•  

     

    Concours Fleuramour Crystal & Flowers

     

     

    On connaissait déjà les Winter Moments à Bruges et Fleuramour à Alden Biesen.

    Les deux événements floraux sont regroupés sous la même bannière "Fleuramour" dorénavant auxquels

    il faut en ajouter un troisième : Crystal & Flowers.

     

    Des stylistes floraux nationaux et internationaux vous donnent rendez-vous du 20 au 22 avril à Seraing pour admirer leurs créations.

    Vous avez probablement déjà entendu parler des cristalleries du Val-Saint-Lambert qui sont situées dans l'Abbaye du même nom, juste à côté d'un château.

     

    Concours Fleuramour Crystal & Flowers

     

    C'est dans ce lieu prestigieux que se déroulera l'exposition et vous aurez par la même occasion,

    l'opportunité de découvrir le monde fascinant du cristal et admirer la beauté, la pureté et les couleurs intenses de chaque pièce unique,

    soufflée à la bouche ou taillée à la main.

     

    Concours Fleuramour Crystal & Flowers

     

    Le thème de l’événement sera « Next Generation » et il faut s'attendre à des compositions assez futuristes.

    Le programme des top fleuristes est plus qu'alléchant :

     Dans la salle des mariages du Val-Saint-Lambert, la Belgo-Russe Natallia Sakalova vous fera vivre toute la poésie d’un mariage.

    Dans le bar, Arnauld Delheille vous offrira une vue panoramique fleurie sur l’environnement.

    Un tunnel de fleurs de printemps et de fleurs à bulbe réalisé par Sören Van Laer vous guidera vers une cour extérieure

    où vous pourrez admirer les résultats du concours « Land Art » (l’art dans la nature).

    Le parcours se poursuivra à l’intérieur où les équipes de Fleur Créatif et Fleur@Home vous surprendront avec des oeuvres grandioses.

     

    Concours Fleuramour Crystal & Flowers         Concours Fleuramour Crystal & Flowers

     

     

    Concours Fleuramour Crystal & Flowers

     

     

    Pour remporter ces duo-tickets, il suffit simplement de m'envoyer vos nom, prénom et adresse mail à

    olikier@hotmail.com

    J'effectuerai le tirage au sort samedi matin Les gagnants seront prévenus personnellement et

    recevront très prochainement leurs entrées par mail.

    Bonne chance !

    PS : plus d'infos sur l'événement en cliquant sur l'affiche tout en haut

     

    Concours clôturé. Les gagnantes (tiens, l'art floral n'intéresserait que les dames ?) sont :

    Françoise, Marie-Christine, Pascale, Sylviane et Simone.

    Bravo à elles !

     

     

     

     

     


    1 commentaire
  •  

     

    L'autre jour, je suis rentrée de l'école et Bruno avait taillé notre vigne vierge qui court sur le mur du voisin.

    Il était temps et il s'est retrouvé avec une belle quantité de lianes bien souples.

    C'est ainsi qu'il m'a fabriqué une couronne XXXXXXL mais encore fallait-il trouver un emplacement adéquat.

     

     

    Avec Bruno, rien ne se perd !

     

     

     

    Avec Bruno, rien ne se perd !

     

     

     Va falloir que je rénove un peu ma "plaque" !

     

    Avec Bruno, rien ne se perd !

     

     

    Avec Bruno, rien ne se perd !

     

     

    Avec Bruno, rien ne se perd !

     


    19 commentaires
  •  

     

    Quiz

     

     

    Certaines d'entre vous ont bien reconnu la crucianella que j'appelle Phuopsis stylosa.

     

    Quiz           Quiz

     

    En association ton sur ton avec un Geranium oxonianum ou bien en contraste avec le Geranium magnificum,

    c'est une superbe plante de bordure à très longue floraison.

     

    Quiz


    15 commentaires
  •  

     A la Roseraie, dans le dernier triangle, à l'arrière de la Maison de Village,

    il reste un grand espace prévu pour de nouvelles roses de Warren à venir dans les prochaines années.

    En attendant, j'ai décidé de l'investir avec des annuelles issues de graines du Seeds of Love.

    J'ai commencé par désherber, enlever les nombreux cailloux (y a pas à dire, c'est bien drainé) et

    à ratisser en essayant d'en faire un terrain plus ou moins plat.

     

    Seeds of Love à la Roseraie

     

    Il m'est revenu en tête une émission de Jardin & Loisirs où l'on voyait Lieve Adriaenssens (Silene)

    expliquer comment procéder pour faciliter le désherbage.

    Un point très important car si vous pensez qu'il suffit de semer à la volée,

    expliquez-moi donc comment vous ferez pour enlever les indésirables (car forcément il y en aura)

    sans piétiner les bonnes plantes.

     

    Cliquez sur l'image ci-dessous pour accéder au replay de ce reportage fort intéressant.

    Mon terrain correspond aux critères requis :

    nu, vierge de toute plante vivaces (hormis les bordures de Phuopsis à l'avant-plan et d'asters sur la droite)

    suffisamment ensoleillé (le soleil apparaît vers midi et reste présent jusqu'au coucher)

    le terrain n'est pas très riche (même si du compost a été étalé, la terre reste très légère).

     

    Seeds of Love à la Roseraie

     

     J'ai commencé par regrouper toutes les graines, candidates à un semis en place,

    en faisant deux groupes (les plus hautes et les plus basses).

    Les petits sachets que vous m'avez envoyés ont été mélangés à mes récolte de l'an passé,

     

    Seeds of Love à la Roseraie

     

     pour faire une bonne soupe de graines !

     

    Seeds of Love à la Roseraie

     

    Voici le détail :

     

    Cosmos bipinnatus (mix), ‘Cupcakes’, ‘Sensation’, ‘Sea Shells’, ‘Sweet Sixteen’

    Foeniculum vulgare 

    Agrostemma githago

    Consolida ajacis 

    Setaria italicum + ‘Caramel’ + ‘Red Jewels’ 

    Phacelia tanacetifolia 

    Setaceum violaceum 

    Anethum gravoelens

    Amaranthus lividus 

    Polypogon montpeliensis 

    Atriplex hortensis 

    Scabiosa atropurpurea ‘Black Knight’

    Ammi majus

     

     Dans cette parcelle, on a planté en fond de massif, 3 x 3 rosiers de Warren à fort développement.

    Ils ont été espacés un peu plus que les autres rosiers pour donner le meilleur d'eux-mêmes.

     

    Seeds of Love à la Roseraie

     

     Plantés en décembre, on voit déjà au démarrage que ce seront des vigoureux.

     

    Seeds of Love à la Roseraie

     

     Malgré tout, j'ai pris soin de ne pas semer trop près.

    J'ai utilisé la technique des bâtons comme Lieve.

     

    Seeds of Love à la Roseraie

     

     

    Les graines et le sable du Rhin sont prêts.

     

    Seeds of Love à la Roseraie

     

     

    Une fois les sillons tracés, j'ai semé pas trop dru car je sais que l'étape la plus difficile pour moi,

    ce serait l'éclaircissage : j'ai toujours beaucoup de mal de supprimer des plants au détriment d'autres.

     

    Seeds of Love à la Roseraie     Seeds of Love à la Roseraie

     

     

    Les sillons de sable, c'est pas le top esthétiquement pour l'instant mais

    d'ici le mois de mai, on ne les verra pratiquement plus.

     

    Seeds of Love à la Roseraie

     

     

    Seeds of Love à la Roseraie

     

     

    Ta-da ! J'ai mal au dos mais je suis contente d'avoir réussi mon projet jusque là.

     

    Seeds of Love à la Roseraie

     

     

    Vaut toujours mieux prévenir...

     

    Seeds of Love à la Roseraie     Seeds of Love à la Roseraie

     

     

    A l'endroit où il y avait un énorme Choisya ternata (envolé cet hiver car sans le bouleau, la prise au vent était grande),

    j'ai également semé un mélange "Seeds of Love" mais avec des plantes plus basses.

     

    Seeds of Love à la Roseraie

     

    Voici la liste :

     

    Orlaya grandiflora 

    Nigella ‘Delft Blue’ 

    Clarkia elegans (mix) 

    Centaurea ‘Black Ball’

    Centaurea cyanus (bleues)

    Borrago officinalis 

    Iberis umbellata (mauve) 

    Lagurus ovatus

    Centaurea cyanus (mix)

    Echium vulgare ‘Blue Bedder’

    Nigella damascena

    Phacelia tanacetifolia

    Crambe abessynica

     

     

    Il m'en restait encore un peu que j'ai réparti entre les narcisses près des spirées.

     

    Seeds of Love à la Roseraie

     

     

    Au passage, on remarque que les Allium 'Purple Sensation' offerts par Promesse de Fleurs, comment à bien sortir de terre.

     

    Seeds of Love à la Roseraie

     

     

    Il me restait encore un peu de forces et j'en ai profité pour désherber et aérer la terre

    autour des rosiers plantés en décembre, à l'entrée de la Maison de Village. 

     

    Seeds of Love à la Roseraie

     

     C'est tout propre et net. Ils vont pouvoir bien s'étoffer tranquillement.

    Les vivaces ne viendront qu'à l'automne.

     

    Seeds of Love à la Roseraie

     

     

    Pour finir, j'ai pris le temps d'admirer les effets de la douceur de ces derniers jours.
    Le printemps est bel et bien installé, cela ne fait aucun doute.

     

    Seeds of Love à la Roseraie

     

     

    Le Magnolia stellata est une pure merveille. 

     

    Seeds of Love à la Roseraie

     

     

    Seeds of Love à la Roseraie

     

     

    Les narcisses répondent aux Spirea 'Goldflame'.

     

    Seeds of Love à la Roseraie            Seeds of Love à la Roseraie

     

    D'autres bulbes apparaissent ci et là.

     

    Seeds of Love à la Roseraie             Seeds of Love à la Roseraie

     

     

     La vie revient aussi dans les étangs.

     

    Seeds of Love à la Roseraie

     

     

    Seeds of Love à la Roseraie


    16 commentaires
  •  

     

    ... la semaine dernière, j'évoquais cette tendance "rien n'entre et rien ne sort du jardin".

    Certains ne s'autorisent donc plus d'apport d'engrais aux plantes sinon le compost maison.

    Et vous, nourrissez-vous encore vos plantes ? Avec quoi et lesquelles ?

     

     

    Je sais que le sujet a déjà été évoqué l'an passé à pareille époque mais je serais curieuse de savoir si, à la lueur des "nouvelles tendances", vous avez changé d'avis ou évolué. 

    Il y a quelques jours, Caroline posait la question suivante sur Facebook :  "j'ai acheté de l'engrais fumier de vache en tourteaux. Je peux l'utiliser sur quoi?"

    Réponse de Didier Willery qui a souvent été cité ces derniers temps dans vos commentaires : "Moi je dirais : sur rien du tout ! cela déstabilise l'équilibre des sols , fait pousser anormalement les Plantes en les rendant plus sensibles aux maladies, et stimule l'apparition d'orties et de liserons qui sont les régulateurs naturels des excès de fumures animales.... fumiers et engrais de tous bords sont inutiles, voire nuisibles dans un jardin !! Observez une forêt : personne ne met d'engrais et pourtant on "récolte" de très gros arbres !!!"

     

    Sauf qu'ici, comme le disait Charlotte, on parle de jardins d'agrément. Voici mon avis. 

    On va commencer par les rosiers car ce sont ceux dont j'ai le plus d'expérience. J'ai bien dit expérience. Je ne m'érige pas du tout en experte ès roses.

    Dans mon jardin, comme je l'ai écrit dans mon livre "Roses", je leur apporte en fin d'hiver un compost bien décomposé du style Or Brun spécial rosiers mais avec plus de 200 rosiers, j'ai rarement le budget et je me contente du compost fourni par mon parc à conteneurs (= déchetterie) qui le fabrique à partir de nos déchets verts. Si j'étais plus riche, j'appliquerais du Secret Vert ou du Tonnerre d'Engrais.

     

    Dites-moi...     Dites-moi...

     

     

    Dites-moi...

     

    Ensuite, fin mars, fin mai et fin juin, j'apporte une bonne poignée d'engrais en granulés, organique, spécifique rosiers que j'achète chez Aldi. C'est vrai qu'il n'est pas très concentré (4-6-4) et que Daniel me dit toujours que c'est comme mettre une perfusion; mais je l'utilise depuis presque 20 ans et ça fonctionne bien.

     

    Dites-moi...

     

    A part peut-être ceux à petites fleurs comme Ballerina, Tapis Volant ou encore The Fairy, les Rugosa, les rosiers sont en général très gourmands et quand on les nourrit bien, on peut observer une nette différence au niveau développement, floraison mais aussi résistance aux maladie. J'observe aussi une meilleure remontée en fin d'été.

     

    Dites-moi...

    Roses de septembre

     

     

    Chez David Austin, on préconise aussi des apports réguliers d'engrais.

     

    Dites-moi...

     

     

     

    A la Roseraie, la terre n'étant pas top, on n'a pas lésiné à la plantation en avril : Secret Vert, mycorhizes, bokashi, Secret d'Or et briquettes de plantation. Les effets bénéfiques ont pu être constatés cet été. Il y a deux semaines, je leur ai remis une bonne couche de Secret Vert.

     

    Dites-moi...

     

    On rejoint à nouveau le débat de la semaine passée : gazon moquette ou bien pelouse style prairie ? Je n'ai pas vraiment un green de golf mais j'apprécie quand même quand l'herbe est bien verte, bien dense et moelleuse sous les pieds. Et pour obtenir ce résultat, hormis l'aération, un apport d'engrais spécifique s'avère utile.

     

    Dites-moi...           Dites-moi...

     

     

    Pour ce qui est des annuelles, là, y a pas photo entre celles que vous allez nourrir chaque semaine et celles où vous n'apporterez que de l'eau.

    J'ai toujours bavé devant les hanging baskets d'Outre-Manche et pour obtenir un tel résultat, il n'y a pas 36 solutions,

    sinon qu'un apport régulier de nourriture. Beaucoup de grandes marques vous proposent ces engrais pour jardinières, potées et paniers suspendus.

    Mais c'est en allant chez De Nachtwaker, le spécialiste en fuchsias que j'ai compris que tous n'avaient pas la même efficacité.

     

    Dites-moi...

     

    Leur secret, le voici : un engrais 20-20-20.

     

    Dites-moi...

     

    Et le résultat chez moi :

     

    Dites-moi...

     

     


    32 commentaires