•  

     

    Au jardin en ce moment

     

     

    Au jardin en ce moment          Au jardin en ce moment

     Dahlia 'Lilac Perfection'

     

    Au jardin en ce moment

     Dahlia 'Crème de cassis'

     

    Au jardin en ce moment           Au jardin en ce moment

     Fuchsia 'Whiteknights Pearl' et Plectranthus argentatus

     

     

    Au jardin en ce moment

     Geranium maderense

     

     

    Au jardin en ce moment          Au jardin en ce moment

                                                                           Dahlia 'Bargaly Blush'                                                             Dahlia 'Tsuki-yori-no-shisha'

     

     

    Au jardin en ce moment

     

     Clematis paniculata

     

    Au jardin en ce moment        


    14 commentaires
  •  

     

    On entend par jardin naturaliste, le style qui caractérise le fait d'associer de nombreuse vivaces

    en scènes qui ont surtout leur intérêt en automne.

    Dans ce genre de jardins, la faune est privilégiée et

    il est dont évident de laisser en place l'habitat et la nourriture de tout ce petit monde durant la période hivernale.

    Cela a pour avantage de pouvoir profiter de belles scènes comme celle-ci immortalisée par mon ami Hans Van Horssen,

    garden designer et photographe de grand talent.

    (PS : vous pouvez le suivre sur FB en cliquant sur la photo ci-dessous)

     

    Comment concilier jardin naturaliste et esthétisme

     

     

    C'est le genre de photo qui nous fait rester béats d'admiration, n'est-ce pas ?

    Mais êtes-vous prêts à faire des concessions pour obtenir un tel résultat ?

    Etes-vous prêts à laisser les plantes en place une fois fanée et oublier d'être maniaque ?

    Saurez-vous voir du romantisme là ou d'autre ne voit que pourriture et décadence ?

    Tout est là...

     

    Personnellement, je laisse les plantes mûrir pour en récolter les graines et

    déjà ça, c'est too much pour certains.

     

    Comment concilier jardin naturaliste et esthétisme     Comment concilier jardin naturaliste et esthétisme     Comment concilier jardin naturaliste et esthétisme

     

     

    Comment concilier jardin naturaliste et esthétisme

     

    Mais chez moi, ça s'arrête là, pour des raisons pratiques.

    Je vous explique : au printemps, j'ai un travail colossal avec la taille des rosiers de la Roseraie (540) et les miens (200).

    C'est pourquoi je taille tout ce que je peux durant la fin de l'automne et l'hiver et

    aussi, afin de pouvoir installer les bisannuelles (digitales, campanules...) à la place des annuelles que j'enlève.

    C'est donc une question d'organisation.

    Cette semaine, Bruno m'a quand même demandé de lui laisser quelques plantes graphiques

    pour s'amuser un peu avec son nouvel objectif lors des premiers givres.

     

    Comment concilier jardin naturaliste et esthétisme

     

     


    16 commentaires
  •  

    2020, une année à dahlias... ou pas.

     

    L'autre jour, je lisais chez Olivier que pour lui, 2020 n'était pas une année favorable aux dahlias.

    Et d'autres de ses amis de surenchérir dans le même sens.

    Je me suis alors sentie gênée de laisser un commentaire disant que chez moi,

    c'est presque s'ils n'avaient jamais été aussi beaux et florifères...


    2020, une année à dahlias... ou pas.

     

     

    Alors, j'ai réfléchi à ce qui pouvait bien causer cette différence et

    j'en ai conclu deux choses :

     

    - Les dahlias ont besoin d'eau en suffisance.


    Ce n'est pas parce qu'ils sont originaires du Mexique que ce sont des plantes chameau !
    Un peu comme les fuchsias.
    Le tout, c'est de bien réguler les arrosages :

    arroser régulièrement mais laisser quand même le temps d'absorber.

    Par contre, ne pas attendre non plus qu'il montre des signes de soif pour arroser.

     

    2020, une année à dahlias... ou pas.        2020, une année à dahlias... ou pas.

     

    2020, une année à dahlias... ou pas.

     

    - Les dahlias aiment être bien nourris.

    Cela fait des années que j'ai pris l'habitude de leur apporter mon fameux engrais 20-20-20

    à raison d'une fois par semaine.

    C'est d'autant plus important pour ceux que je cultive en pots.

    Certains "experts" en dahlias vous diront que ce n'est pas nécessaire mais 

    chez moi, ça fonctionne bien. Après, vous faites comme vous voulez...

     

    2020, une année à dahlias... ou pas.         2020, une année à dahlias... ou pas.

     

    2020, une année à dahlias... ou pas.


    21 commentaires
  •  

     

    Il y a des plantes issues de semis qui s'amusent à nous faire des surprises.

    On pense avoir semé un zinnia d'une telle couleur et il s'ouvre légèrement à très différent...

    Ca vous est déjà arrivé d'être déçu de ne pas avoir ce que vous pensiez

    ou agréablement surpris par une teinte inédite ?

     

    On a tous en tête les ancolies. Chez beaucoup d'entre elles, c'est souvent la surprise.

    Mais avec les annuelles aussi, il y a des infidèles :

     

    Il y a les Cosmos sulfureus oranges qui deviennent jaunes :

     

    Infidèles

     

     

    Infidèles         Infidèles

     

     

    L' Helichrysum bracteatum 'Silvery Rose' qui devient orange :

     

    Infidèles         Infidèles

     

     

    Et enfin, les zinnias...

     

    Des semis de 'Purple Prince',

    celui-ci est ok,

     

    Infidèles

     

     

    mais les deux autres...

    l'un a vachement pâli et l'autre est carrément psychédélique !

     

    Infidèles          Infidèles

     

     

     

    Les 'Peach' ont toute une gamme de variations mais en général, ça tourne autour de l'abricot :

     

    Infidèles         Infidèles

     

    mais parfois, un rose peut malgré tout émerger :

     

    Infidèles 

     

     

    Mais celui qui m'a le plus déçu de tous, c'est le Zinnia 'Benary Giant Wine'

    devenu 'Benary Giant Purple' :

     

    Infidèles         Infidèles

     

     


    13 commentaires
  •  

     

    Hier, j'ai réalisé que je publie presque exclusivement sur la Roseraie et 

    très peu sur mon propre jardin.

    Il n'est certes plus au top pour l'instant. Il faut tenir compte que l'on est très en avance et

    que nos jardins en sont au stade du début de l'automne si on réfléchit bien.

    Ici, ce qui me sauve, ce sont les Phlox paniculata.

    Après floraison, je les ai très légèrement taillés et les voilà qu'ils refleurissent de plus belle.

    J'avoue quand même qu'ils ont rarement manqué d'eau.

     

    Au jardin en ce moment         Au jardin en ce moment

                                                                                               Angelica sylvestris 'Vicar's Maid'

     

     

    Au jardin en ce moment

    Phlox paniculata 'Sweet Summer Ocean' et 'Lichtspel'

     

     

    Au jardin en ce moment

     

     

    Autre scène bien sympathique :

     

    Au jardin en ce moment

    Phlox paniculata 'Frans Schubert' - Hydrangea macrophylla 'Ayesha' - Rosa 'Maria Theresia'

    Plectranthus argentatus - Nicotiana 'Lime Green' - Amaranthus 'Alegria'

     

     


    20 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique