•  

     

    Entrée gratuite, c'est appréciable.

    Courtrai, pour mes amis du Nord, c'est la porte à côté.

     

    Idée de sortie

     

     

    J'ai déjà assisté à cette expo il y a 6 ans (lire ici).

    Rien à voir avec une fête des plantes mais

    un seul exposant aura peut-être le pouvoir de vous décider à vous y rendre.

    Notez bien : Catherine Böttcher y sera présente avec ses clématites.

    Si vous voulez qu'elle apporte une variété bien précise, n'hésitez pas à la contacter au préalable de ma part :

    bottcher.clematis@skynet.be

     


    1 commentaire
  •  

    Le Seeds of Love me prend tellement de temps que je n'ai plus l'occasion de poster

    autre chose que les portraits d'anciens.

    Ca ne nous a pas empêché à Bruno et à moi de faire un "saut" jusque Bruges ce vendredi,

    où on a pu constater combien la ville prenait soin de la sécurité de ces citoyens et des touristes.

    (Elus tournaisiens, prenez-en de la graine !)

     

     

    Tea-room à Bruges - On teste encore et encore

     

    Chez Gingerbread, le tea-room n'était pas encore rouvert.

    On a donc décidé de retourner chez Pâtisserie Academie.

    Pas de décor cosy mais question desserts, c'est le top.

    On pourrait même plutôt assimiler cet endroit à un salon de dégustation.

    Textures et aspect très recherchés et gustativement, rien à redire.

     

    J'ai choisi une bûche cerise-mangue. Un délice !

     

    Tea-room à Bruges - On teste encore et encore

     

     

    Et un Merveilleux revisité pour Bruno. Parfait !

     

    Tea-room à Bruges - On teste encore et encore

     

     

    Capuccinos crème fraîche parfaits aux aussi.

     

    Tea-room à Bruges - On teste encore et encore

     

     

    Il faisait glacial ce vendredi et on n'a pas pris le temps de faire beaucoup de photos.

    Juste ici, devant la vitrine de Chocolate Line avec une présentation très bien choisie de leurs chihuahuas.

     

    Tea-room à Bruges - On teste encore et encore     Tea-room à Bruges - On teste encore et encore

     

     

    Toutes les boutiques n'avaient pas encore enlevé leurs décorations de Noël et ce,

    pour mon plus grand bonheur...

     

    Tea-room à Bruges - On teste encore et encore


    9 commentaires
  •  

     

    J'ai découvert Hilde De Mol l'an passé, lors des Winter Moments de Bruges

     où elle avait réalisé une oeuvre qui m'avait laissée béate d'admiration.

    Souvenez-vous...

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur     Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     

    Il est de ces oeuvres qui suscitent en vous une vague d'émotions qui

    vous embuent les yeux et vous serrent la gorge sans que vous ne la voyez venir.

    Ce fut le cas ce jour-là. Je me retrouvais complètement dans le style de Hilde que

    je qualifierais de romantique, décalé (avec son petit côté British) et terriblement innovant.

     

    Peu d'artistes parviennent à m'envoûter de cette manière. Kirsty Mitchell, la photographe, est l'une d'elles et

    c'est comique combien je retrouve des points communs à toutes les deux.

    Ce sens du détail, du travail acharné pour parvenir au résultat souhaité, les mises en scène

    pour créer une atmosphère qui vous emmène au pays des rêves.

    Après de longues années de galère, Kirsty vient d'obtenir enfin la reconnaissance méritée du monde de la photographie.

    Je souhaite la même chose à Hilde dans son domaine.

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

    Kirsty et Hilde ont des univers avec beaucoup de similitudes.

    Toutes les deux vouent un grand amour à la Nature dans ce qu'elle offre de plus beau.

     

     

    En début d'année, Hilde participait à un concours floral basé sur les hellébores et

    remportait le troisième prix.

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

    En compagnie d'Adinda Sap. Ces deux-là étaient faites pour s'entendre.

     

     

    En septembre, lors de Fleuramour à Alden Biesen, elles participèrent ensemble en

    suivant le thème de l'édition (Les 4 éléments).

    Elles réalisèrent des sirènes comme vous n'en avez encore probablement jamais vues.

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur         Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur          Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     

    A Fleuramour, Hilde remporta également le prix du bouquet de mariée

    avec une composition qui parle aux jardinières que nous sommes.

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur     Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     On se souvient aussi, plus récemment de sa table aux Winter Moments et de sa vision du Feu

    dans la salle Erasmus (revoir ici).

     

     

    Il était grand temps que je me décide enfin à aller lui rendre visite chez elle, à Houtave.

    Je n'avais jusque là jamais réalisé combien ça se trouvait si près de Bruges.

    A noter donc dans votre programme lors de votre prochaine visite dans la Venise du Nord.

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     Je reconnaissais d'emblée l'une des pièces présentées à Bruges.

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     

    Très sympa, ces jardinières aux fenêtres !

     

     Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     

    Vous auriez du voir ma tête quand j'ai ouvert la porte...

    Alice au pays des merveilles !

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

    Encore mieux que je l'imaginais !

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur           Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     

     Ce petit tabouret, tous les visiteurs des Winter Moments le reconnaîtront.

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     J'ai passé un très long moments à observer chaque objet,

    à savourer la mise en scène avec toutes les autres pièces qui l'entourent.

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     Un esprit brocante avec des prix très raisonnables.

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur           Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur           Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur           Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     

     J'ai pu voir en vrai les sirènes d'Alden Biesen. Génial !

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur          Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur        Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur         Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     Je me serais presque attendue à voir Ebenezer Scrooge !

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur          Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur        Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     

     Une autre idée géniale : détourner ces vieux hachoirs à viande.

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur          Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur          Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur           Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     

     La composition avec les orchidées qui ornait la table de Hilde aux Winter Moments est toujours aussi belle.

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur          Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     Hilde n'est pas une fleuriste conventionnelle. Elle réalise vos bouquets sur commande.

    Une fois par mois, elle organise aussi des ateliers et voici le sujet de celui qui a lieu aujourd'hui.

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     

    Un autre tableau nature que j'aime beaucoup.

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     

    La Castafiore n'a qu'à bien se tenir !

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur     Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     

     Je reconnais l'oeuvre de Hilde pour l'Helleborus Award. Les hellébores ont séché mais

    l'ensemble reste très harmonieux et la structure est fabuleuse.

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     Dans cette boutique, vous trouverez des pièces uniques.

    Ses dernières réalisations sont composées de petits animaux sous globe où chaque détail a son importance.

    Elle m'a expliqué avoir utilisé trois sortes de neige différentes par exemple.

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur             Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

    Je n'avais jamais vu un tel atelier de fleuriste.

    Je crois qu'il faut ici plutôt parler d'artiste floral.

    Hilde a l'art de sublimer la moindre plante, le moindre objet.

    (voyez la graminée ci-dessous. Ca devrait vous donner des idées, non ?)

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     

     Ouvert le mardi, jeudi et vendredi de 14 à 18:00,

    le samedi de 10 à 18:00 et

    également le dimanche de 14 à 18:00.

    Egalement sur Facebook 

     

     J'ai été ravie de visiter sa boutique mais encore beaucoup plus,

    de rencontrer en vrai, une artiste aussi passionnée et chaleureuse.

    Je vais lui proposer bientôt, quand elle aura un peu de temps, de prolonger cet article

    par une interview plus complète où elle nous racontera son parcours.

     

     

     

    Den Kleinen Olifant : un monde enchanteur

     


    14 commentaires
  •  

     Avant toute chose, je vous remercie pour tous les messages de sympathie hier sur Facebook.

    On m'a volé ma voiture. Ca va me coûter beaucoup d'argent mais

    ça ne m'enlèvera pas mon envie de bloguer, de fêter Noël comme je le fais habituellement.

    La vie continue. D'autres que moi connaissent des situations bien plus dramatiques.

     

    Bruges avant Noël

     

     

     

    Bruges avant Noël

     

     

    Quelle horreur ! Qu'est-ce qui nous a pris d'aller à Bruges un samedi ???

    Juste avant les fêtes ?

    - "Parce que vendredi, t'étais à Anvers, pardi !"

    -"Oui, mais je n'ai jamais vu autant de monde dans la Zuidzandstraat et la plupart parlent français !"

    -"C'est de ta faute ! T'avais qu'à pas publier tous ces articles où tu disais que c'était la plus belle ville du monde !!!"

    -"Pffff ! Si j'avais su..."

     

    Mais j'ai fini par en avoir le coeur net et j'ai trouvé le coupable :

     

     

    Bruges avant Noël

    Sudpresse -  8/12/2016

     

     

    Sacré François ! Sans rancune...

     

    Bruges avant Noël

     

     D'ailleurs, je t'offre cette photo de la crèche installée dans le marché de Noël.

     

     Bruges avant Noël

     

     

     

    On était pourtant arrivés trés tôt.

     

    Bruges avant Noël

     

     

    Mais c'est vrai qu'on a perdu cette avance dans un... tea-room he

    Il y a une dizaine de jours, en mangeant nos petits gâteaux chez Gingerbread,

    on avait regretté de ne pas avoir testé leurs bagels qui semblaient si appétissants.

     

    Bruges avant Noël

     

    Verdict : une tuerie !

    Je comprends que tout le monde choisissait ça le matin !

     

    Bruges avant Noël            Bruges avant Noël

     

    J'ai quand même pris une part de gâteau au chocolat (fourré aux framboises).

    Un Real Red Devil's Foodcake réalisé à la perfection !

    Je sais, c'était notre deuxième tea-room en deux jours.

    Mais on n'a qu'une vie, n'est-ce pas ?

     

    Bruges avant Noël

     

     

    Bruges avant Noël

     

     

    Au moment de partir, j'ai appris une très mauvaise nouvelle :

    les propriétaires remettent leur commerce très prochainement (le 20 décembre)

    pour aller couler des jours heureux en... Bretagne !

    Non, non, Laetita & Co, ne vous réjouissez pas trop vite !

    Le Monsieur, pâtissier hors-pair a décidé de se vouer au job pour lequel il a vraiment été formé

    et ça n'a plus rien à voir avec les petits gâteaux puisqu'il s'agit de la calligraphie.

    Espoir quand même : les nouveaux propriétaires ont promis de garder l'esprit de Gingerbread.

    J'irai tester pour vous, chers lecteurs et je serai impitoyable ! yes

     

     

    Petit tour en ville,

     

    Bruges avant Noël

     

     

     

    Bruges avant Noël

     

     

    Bruges avant Noël

     

     

    Bruges avant Noël           Bruges avant Noël

     

     

    Bruges avant Noël

     

     

    Bruges avant Noël

     

     

    Bruges avant Noël

     

    quand shopping et culturel se combinent naturellement.

     

    Bruges avant Noël            Bruges avant Noël

     

     

    Bruges avant Noël

     

     

     

    Bruges avant Noël            Bruges avant Noël

     

     

     

    Bruges avant Noël

     

     

    Bruges avant Noël

     

     Promenade toujours aussi agréable.

    Il suffisait d'éviter le marché de Noël et les rues à touristes.

    Et là, Bruges garde toujours son charme et son statut de plus belle ville au monde !

     

    Bruges avant Noël

     

     Ca faisait quelque temps qu'on passait devant une pâtisserie et

    qu'on se disait qu'un jour, on ramènerait quelques "échantillons" pour tester à la maison.

    Ca se trouve sur la Noordzansstraat et ça s'appelle "Chantilly".

    Verdict : pas mal du tout mais pas du niveau de Pâtisserie Académie.

     

    Bruges avant Noël

     

     

    On en a goûté un sans tarder, en voiture, car notre journée était loin d'être terminée.

     

    Bruges avant Noël

     

     

    On n'avait pas loin à aller, juste une petite dizaine de kilomètres

    dans la belle campagne brugeoise.

    Demain, je vous emmène dans le petit village de Houtave

    pour ce qui fut le plus beau moment de mon week-end.

     

    Bruges avant Noël

     

     

     

     

     


    24 commentaires
  •  

     

    Anvers en décembre

     

    On aurait du arriver encore plus tôt pour mieux profiter des arbres habillés de lumière.

     

    Anvers en décembre     Anvers en décembre

     

     

    Anvers en décembre

     

     

    A Anvers, les parterres surélevés garnis de vivaces ne sont pas nettoyés pour l'hiver.

    Comme dans nos jardins, cela assure une belle présence en hiver et sous un gros coup de givre 

    ou de neige, ça peut devenir féerique mais aussi un bon point pour les butineurs en ville.

     

    Anvers en décembre

     

     

    Commencer la journée par un tea-room, ça devient une habitude...

    Et cette fois, on a choisi un leu prestigieux : le Palais du Meir.

    Situé au beau milieu de l'artère commerçante principale de la ville,

    cet imposant bâtiment appartenait à Napoléon qui n'eut malheureusement jamais l'occasion d'y séjourner.

     

    Anvers en décembre

     

     Au rez-de-chaussée, le Café Impérial propose des petits-déjeuners copieux, des lunchs et un tea-afternoon.

     

    Anvers en décembre     Anvers en décembre

     

     

     Cadre grandiose, ouvert très tôt le matin, ça s'annonce bien.

     

    Anvers en décembre

     

     Le salon est impressionnant et l'on a du mal à imaginer que l'on se trouve en plein centre du Meir.

     

    Anvers en décembre         Anvers en décembre

     

     

     

    Anvers en décembre

     

     Le service est très efficace et l'accueil, chaleureux.

     Tout était pourtant réuni pour un petit-déjeuner mémorable...

    Hélas, si les mets étaient présentés de manière élégante dans des services très classes,

    les desserts ne furent pas du tout à la hauteur de nos espérances.

     

     

    Anvers en décembre     Anvers en décembre

     

    Capuccinos corrects. Petits cannelés qui accompagnaient très "caoutchouteux".

    Des americans pancakes titrées dans le menu qui n'avaient rien en commun avec les vraies de l'Oncle Sam !

    Appelcake industriel, ça se voit même sans y goûter.

     

    Anvers en décembre

     

     Scones assez lourds et crème qui l'était tout autant.

     

    Anvers en décembre

     

     Tout ça nous a donné très soif. On a donc recommandé un jus d'orange frais pour Bruno.

    S'il était frais, ça ne voulait pas dire que c'était un jus pressé, ce à quoi on s'attendait.

    Rien à redire sur mon Earl Grey.

    Bref, une belle expérience pour le cadre mais on n'y retournera plus tellement la cuisine est décevante.

     

    Anvers en décembre

     

     Le bâtiment se prolonge à l'arrière avec les écuries occupées par notre prestigieuse marque de déco.

    Je n'y reviendrais pas longuement puisque je vous l'ai déjà bien détaillé lors de notre visite dans leur show-room à Grammont (relire ici).

     

    Anvers en décembre

     

     

    Anvers en décembre

     

     

    Anvers en décembre

     

     

     

    Anvers en décembre

     

     On a ensuite fait deux grands magasins dédiés à Noël avec le même point commun :

    la piètre qualité des objets proposés.

     

    Anvers en décembre

     

    Après avoir arpenté les plus beaux magasins de déco du Royaume,

    tout ceci m'a paru bien fade.

     

    Anvers en décembre

     

     

     

    Anvers en décembre

     

     

     

    Anvers en décembre

     

     Dans la presse cet été, on annonçait l'ouverture de cet énorme magasin sur le Meir,

    entièrement consacré aux décos de Noël et ouvert tout l'année.

    Ce concept existait déjà aux Etats-Unis lors de mes voyages il y a presque 30 ans.

     

    Anvers en décembre

     

     

    Anvers en décembre

     

     Mais la grosse différence, c'est que là-bas, on y trouvait plein de jolies choses.

    Rien à voir avec le best-of du pire Made in China vendu ici !

    Je vous déconseille vivement.

     

    Anvers en décembre

     

     

    Retour vers des boutiques qui me parlent plus.

    Même si je connais presque par coeur cette chaîne,

    je ne peux m'empêcher de rentrer ne serait-ce que pour le diffuseur de parfum à l'entrée.

     

         Anvers en décembre

     

     

     

    Anvers en décembre

     

     On y trouve du très sobre mais aussi des choses qui le sont beaucoup moins.

    C'est ce qui fait le charme de Zara Home.

     

    Anvers en décembre

     

     Les parures de lit sont toujours très fraîches et originales.

     

    Anvers en décembre

     

     

    Ensuite, j'ai fait la tournée des Pomax !

    Autre fleuron de nos magasins de déco (un cran en-dessous de Flamant quand même),

    Pomax propose de jolies objets à des prix plus ou moins raisonnables.

    Trois lieux de vente sur Anvers :

    le premier, situé en plein centre est de petite taille.

    Le second, à quelques minutes de marche est en fait un magasin de déstockage des anciennes collections

    où je fais régulièrement de bonnes affaires.

    (Vous retrouverez toutes les adresses sur le site de Pomax)

     

    Anvers en décembre          Anvers en décembre

     

    Malheureusement, comme pour chez Flamant, la tendance des nouvelles collections va vers le sobre.

    C'est dommage. Je regrette le côté cosy que j'y retrouvais il y a quelques années.

     

    Anvers en décembre

     

     Enfin, voici ce qui était à la base de notre déplacement sur Anvers :

    la vente d'usine dans un entrepôt à Kontich (une dizaine de minutes en voiture au sud d'Anvers).

    Cet événement a lieu deux fois par an (le prochain sera en avril - infos sur Facebook)

     

     

    Anvers en décembre

     

     Deuxième jour de vente et le parking est aussi bondé.

    On fait la queue à l'entrée.

     

    Anvers en décembre      Anvers en décembre

     

     A l'intérieur, ça se bouscule et il ne faut pas hésiter car certains articles ne sont plus disponibles en grande quantité.

     

    Anvers en décembre

     

     On a l'impression de se trouver chez Ikea ou Colruyt mais

    en fouinant bien, on trouve.

     

    Anvers en décembre

     

     J'ai déniché deux belles pièces pour mon Noël... 2017 que je ne vous montrerais pas évidemment

    et aussi, j'ai racheté un set de couverts que j'avais déjà l'an passé (6, c'était un peu juste).

    J'ai payé 39.60 au lieu de 99.99 !

     

    Anvers en décembre         Anvers en décembre

     

     Retournons maintenant jouer les touristes dans cette belle ville

    dont il faut oublier bien vite qu'elle a un bourgmestre peu recommandable.

     

    Des façades somptueuses sur la Grand Place.

     

    Anvers en décembre     Anvers en décembre

     

     

    Anvers en décembre     Anvers en décembre

     

     Avec la cathédrale Notre-Dame tout près.

     

    Anvers en décembre

     

     

    Anvers en décembre

     

     

    Anvers en décembre     Anvers en décembre

     

     Ici, en Belgique, pas de soucis (encore) pour afficher nos crèches.

     

    Anvers en décembre

     

     

     Le spectacle est partout. A vous donner un sacré torticolis.

     

    Anvers en décembre

     

     

    Anvers en décembre

     

     

     

    Anvers en décembre     Anvers en décembre

     

     

    Anvers en décembre

     

     

     Anvers est une ville très cosmopolite.

     

    Anvers en décembre     Anvers en décembre

     

     

    Anvers en décembre

     

     

    On y trouve des boutiques surprenantes.

     

    Anvers en décembre

     

     

    Anvers en décembre     Anvers en décembre

     

     

    Anvers en décembre

     

     

    Mais celle qui affiche toujours la plus grande affluence,

    c'est la boulangerie-pâtisserie Goossens.

    On fait la queue et on attend très trop longtemps hélas.

     

    Anvers en décembre      Anvers en décembre

     

     

    Anvers en décembre

     

     

    Anvers en décembre

     

     

    Anvers en décembre

     

     

     L'ambiance de Noël était certes bien respectée par les commerçants mais

    pas autant que dans la plus belle ville du monde où je vous emmènerai demain !

     

    Anvers en décembre

     

     

     

     


    13 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique