•  

     

    Semis de juin : bisannuelles et vivaces

     

     

    La semaine passée, j'ai lancé ma deuxième vague de semis de l'année. J'ai pour habitude de m'organiser de la sorte :

    en mars, je sème toutes les annuelles (et elles sont très nombreuses chez moi) et

    en juin, je sème les bisannuelles qui seront plantées avant l'hiver et qui fleuriront le printemps prochain ainsi que

    les vivaces que je n'ai pas pu semer en mars, faute de place. J'ai d'ailleurs remarqué que la plupart d'entre elles préfèrent les températures plus douces de juin pour germer.

     

    Certains me l'ont réclamé; voici la liste de tout ce que j'ai semé :

     

    Bisannuelles :

    Campanula medium (simples et doubles)

    Salvia sclarea (la commune et la Piémont)

    Digitalis 'Sutton's Apricot' - 'The Shirley' - 'Pam's Choice' (appelée aussi 'Elsie Kelsey' , je me suis faite avoir, 2 noms pour la même plante...) - 'Snow Thimble' - 'Gelber Herold' - 'Foxy' - 'Monstruosa'

    Verbascum 'Snow Maiden'

    Tragopogon porrifolius

    Erysimum cherii pourpre - allioni 'Siberian Wallflower' - Sugar Rush Serie 'Primrose'

    Oenothera biennis

    Lunaria annua 'Corfue Blue' - 'Kastoria' (que je soupçonne être la même que Corfue blue, on verra bien) - 'Chedglow'

    Salvia argentea

    Delphinium requienii

    Papaver nudicaule 'Pastel Mixed' - 'Kelmscott Giants'

    Myosotis roses + blancs

    Bellis perennis roses + blancs

     

    Vivaces :

    Digitalis lutea - mertonensis

    Trachelium 'Lake Michigan Wine-Red'

    Agastache 'Astello Indigo' - 'Globe Trotter' - 'Serpentine'

    Lychnis chalcedonica 'Morgenröt'

    Melica uniflora

    Veronica longifolia 'First Match'

    Thalictrum delavayi - delavayi 'Hinckley'

    Silene fimbriata

    Scutellatia altissima

    Reseda alba

    Rudbeckia 'Green Wizard'

    Potentilla 'Miss Willmott'

    Penstemon smallii

    Panicum 'Squaw'

    Morina longifolia

    Anemone cylindrica

    Dianthus knappii - 'Rainbow Loneliness'

    Echinacea pallida - 'Green Twister'

    Eupatorium 'Baby Joe'

    Leucoceptrum 'Golden Angel'

    Linaria purpurea vieux rose

    Lupinus mauves très foncés - L. perennis 'Zauberwald'

    Gypsophila pacifica

    Verbena hastata bleues et roses

    Hibiscus moscheutos blanc à coeur rouge

    Stachys monieri 'Rosea'

    Pulsatilla vulgaris

    Delphinium 'Giant Pacific' + 'Magic Fountain'

    Linaria vulgaris

    Eryngium planum 'Blue Sea Holly'

    Echinops ritro 'Globe Thistle'

    Verbascum phoeniceum hybrid mix

    Penstemon 'Twizzle Purple'

    Deschampsia fluxuosa 'Amilime'

    Penstemon palmeri

    Aconitum austroyunnanense - vulparia

    Physostegia blanc (graines de Maud de 2018)

    Aquilegia chrysantha 'Yellow Queen'

    Alcea rosea 'La Pastorale'

    Echinacea du SOL (pas de noms - rouge orangé et jaune pâle)

    Aquilegia 'Winky Blue'

    Agastache rugosa - 'Golden Jubilee'

    Veronicastrum virginicum

    Centranthus ruber albus

    Epilobium angustifolium

    Galega officinalis

    Claytonia perfoliata

    Aquilegia mix (SOL) - bleu ciel (Claudine)

    Scabiosa atropurpurea 'Tall White'

    Tanacetum parthenium 'White Bonnets'

    Muckdenia rossii

    Dahlia merkii

    Foeniculum 'Bronze'

    Antirrhinum majus 'Snowflake'

     

    Vous vous demandez : mais où va-t-elle mettre tout ça ??? Ben moi aussi !!! Plus sérieusement, une fois bien développées et enracinées, je proposerai mon surplus parmi les plantes que je vends au profit de la Roseraie (n'hésitez d'ailleurs pas à me réclamer la liste si vous comptez passer par la roseraie cet été).

     

    Avec les températures, certaines n'ont pas tardé à lever :

     

    Semis de juin : bisannuelles et vivaces       Semis de juin : bisannuelles et vivaces

     

     

     

     

     

     


    11 commentaires
  •  

     

     Il y a trois semaines, je vous avais montré les jardinières "chics et pas chères" (petite photo de droite).

    Elles ont bien évolué depuis...

    Pas encore de fleurs ou presque mais tout prend bien le temps de s'étoffer et,

    je peux vous assurer que lorsque la majorité des jardinières classiques s'essouffleront,

    celles-ci seront en pleine forme.

     

     

    Roseraie WM : Jardinières été 2022 - début juin        Roseraie WM : Jardinières été 2022 - début juin

     

     

     Les Salvia 'Rockin Fuchsia' ne vont pas tarder à me dévoiler leur couleur (c'est la première fois que je les cultive).

    Les Pennisetum setaceum 'Rubrum' poussent bien et maintenant affichent un feuillage bien bronze.

     

    Roseraie WM : Jardinières été 2022 - début juin       Roseraie WM : Jardinières été 2022 - début juin

     

     

    J'ai taillé les Verbena bonariensis pour qu'elles se ramifient et surtout qu'elles ne montent pas trop haut.

     

    Roseraie WM : Jardinières été 2022 - début juin

     

     

    Les Nolana humifusa forment maintenant de beaux petits coussins et commencent à fleurir délicatement

    quand le soleil se montre.

     

    Roseraie WM : Jardinières été 2022 - début juin       Roseraie WM : Jardinières été 2022 - début juin

     

     

    Pareil dans les deux gros bacs en briques. Tout s'est super bien développé.

    (ils reçoivent leur dose d'engrais hebdomadaire, je dois préciser)

     

    Roseraie WM : Jardinières été 2022 - début juin

     

     

     

    Les Salvia 'Wendy's Wish' vont aussi bientôt me montrer leur vraie couleur.

    Les Penstemon 'Sour Grapes' issus de boutures de l'an passé sont en pleine forme.

     

    Roseraie WM : Jardinières été 2022 - début juin        Roseraie WM : Jardinières été 2022 - début juin

     

     

    Pareil pour les boutures de Pelargonium.

    Quant aux Dichondra 'Silver Falls', ils prennent leur temps à revenir à la vie mais seront bien frais encore longtemps.

     

    Roseraie WM : Jardinières été 2022 - début juin       Roseraie WM : Jardinières été 2022 - début juin  

     

    Le feuillage de l'Artemisia 'Powis Castle' est un plus parmi les autres plantes.

    Certes, mes jardinières sont surtout "vertes" mais n'oublions pas que nous ne sommes toujours que début juin et

    que suivre le développement de toutes ces "récupérations" à moindre frais

    offre bien plus de plaisir que si je les avais remplies d'annuelles classiques déjà bien colorées et avancées.

     

    Roseraie WM : Jardinières été 2022 - début juin 

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    12 commentaires
  •  

     

    A la Roseraie, les jardinières ont été renouvelées. Ca ne paie pas de mine pour l'instant,

    contrairement à si j'avais acheté des plantes annuelles en jardinerie mais

    attendez d'ici quelques semaines...

     

    Dans les longues jardinières :

     

    Salvia 'Rockin' Fuchsia (achetées en mini-mottes chez Promesse de Fleurs, reçues en mars

    et cultivées en serre en godets jusque maintenant)

    Pennisetum setaceum rubrum (que j'ai réussi à hiverner hors gel !) 

    Verbena bonariensis (semis spontanés récupérés dans le gravier)

    et Nolana humifusa issus de semis de ce printemps.

     

     

    Les temps sont durs ! 

     

     

    Dans les deux grands bacs en briques :

     

    Salvia 'Wendy's Wish' (achetées en mini-mottes chez Promesse de Fleurs, reçues en mars

    et cultivées en serre en godets jusque maintenant) 

    Penstemon 'Sour Grapes' - vivace - boutures réalisées l'été dernier

    Artemisia 'Powis Castle' : idem

    Pelargonium 'Royal Black Rose' - bouture réalisée l'été dernier

    Dichondra 'Silver Falls' achetés l'an passé et hivernés en serre 

    et Nolana humifusa issus de semis de ce printemps.

     

     

    Les temps sont durs !

     

     

     

    Petit hommage à Arno que toute la Belgique pleure...

    Attention : pour regarder et apprécier ce clip,

    il faut avoir connu l'émission Strip Tease car le film est dans la même lignée et,

    surtout, maîtriser le surréalisme à la belge.

     


    12 commentaires
  •  

     

    Quand ça vous arrive une fois, deux fois, vous vous dites que c'est vous,

    que vous aviez oublié précisément à quel endroit se trouvait tel ou tel bulbe.

    Mais après de nombreuses expériences, vous comprenez que,

    là, sous terre, il s'en passe des choses...

    Il m'arrive d'imaginer les mulots (pas les taupes car aucun signe de taupinière)

    en train de porter un gros bulbe sur leur dos ou le pousser à l'aide du museau.

    Ca vous arrive aussi chez vous, ça ?

     

    Ca fait des années que les Allium christophii réapparaissent environ à 1 mètre de l'endroit

    où ils fleurissaient l'année précédente.

    Idem pour les Allium aflatunense.

     

    Le mystère des bulbes qui voyagent

     

     

     

    A la Roseraie, j'ai même retrouvé deux bulbes de tulipes 'Blue Diamond'

    que j'avais plantées dans le jardin médiéval, à... bien 8 mètres de là !

    Et pile poil dans une touffe de lunaires pour créer une magnifique association !!!

    Là, je ne pense même plus aux mulots mais plutôt à des lutins farceurs !

     

    Le mystère des bulbes qui voyagent       Le mystère des bulbes qui voyagent

     

     

    Et que penser de cette tulipe que je ne connais pas et que je n'ai jamais vue, arrivée là en plein massif à l'arrière ?

    Tombée du ciel ? Des oiseaux farceurs ?

     

    Le mystère des bulbes qui voyagent

     

     

    Rassurez-moi : dites-moi que ces apparitions troublantes arrivent aussi chez vous...

     

     


    14 commentaires
  •  

    Je ne suis pas très 'chrysanthèmes" car ils fleurissent trop tard à mon goût,

    quand je suis en plein nettoyage du jardin.

    Mais je fais une exception pour celui-ci qui me vient d'une gentille lectrice qui me l'a envoyé il y a pas mal d'années.

    Problème : il est introuvable dans le commerce et même sur les fête des plantes !

     

    Grazie Titty !

     Chrysanthemum 'Oiseau de Paradis'

     

     

    On a toujours beaucoup à apprendre de ses amis jardiniers.

    En décembre, mon amie Tiziana avait reçu un très beau bouquet avec des chrysanthèmes qu'elle voulait dans son jardin.

    Elle expliquait en images comment procéder pour le bouturer à partir d'une tige :

     

    Grazie Titty !       Grazie Titty !

     

     

    Il suffit de coucher des bouts de tiges, nettoyés de leurs feuilles dans un terreau pour semis ou de l'alléger en sable.

    J'ai fait pareil et j'ai laissé la vasque tout l'hiver en serre froide en veillant à ce que ça reste légèrement humide.

    Résultat : ce printemps le beau chrysanthème se réveillait et je n'avais plus qu'à récupérer les pousses délicatement,

    en prenant bien du terreau avec pour ne pas déranger les racines et à les placer en godets individuels dans un terreau plus riche.

     

    Grazie Titty !

     

    Grazie Titty !        Grazie Titty !

     

    A refaire l'hiver prochain pour perpétuer et répandre ce chrysanthème auprès des amis.

     

     

     

     


    15 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique