•  

     

    Je ne sais pas vous mais moi, en ce moment, je reste gaga devant mes Thalictrum.

    Ces feuillages tout frais d'où commencent à émerger des tiges plus ou moins solides me font craquer.

     

    Mon chouchou, c'est celui-ci : Thalictrum 'The Cloud'.

    Beaucoup de feuilles et des tiges hyper robustes.

     

    Nuages en devenir           Nuages en devenir

     

     

    'Ghent Ebony' est remarquable de par la couleur foncée de son feuillage

    mais il est aussi moins vigoureux.

     

    Nuages en devenir

     

     

    Les deux suivants sont les plus vigoureux de tous et les plus hauts aussi.

    Et donc à placer bien calé entre d'autres plantes hautes.

     

    Nuages en devenir         Nuages en devenir   

                                                                                       'Elin'                                                                                       'Anne'

     

     

    Beaucoup plus modeste et d'ailleurs cultivé en pot, 

    voici le Thalictrum 'Purplelicious' :

     

    Nuages en devenir

     

     

    Magnifique feuillage doré pour le Thalictrum 'Goldlace'

    et frisoté pour Thalictrum cultratum :

     

    Nuages en devenir             Nuages en devenir

     

    Et le plus délicat de tous, je vous l'ai déjà montré dimanche, c'est le Thalictrum reniforme :

     

    Nuages en devenir

     

     

    Tous ceux-là, c'est une partie de ma petite collection que je cultive dans mon jardin.

    Cet automne, de nouvelles variétés sont venues s'ajouter à la Roseraie et

    je vous les présenterai quand les plantes se seront un peu étoffées.

     


    16 commentaires
  •  

     

    Bonjour,

    J'espère que vous allez bien. Vos proches aussi.

    Aujourd'hui encore, j'ai envie de vous répéter de prendre toutes les précautions nécessaires et plus encore quand vous sortez.

    Les mesurettes prises par nos gouvernements ne sont pas suffisantes même si elles vous paraissent dures.

    La contamination continue de s'étendre parce que d'une part, comme je viens de le dire, les mesures ne sont pas assez strictes (les dernières études sur la transmission par aérosol prouvent que le port du masque pour monsieur et madame tout le monde est indispensable et que la distanciation d'1m50 n'est pas suffisante) et d'autre part, parce que beaucoup encore ne respectent déjà pas ce qui est imposé (mais pas assez sanctionné, là est le problème).

    Je le disais déjà la semaine passée : même sans sortir de chez moi, je vois des tas de comportements à risques !

    Bref, on n'est pas sortis de l'auberge.

    Et ce déni pour beaucoup... je comprends que d'aucuns saturent déjà à l'afflux d'infos négatives qui circulent dans les médias. J'en ai même vu qui ne veulent plus entendre parler des chiffres de décès. Et pourtant... chacune de ces vies enlevées est de trop. Ce n'est pas une fatalité ! J'ai la rage contre ces dirigeants qui ont tardé à agir pour ne pas mettre à mal l'économie (les mêmes qi parlent déjà de déconfinement). J'ai la rage contre tous ces gens qui prennent ça à la légère depuis le début, contre ceux qui ne mettent pas tout en oeuvre maintenant encore pour se protéger et donc nous protéger. La solidarité, c'est d'abord se protéger soi-même.

    Encore une fois, heureusement qu'il y a le jardin pour éviter de sombrer dans la dépression, voire dans la folie.

    Le jardin comme exutoire mais aussi comme salut de notre santé mentale.

    Cette semaine, je suis allée trois fois à la Roseraie. Je vais vous avouer que je dois me forcer pour y aller (sortir de son cocon devient difficile), je fais des trucs de dingue pour désinfecter les grilles mais une fois sur place et après 10 minutes de désherbage, j'y trouve la paix qui me répare de toute cette turbulence.
    Cette semaine, je publierai des photos.

    Au jardin, les tulipes commencent à bien s'ouvrir et avec celles en pots, je m'amuse à les combiner au mieux. Ca aussi, c'est très apaisant. Commencer à voir de la couleur, c'est comme un arc-en-ciel dans la grisaille. Et avec l'arrivée du printemps, de la douceur annoncée, tout va s'accélérer au jardin et nous laisser entrevoir des jours meilleurs.

    Sinon côté travaux, on a encore beaucoup désherbé (on va peut-être enfin venir à bout de cet aegopode...(espérons que le virus soit moins résistant) J'ai aussi supprimé les ficaires qui fleurissaient jaune canari à certains endroits. j'ai planté des sauges sclarées, des ancolies, une hémérocalle 'American revolution", des Millium effusum aureum, des Sisyrinchium striatum... (j'ai bien pioché dans ma nursery). J'ai dû aussi arroser à plusieurs reprises mes pots de tulipes.

    Voilà, voilà, je reparle jardin et c'est bien mieux que le début de mon message...

    Je vous souhaite un excellent dimanche. Portez-vous bien !

    Isabelle

     

     

    Photos de Bruno

     

    Le jardin comme exutoire (4)            Le jardin comme exutoire (4)

                                                                           pivoine atbustive                                                                       Euphorbia characias

     

     

     

    Le jardin comme exutoire (4)

     

    Vous avez repéré la dame verte ?

     

    Le jardin comme exutoire (4)

     

     

    Le jardin comme exutoire (4)

     

    Muscari 'Touch of Snow'

     

     

    Il s'amuse beaucoup avec ses fougères :

     

    Le jardin comme exutoire (4)            Le jardin comme exutoire (4)

     

     

    Le jardin comme exutoire (4)

     

     

    Le jardin comme exutoire (4)           Le jardin comme exutoire (4)

     

     

    Le jardin comme exutoire (4)

    Thalictrum aquilegifolium

     

     

    Le jardin comme exutoire (4)

     

    Lunaria annua

     

     

    Le jardin comme exutoire (4)

     

     

     

    Le jardin comme exutoire (4)

    Bellis perennis

     

     

     

    Mes photos :

     

    Le jardin comme exutoire (4)

     

     

     

    Le jardin comme exutoire (4)            Le jardin comme exutoire (4)

    Tulipa 'Light and Dreamy'

     

     

    Le jardin comme exutoire (4)

     

    Thalictrum reniforme

     

     


    23 commentaires
  •  

     

    Bonjour,

    Nous voila déjà au numéro 3 de cette nouvelle rubrique. J'espère de tout coeur qu'elle en comptera moins de 10. Allez, on se met ça comme objectif ?

    C'est beaucoup me direz-vous mais réaliste. Quand j'ai dit à mes collègues il y a quelques semaines qu'on serait confinés trois mois, elles m'ont fait de grands yeux et pourtant...

    Et une fois encore, on ne le répétera jamais assez, nous, jardiniers, nous sommes des privilégiés. Plus que jamais, notre jardin va nous apporter réconfort et courage. C'est là qu'on trouvera la paix pour affronter ces temps terribles.

    Cette semaine, on a eu aussi beaucoup de chance avec le beau temps qui nous a permis de nous aérer un maximum.

    Et dire qu'il y a encore si peu de temps, en voyant la somme des travaux à entreprendre au jardin au printemps, on se demandait tous comment on allait trouver le temps...

    La question est résolue. On va même bientôt en avoir fait le tour. Et on va simplement pouvoir profiter pleinement de chaque floraison, s'émerveiller devant chaque fleurette, chaque bulbe qui pointe, chaque semis spontané, penser à celui à qui on l'offrira...

    Mais pour ça, une seule condition, il faut vous préserver et préserver les autres. Vous croyez que vous prenez toutes les précautions nécessaires pour éviter cette saleté de virus ? Non, remettez-vous en question à chaque instant. Je ne vous oblige pas à devenir aussi dingue et méfiante que moi mais de grâce, soyez vigilant et pensez à tout bien désinfecter ce que vous rentrez dans la maison. Gardez vos distances (1m50 n'est pas suffisant selon moi). Bref, prenez soin de vous et des autres. on va y arriver si chacun y met du sien.

     

    Mais revenons au jardin. Cette semaine, j'ai peint ma façade, désherbé à la Roseraie, planté des vivaces et j'ai rangé ma nursery surtout. J'avais prévu plein de plantes pour la bourse qui devait avoir lieu aujourd'hui et aussi pour la fête des plantes du 13 juin. Et me voici avec un stock important que j'essaie de caser ci et là pour que ça ne fasse pas trop bazar. On se croirait chez Stéphane Decriem !!!

     

    Le jardin comme exutoire (3)     Le jardin comme exutoire (3)     Le jardin comme exutoire (3)

     

     

    Le jardin comme exutoire (3)

     

     

    Un petit tour au jardin ?

    Les Leucojum sont au top.

    Le jardin comme exutoire (3)

     

     

    Je découvre pour la première fois le Lunaria annua 'Corfu' d'un bleu des mers du Sud, wouah ! (photo de gauche)

    On distingue la différence avec la monnaie du pape commune (photo de droite), plus mauve.

     

    Le jardin comme exutoire (3)     Le jardin comme exutoire (3)

     

     

    Je suis heureuse de voir mon petit rosier 'Lilly Rose' reprendre vigueur.

    L'an passé, il n'avait pas été très concluant.

     

    Le jardin comme exutoire (3)           Le jardin comme exutoire (3)

     

     

    Et puis, cette semaine, il faudra que je vous détaille ces merveilleuses tulipes...

     

    Le jardin comme exutoire (3)

     Light and Dreamy

     

     

    Bonne semaine ! Portez-vous bien !

    Isabelle

     

     


    23 commentaires
  •  

     

    ... de mettre vos dahlias démarrer en pots.

     

    C'est le moment !

     

     

    On pourrait les planter mi-mai directement en terre mais le risque,

    c'est de voir les jeunes pousses dévorées par les limaces.

    Donc, ce que je fais, c'est que je les plante maintenant en pots et je les mets hors gel.

    Ils vont ainsi pousser et devenir suffisamment forts afin d'être moins appétissants pour les baveux

    quand je les mettrai en place en mai.

    Je les arrose très peu au début, plus à la fin.

    S'ils deviennent trop hauts, je les pince,

    ce qui les forcera à se ramifier et donc, donner plus de fleurs.

     

    C'est le moment !     C'est le moment !

     Chez Frans (Zeeland Dahlias), il inclut dans le sachet une étiquette adhésive avec le nom, très pratique.

     

     

    Ci-dessous, on voit même deux petits bourgeons poindre.

     

    C'est le moment !

     

     

     

    Ce que j'adore quand, je sors mes dahlias de leur hibernation,

    c'est quand, en les nettoyant, ils se divisent presque tout seuls.

    C'est ainsi qu'ici dessous par exemple, 

    je suis passée d'1 Daisy Duke à 5 !

     

    C'est le moment !


    19 commentaires
  •  

     

    Une force de la nature

     

    En ce moment, de la fenêtre de ma cuisine, je suis scotchée par mon William Shakespeare.

    Il est d'une vigueur incroyable malgré son grand âge (il doit avoir presque 25 ans).

     

    Une force de la nature

     

     

    Il continue d'émettre de nouvelles pousses depuis les grosses branches mais aussi depuis la base.

     

    Une force de la nature            Une force de la nature

     

     

    Et ce feuillage bronze... hummmm !

     

    Une force de la nature

     

     

    Je n'ai jamais compris pourquoi David Austin l'avait abandonné au profit de William Shakespeare 2000 qui lui, n'a pas survécu chez moi...

    Dans quelques semaines, ses merveilleuses roses feront mon bonheur comme depuis si longtemps déjà.

     

    Une force de la nature     Une force de la nature

     

     

     


    11 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique