•  

     

    Les privilèges d'une Seedloveuse

     

     

    Les privilèges d'une Seedloveuse     Les privilèges d'une Seedloveuse

     

     

    Les privilèges d'une Seedloveuse     Les privilèges d'une Seedloveuse

     

    ♥ Danke Birgit ♥

     

     


    4 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

    Bonjour à tous. Ca y est, cette année je ne peux couper au portrait des anciens. J'ai participé pour la 1ère fois au SOL en 2015. Vous allez me dire que ça fait donc 4 ans mais c'est sans compter mon absence de l'année dernière : au moment où vous parcouriez tous les listes en prenant à peine le temps de cligner des yeux, je pouponnais pour la deuxième fois de ma vie...

     

    Une petite biographie ?

    J'ai 31 ans, j'habite en Isere rhodanienne et j'ai toujours eu une attirance pour le jardin, qu'il soit potager ou d'ornement. Dans les études, je me suis beaucoup cherchée, j'ai étudié l'anthropologie avant de changer de cap pour les arts appliqués et le design d'espace plus précisément. Diplôme en poche, j'ai voulu changer d'air et profiter de mes connaissances pour des études qui me ressemblent plus. Je suis donc partie vivre au Québec, à Montréal, pour étudier le design des jardins. J'y ai vécu des expériences et des rencontres extraordinaires, Friedrich Oehmichen notamment, qui a changé ma perception de ce que peut être un jardin : quelque chose de sensoriel et d'émotif.

    De retour en France, faute de moyens mais pas d'énergie, mon homme et moi avons décidé de construire nous même notre maison. Nous avons acquis en 2011 un joli terrain en bordure de ruisseau et sommes partis d'une ossature bois vide (nostalgie du Canada) pour créer notre nid douillet. Encore maintenant, de nombreux travaux restent à faire et le jardin a donc souvent été laissé à l'abandon. D'ailleurs je pense que je ne l'appelle "jardin" que depuis 2/3 ans, ayant plutôt tendance à dire "terrain" vu l'état de la chose !

    Encore maintenant, avec l'arrivée de mes deux boubous, le jardin reste souvent en attente et ne progresse pas assez vite à mon goût, mais comme on dit, chaque chose en son temps.

    Il s'agit donc d'un bébé jardin comme je l'appelle affectueusement, mais il donne déjà à ma famille et à moi une immense satisfaction.

    Gratouiller la terre, voir mon fils planter des glands dans la pelouse en me disant : "ça fera de l'ombre à ma piscine !", revoir toutes les plantules sortir de terre au printemps, les arbres bourgeonner, voilà les bonheurs que procure mon jardin !

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Adena

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Adena

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Adena

     

    Le jardin qui m'inspire : Le Bois Marquis à Vernioz. J'ai découvert ce jardin (ou plutôt parc vu la taille) un peu par hasard car il n'est pas très loin de chez moi. Moi qui aime les arbres j'ai été servie. Depuis nous y allons en toutes saisons, un régal.

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Adena

     

    Difficile de dire quelle est la plante issue du Sol qui m'a donnée le plus de satisfaction, il y en a tant ! Je vais choisir les tomates cerise jaunes (je ne me souviens plus de leur nom) d'Eddy. Tout simplement car j'avais tellement bien réussi leur semis que j'en ai distribué un peu partout : elles ont mûri sur le balcon de ma soeur à Paris, celui de mon frère à Grenoble et dans le potager de ma maman qui depuis les ressème chaque année...

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Adena

     

    Le meilleur souvenir du SOL, c'est l'excitation terrible de ma première inscription. Parcourir les listes jusqu'à point d'heure en ayant l'impression (bien réelle) de faire partie d'une famille de fous dingues de plantes !

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Adena

    Terrasse express pour éviter le rond dans la pelouse

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Adena

    Une amie voisine qui me donne du fil à retordre

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Adena

    Cuisine occupée

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Adena

    Les indestructibles

     

     

    Vous pouvez retrouver les aventures d'Adena sur son blog :

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Adena

     

     


    21 commentaires
  •  

     

    And the winner is... 

    Nombre de votes : 112 (69 sur le blog et 43 sur Facebook)

     

     

    And the winner is...     45 ♥

     

     

    And the winner is...       34

     

     

    And the winner is...       18

     

     

    And the winner is...       15


    4 commentaires
  •  

    Bonjour,

    Vous allez bien ?

    J'ai lu que certains d'entre vous avaient de furieuses envies de jardiner et avaient passé quelques heures au jardin hier.

    Moi, c'était à la Roseraie. Toutes les vivaces sont maintenant plantées, enfin celles qui viennent entre les rosiers plantés en avril dernier.

    Pour les autres, on attendra l'automne prochain.

    J'ai aussi passé beaucoup de temps à noter l'emplacement de chaque rosier. Même si je fais un plan avant de les planter, ça bouge toujours un peu, surtout quand on travaille à plusieurs. Pas facile de les repérer : les rosiers ont été enterrés tellement profonds que les étiquettes aussi !

    Là maintenant, je suis en train de fignoler les plans de chaque massif afin qu'ils puissent être installés au printemps.

    J'ai aussi terminé mes sachets de graines pour le Seeds of Love. Au fait, s'il vous prend l'envie de vous joindre encore à nous, sachez qu'il ne reste plus qu'une semaine.

    C'est maintenant ou jamais ! Enfin, c'est maintenant ou l'an prochain, je veux dire.

    Pour ce qui est des bouquets ci-dessous, le choix se corse car on en est au stade des quarts de finale. Un seul parmi ceux-ci sortira du lot. Lequel à votre avis ?

    Je vous souhaite un excellent dimanche. Bisous,

    Isabelle

     

     

    1.  Le dimanche...on vote               2.  Le dimanche...on vote

     

     

    3.  Le dimanche...on vote

     

     

    4.  Le dimanche...on vote


    68 commentaires
  •  

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : JC (Jean-Christophe)

     

     

    Difficile exercice que de faire son portrait…Je vais tenter de m’y astreindre et relever ce défi pour Isabelle qui me l’a gentiment demandé. Originaire de Lorraine, je vis en Moselle dans une ferme que nous avons rénovée et rénovons encore, entourée d’un hectare de terrain, dont une grande prairie humide. Cette surface allait me permettre de développer ma passion -vivace depuis longtemps- qu’est le jardinage.

    Aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours aimé la nature, et les plantes. Ce sont mes grands-parents maternels qui m’ont transmis ce virus. Je me souviens de mon grand-père bichonnant ses semis de tomates et d’impatiens, me montrant les plantules fraîchement repiquées dans ses couches, ou de ma grand-mère prenant soin de ses géraniums. J’adorais lorsqu’ils me relataient, photos à l’appui, leurs vacances sur l’île de Bréhat, où « les géraniums grimpaient sur les murs » chose inconcevable et inimaginable dans nos contrées.

    Enfant, j’étais déjà dingue de plantes, ramenant des pots rempotés la veille de clivia, chlorophytum ou maranta à l’école, et de fait, devenant prédisposé (et enchanté de l’être) à l’arrosage et à l’entretien.

    Adolescent, je poursuivais sur ma lancée en m’initiant aux semis et au potager, distribuant à tout le quartier les œillets d’inde ou de poète, très prisés à l’époque. Toujours à l’affût des activités « jardinesques » des voisins, je guettais avec impatience la fin des saints de glace pour  admirer leurs jardinières fleuries sagement hivernées dans la véranda puis plus tard arpentant le village à vélo pour admirer le feu d’artifice des dahlias par là, les changements de potées par ici. Je vivais et rêvais jardin, et c’est encore le cas aujourd’hui

    Ainsi, il me paraissait naturel de rester tard dans le jardin familial souvent jusque la nuit tombée, afin de tailler, planter, désherber, pendant que mes condisciples préféraient aller au café du coin. De cette époque, je garde quelques diplômes du concours des maisons fleuries remportés non sans fierté.

    C’est ainsi que naturellement, je me suis dirigé vers un bac scientifique puis au professorat accès aux Sciences de la Vie et de la Terre. C’est l’occasion pour moi de transmettre la passion de la nature et susciter quelques vocations.

    Mais revenons au jardin, depuis la création de « mon » jardin, de nombreuses vivaces y ont pris place, je dois en avoir plus de 300 variétés, et ce n’est pas prêt de s’arrêter… Je me nourris des lectures de blogs dédiés aux jardins ou aux comptes FB de jardiniers aguerris ou en quête de l’être : Isabelle, Sophie, David, Sylvaine, Lydie, Charlotte ou Lo….

    Je puise mes inspirations également lors de visites de jardins, de façon concrète par le biais notamment de l’opération «  Rendez-vous aux jardins » en juin, ou de façon virtuelle via  Facebook surtout.

    Force est de constater que ces jardins privés, abritent souvent de petits trésors avec toujours de belles personnes qui œuvrent derrière…

    Le plus beau jardin à mon sens et que je rêve de visiter est sans conteste le jardin d’Entêoulet de Renée, jardinière d’une énergie et d’idées débordantes, Renée a de plus le mérite de partager ses photos et actualités sur FB de façon claire, sobre et précise… Elle est très accessible, répondant toujours aux questions des internautes et distille de précieux conseils … Bref je l’adore !

    D’autres jardins  me font envie comme le jardin plume. J’ai visité cette année les jardins de mon moulin à Thonnance Les Joinville (dans le 52) et ce fut un ravissement.

    Je suis fan des jardins très naturels comme les compose si bien Piet Oudolf ou Vlinderhof.

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : JC (Jean-Christophe)

    Source : https://www.hauserwirthsomerset.com/garden

     

     

    Depuis 2 ans et ma rencontre avec Isabelle, je me suis « rabiboché » avec les roses : j’avais le souvenir de roses ternes, lourdes, malades.... cette époque est désormais révolue... Merci Isabelle !

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : JC (Jean-Christophe)

     

     

    Le jardin, c’est aussi les animaux et ceux-ci sont mes compagnons au quotidien…

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : JC (Jean-Christophe)

    Avec Brunette, la vache brune des Alpes et sa fille

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : JC (Jean-Christophe)

    Sur fond de stipa gigantea et verveines

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : JC (Jean-Christophe)

    Mon rouxon

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : JC (Jean-Christophe)

    Le jardin au printemps

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : JC (Jean-Christophe)

    Une scène que j’aime beaucoup : l’opulence et les couleurs chaudes des dahlias …

     

     

    Quelle est la plante issue du SOL qui t'a donné le plus de satisfaction ?

    J’hésite entre le Cerinthe major et l’Agastache alba . Inconnus pour moi jusqu’alors, ce fut une réussite totale. Je crois que c’est Xavier l’heureux donateur..Merci encore à lui.

    J’ai toutefois remarqué que la Cerinthe major préfère les sols secs et drainants.

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : JC (Jean-Christophe)

    Source : Jardin Entêoulet http://lejardindenteoulet.kazeo.com/vivaces-du-jardin-c27637164/6

     

     

    Quel a été ton meilleur souvenir des deux SOL précédents ?

    Le meilleur souvenir est sans doute l’avalanche de courrier accompagné de délicats messages. J’ai été particulièrement touché par le témoignage de  Muriel ou de la rétrospective que m’a accordé Florence. C’est aussi les longues soirées à cliquer et découvrir avec une réelle exaltation les variétés que l’on souhaite acquérir.

    Le SOL, c’est aussi des rencontres jardinesques : c’est par ce biais que j’ai connu Armelle, d’une générosité et d’une sympathie exceptionnelles lors des fêtes des plantes alsaciennes à Shoppenwihr; c’est aussi l’occasion de découvrir des producteurs d’exception comme Maurice Laurent, Eric Lenoir, Jean-Lin ou Guénolé…

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : JC (Jean-Christophe)

    En mars, le jardinier en action

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : JC (Jean-Christophe)

             Mon outil préféré : la fourche

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : JC (Jean-Christophe)

     

     

     


    21 commentaires