Jamais 2 sans 3 !      Jamais 2 sans 3 !

                                                            Vivid Pink                                                                                 Johanna Pauline Hartwig

     

    Jamais 2 sans 3 !

    Asteropé

     

     

    Jamais 2 sans 3 !

    Cool as Ice

     

                 

     On a vraiment passé une belle matinée au milieu des fleurs.

     

    Jamais 2 sans 3 !

     

     Encore merci à Guillaume (professeur à l'Institut de Genech) d'avoir rendu cette rencontre possible.

     

    Jamais 2 sans 3 !

     

     

     On a terminé la visite par quelques bulles bien fraîches et une ou deux petites douceurs de la pâtisserie Delhaye.

    Juan a mis quelques mots dans le livre d'or que je n'avais pas oublié pour une fois.

    Je suis la plupart du temps tellement "prise" dans mes visites guidées que je l'oublie.

     

    Jamais 2 sans 3 !

     

     Le soir-même, Juan Pablo publiait quelques photos prises avec son smartphone.

    Je les partage avec vous :

     

    Jamais 2 sans 3 !          Jamais 2 sans 3 !

     

     

    Jamais 2 sans 3 !


    13 commentaires
  •  

     Les Roses de Warren : Shazzam

     

     

                                                                                               Obtenue par Warren Millington (Australie 2011)

                                                                                               Introduite en Europe en 2014.

                                                                                               Arbuste. 

                                                                                               Blanc.

                                                                                               Puissant parfum de myrrhe.

                                                                                               Très grandes fleurs (13 cm), très doubles (+ de 41 pétales), en petits bouquets, en quartiers, de style rose ancienne.

                                                                                               Floraison généreuse et continue.

                                                                                               Arbuste de taille moyenne (hauteur 90 cm), bien fourni, inerme ou presque et érigé. 

                                                                                               Feuillage de grande taille, semi-brillant et vert foncé.

                                                                                               Peut être utilisé dans les massifs, en pot, en fleurs coupées ou en arbuste isolé. 

                                                                                               Parents : Queen Elizabeth (Hybride de thé, Lammerts, 1984) x Elara

                                                                                               Disponible ici.

     

     

    Des boutons verdâtres à faire pâlir d'envie tous les fleuristes.

     

    Les Roses de Warren : Shazzam             Les Roses de Warren : Shazzam

     

     Une rose d'un blanc légèrement crème.

     

    Les Roses de Warren : Shazzam     Les Roses de Warren : Shazzam

     

     

    Les Roses de Warren : Shazzam

     

     

     Avec tellement de pétales qu'il a fallu attendre qu'elle ait deux ans pour la voir s'épanouir pleinement.

     

    Les Roses de Warren : Shazzam

     

     Un parfum terriblement puissant et envoûtant.

     

    Les Roses de Warren : Shazzam

     

     Un petit arbuste aux tiges élégantes.

     

    Les Roses de Warren : Shazzam

     

     

     Associé dans le jardin blanc, aux Arctotis grandis et aux Agastaches rugosa 'Alabaster'.

     

    Les Roses de Warren : Shazzam              Les Roses de Warren : Shazzam

     

     

    Les Roses de Warren : Shazzam

     

     

     

     

     

     

     
     
     
     

    3 commentaires
  •  

    Jean-Luc, c'était mon voisin. Celui que je citais dans mon livre

    quand il me remerciait d'avoir planté des rosiers parfumés juste en face de chez lui.

    En mai dernier, il nous a quittés. Beaucoup trop tôt.

    Quand sa fille qui habite en appartement nous a demandé si on voulait ses deux rosiers tiges,

    je n'ai pas hésité une seule seconde.

    Il en était très fier. Il les avaient achetés chez Aldi l'an passé. Je les lui avais taillés au printemps.

    A son décès, ils sont restés plusieurs semaines sans aucun soin et malgré la sécheresse, ils sont toujours là.

     

    RIP Jean-Luc

     

    Je leur ai trouvé une place de choix, près d'un banc.

    Je ne connais pas le nom de la variété mais ils sont en tout cas, très florifères.

    Au travers de ses rosiers, Jean-Luc est toujours près de nous et

    j'aime bien cette idée.

     

    RIP Jean-Luc            RIP Jean-Luc

     

    Rosa 'Royal Red Mini-Stamm'

     

    RIP Jean-Luc


    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique