•  

     

    Beervelde - Automne 2018

     

    A Beervelde, on tend de plus en plus vers le Flower Show à l'anglaise.

    Les animations sont nombreuses et variées.

    On n'y vient plus comme à une autre fête des plantes,

    même si le végétal est toujours privilégié.

    Ici, cela fait très longtemps qu'un thème est donné et cette année, 

    on avait la chance de se retrouver dans le monde du Roman de Renart.

     

    Si les organisateurs ont fait preuve de créativité avec le soucis du détail,

     

    Beervelde - Automne 2018

     

     

    Beervelde - Automne 2018     Beervelde - Automne 2018

     

     

    Beervelde - Automne 2018

     

     

    Beervelde - Automne 2018            Beervelde - Automne 2018

     

     

    Beervelde - Automne 2018

     

     

    Beervelde - Automne 2018      Beervelde - Automne 2018

     

     

    Beervelde - Automne 2018           Beervelde - Automne 2018

     

     

    Beervelde - Automne 2018

     

     

    Beervelde - Automne 2018          Beervelde - Automne 2018

     

     les exposants ne sont pas restés en reste avec de très belles scènes sur leurs stands.

     

    Beervelde - Automne 2018

     

     

     

    Beervelde - Automne 2018

     

     

    Beervelde - Automne 2018

     

     

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     

     Comme je suis bonne joueuse, je me laisse toujours emporter par cette magie qui est créée

    pour notre plus grand plaisir mais, je sais très bien que ce que vous attendez ce sont

    des plantes avec leurs noms, leurs prix,...

    Bref, vous voulez savoir ce que vous avez loupé si vous habitez trop loin pour vous y rendre,

    ou bien, ce que vous n'avez pas vu si vous aviez la chance d'y être.

     

    Beervelde - Automne 2018

     

     

    Alors, voilà, je vais vous emmener chez mes pépiniéristes préférés.

    Désolée pour les autres, je reste très subjective et je me suis intéressée surtout, vu le temps imparti (je suis encore en convalescence de cette fichue otite)

    aux plantes susceptibles d'être plantée dans mon petit jardin ou bien en compagnie des roses de Warren à la Roseraie de La Glanerie.

    Premier arrêt chez les Holandais d'Aan de Dijk :

     

    Beervelde - Automne 2018

    Beervelde - Automne 2018

     

     

    Beervelde - Automne 2018

    Physocarpus 'Little Jolien' 60 cm  6.50

     

     

    Beervelde - Automne 2018          Beervelde - Automne 2018

     Panicum virgatum 'Apache Rose'

     

     

    Beervelde - Automne 2018

    Beervelde - Automne 2018

    La plante à papier de riz

     

     

    Beervelde - Automne 2018

     

     

    Chouette ! j'ai retrouvé le plantain que j'avais perdu et dont je n'avais pas gardé de graines.

     

    Beervelde - Automne 2018

     

     

     

    Beervelde - Automne 2018                             Beervelde - Automne 2018

     

                                 Beervelde - Automne 2018                 Beervelde - Automne 2018

     

     

    Et voici, l'une de mes plus belles découvertes. Je l'ai planté à la Roseraie à mi-ombre près des saules.

    Ca devrait illuminer ce coin sombre.

    Il est aussi appelé "menthe arbustive japonaise". Olivier, tu connais ?

     

    Beervelde - Automne 2018

     

     

     

    Second arrêt : Marcel de Wagt.

    Ce Hollandais que je ne rencontre qu'à Beervelde apporte toujours des plantes intéressantes,

    des nouveautés mais aussi des valeurs sûres.

     

    Beervelde - Automne 2018

    Beervelde - Automne 2018

     

     

    Beervelde - Automne 2018

    Beervelde - Automne 2018

     

     

                              Beervelde - Automne 2018                         Beervelde - Automne 2018

                                Beervelde - Automne 2018      Beervelde - Automne 2018

     

     

    Vous connaissez ce géranium ? Comment se comporte-t-il chez vous ?

     

    Beervelde - Automne 2018

     

    Pour la Roseraie, j'ai choisi, tout d'abord, cet euphorbe plus compacte que la characias plus commune.

    J'ai envie de mettre du vert chartreux près de certains rosiers rose soutenu.

     

    Beervelde - Automne 2018

     

    La digitale aux couleurs sorbet ira rejoindre Colour Buffet dans les mêmes tons.

    Quant à cette belle anémone, elle se mariera au rose pâle de The Countess of Love.

     

    Beervelde - Automne 2018           Beervelde - Automne 2018

                          Beervelde - Automne 2018          Beervelde - Automne 2018

     

    Je veux aussi tester les persicaires à la Roseraie (car dans mon jardin, c'est pas le top) et

    j'ai choisi le beau rose de 'Pink Elephant'. 

     

    Beervelde - Automne 2018

     

     

    Chez le spécialiste en camélias (G. Van Rysseghem), les petits hydrangeas ont eu bien du succès.

     

    Beervelde - Automne 2018     Beervelde - Automne 2018

     

     

     

    Toujours une belle présentation d'Iris chez Joosten.

     

    Beervelde - Automne 2018

     

     

    On peut en dire autant pour le stand de De Bock chez qui il faudra que j'aille rendre une visite un jour,

    c'est en fin  de compte pas très loin de chez moi.

     

    Beervelde - Automne 2018

     

     

    Beervelde - Automne 2018          Beervelde - Automne 2018

     

     

    Beervelde - Automne 2018

     

     

    Beervelde - Automne 2018

     

     

    Chez Silène, c'était une explosion d'annuelles !

     

    Beervelde - Automne 2018

     

     

    J'y pioche toujours de bonnes idées et même dans les bouquets.

    Inclure les fruits de l'Hibiscus cannabinus : génial !

     

    Beervelde - Automne 2018

     

     

    Malgré ma razzia à La Feuillerie, j'ai de nouveau craqué pour trois sachets de graines.

     

    Beervelde - Automne 2018

     

     

     

    Chez Spruyt, toujours de véritables tableaux qui donnent envie

    de les reproduire dans son jardin.

     

    Beervelde - Automne 2018

     

     

    Beervelde - Automne 2018

     

     

    Beervelde - Automne 2018

     

     

    Beervelde - Automne 2018

     

     

    Beervelde - Automne 2018

     

     

    Beervelde - Automne 2018

     

     

    Beervelde - Automne 2018

     

     

     

    Beervelde - Automne 2018

     

     

    Beervelde - Automne 2018

     

     

    Beervelde - Automne 2018     Beervelde - Automne 2018     Beervelde - Automne 2018

     

     

    Beervelde - Automne 2018          Beervelde - Automne 2018

     

     

    Beervelde - Automne 2018

     

     

    Beervelde - Automne 2018      Beervelde - Automne 2018

                                                                                            Echinacea purpurea 'Virgin'

     

     

    Beervelde - Automne 2018     Beervelde - Automne 2018

     

     

    Beervelde - Automne 2018

    Agastache 'Heatwave'

     

    Et tout cela, à des prix tout doux !

     

    Beervelde - Automne 2018

     

     

    Je suis repartie avec deux Pennisetum orientale : 'Flamingo' et 'Dance with me'.

     

    Le stand de Hostafolie a la chance de se trouver sous un magnifique érable

    qui lui confère une lumière incroyable.

     

    Beervelde - Automne 2018         Beervelde - Automne 2018

     

    Bruno a longtemps hésité...

     

    Beervelde - Automne 2018

     

     

    Beervelde - Automne 2018

    Beervelde - Automne 2018

     

    ou

     

    Beervelde - Automne 2018

    Beervelde - Automne 2018

     

     

    Beervelde - Automne 2018

     

    Beervelde - Automne 2018

     

     

    "Petit" choix d'heuchères.

     

    Beervelde - Automne 2018

     

     

    Aaah, on arrive chez Tuingoed Foltz !

     

    Beervelde - Automne 2018

     

     

    Beervelde - Automne 2018

     

     

    Beervelde - Automne 2018

     

     

    Beervelde - Automne 2018

    Beervelde - Automne 2018

     

     

    Beervelde - Automne 2018           Beervelde - Automne 2018

                                            Beervelde - Automne 2018    Beervelde - Automne 2018

     

     

     

    Beervelde - Automne 2018

     

    Beervelde - Automne 2018           Beervelde - Automne 2018

     

     

    Beervelde - Automne 2018

    Beervelde - Automne 2018     Beervelde - Automne 2018

     

     

    Chez Koen Van Poucke, j'ai pioché une idée pour mes jardinière l'an prochain :

    Gaura et Verbena bonariensis.

     

    Beervelde - Automne 2018

     

     

     

    Magnifique Deutzia...

     

    Beervelde - Automne 2018

    Deutzia setchuenensis var. corymbiflora

     

    Et puis, chez Koen, il y a surtout, les dahlias !

     

    Beervelde - Automne 2018

     

     

    A ce prix-là, toutes les folies sont permises !

     

    Beervelde - Automne 2018

     

     

    Beervelde - Automne 2018

    Gitty Up

     

     

    Beervelde - Automne 2018

    Passionate

     

     

    Beervelde - Automne 2018

    Sheer Heaven

     

     

    Beervelde - Automne 2018

    Avoca Amanda

     

     

    Chez Meers, il faut se baisser mais c'est très joli au niveau des couleurs.

     

    Beervelde - Automne 2018

     

     

    Beervelde - Automne 2018     Beervelde - Automne 2018

    Pennisetum alop. 'Red Head'

     

     

    Mais où est passé André ???

     

    Beervelde - Automne 2018

     

     

     

    Chez Guido Van De Steen, ici aussi des valeurs sûres.

     

    Beervelde - Automne 2018       Beervelde - Automne 2018

                    Beervelde - Automne 2018       Beervelde - Automne 2018

     

     

    Beervelde - Automne 2018     Beervelde - Automne 2018

     

                                      Beervelde - Automne 2018              

    Le Chrysanthème 'Orchid Helen' que j'ai au jardin est allé aussi rejoindre la Roseraie maintenant.

     

     

    J'aime toujours autant la petite roulotte de Rik (Groenstraat 13).

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     

    Des asters qui ont bien fait leurs preuves.

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)     Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     

     

    Juste en face, des tulipes en fleurs, venues tout droit de Hollande.

    Les frangées ont la côte, il semblerait.

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)          Beervelde - Automne 2018 (1/2)

                                                                                Purple Chrystal                                                                               Cummins

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     Versace

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     

    Vous avez reconnu où on est ?

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     

     

    Chez Ferdinandushof et son grand mixed border bien sûr !

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)            Beervelde - Automne 2018 (1/2)

                             Beervelde - Automne 2018 (1/2)        Beervelde - Automne 2018 (1/2)

         

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     

     

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     

     

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     

     

    J'ai emporté ce très beau Lobelia pour la Roseraie :

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     

     

     

    Chez Peter Bauwens, on était en plein dans le thème

    avec ce choix impressionnant de queues-de-renard !

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)     Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     

     

    Saviez-vous qu'on peut consommer les feuilles et les graines de certaines variétés ?

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     

    Moi, c'est surtout leur prestance au jardin qui m'intéresse et

    je compte en essayer de nouvelles l'an prochain.

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     

     

     

    Petit coucou chez Catherine Böttcher, alias Madame Clématites.

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     

    Une nouvelle viticella me paraît très intéressante avec son coloris flamboyant :

    elle s'appelle... Wonderful !

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     

     

     

    Voici un nouveau stand à Beervelde.

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     

    Mais pas un inconnu. Toon et moi, on se connaît depuis pas mal d'années sur Facebook,

    amateurs de roses oblige et

    c'est toujours avec plaisir qu'on se rencontre pour parler "roses".

     

    Pour cet événement, il avait décidé de tenter le pari d'amener des rosiers à racines nues,

    fraîchement déplantés (3 jours auparavant) en laissant quelques fleurs pour imaginer la rose.

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     

    Malheureusement, le public n'était pas encore prêt pour cette méthode de vente, très peu courante ici.

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     

    Et pourtant, c'était l'occasion de faire de très bonnes affaires car

    des rosiers très connus étaient vendus au prix des racines nues :

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     

     

     

    Je pense bien que ces spécialistes en Allium et Agapanthes y venaient aussi pour la première fois

    (je ne me souviens pas avoir remarqué ce stand aux autres éditions).

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)          Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)     Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)          Beervelde - Automne 2018 (1/2)

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     

     

     

    Il est de ces exposants qui vous tirent un grand sourire et que vous avez toujours énormément de plaisir à retrouver.

    Tinneke en fait partie.

    Mais je pense aussi que la plupart des visiteurs sont surtout éblouis par la taille de ses pots de graminée 

    et le prix demandé !

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     

     

    Belles touffes de Stipa et de Chasmantium !

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)          Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     

     

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)

    Panicum 'Prairie Sky'

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)           Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     

    Quand je pense qu prix qui était demandé, il n'y a pas encore si longtemps,

    ailleurs pour ce fameux Miscanthus nepalensis !

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     

     

     

    Si vous 'aviez dit que je reviendrai de Beervelde avec un rosier,

    j'aurais eu beaucoup de mal à vous croire.

    Encore fusse-t-il qu'il soit exceptionnel... Et ce fut le cas, un sacré coup de coeur !

    C'est chez Lens que cette magnifique rose m'a fait succomber.

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     

    Photographiée sur place, Triomphe du Luxembourg est déjà très belle,

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)     Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     

     

    mais une fois rentrée à la maison, je l'ai reprise sous toutes les coutures et

    le lendemain, j'en faisais déjà un bouquet que je vous montrerai bientôt.

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)          Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     

     

    Toujours de beaux bouquets sur leur stand.

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     

     

    Et à cette époque, de magnifiques cynorhodons aussi.

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     

     

    Qu'on était pas les seuls à admirer d'ailleurs.

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     

    Près de son jardin de fougères, Renaud a eu la bonne idée d'octroyer un emplacement à

    la pépinière spécialisée dans ce domaine,  Van Driel.

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     

    Olivier, là aussi, on a beaucoup pensé à toi et à tout ce que tu loupais !

    Des... japonica à foison !

     

    A gauche, la fameuse fougère grimpante...

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)     Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     

    Et merveille des merveilles, le plus bel achat de Bruno

    (je la vois déjà dans mes bouquets mais n'allez pas lui répéter) :

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)

    Onychium japonicum

     

     

    En vrac, encore quelques photos en rapport avec le végétal.

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)

    Foisonnement de sauges !

     

    Les hortensias, c'est de saison.

    Les courges et autres cucurbitacées, c'est de saison aussi.

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)     Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     

    Les topiaires, c'est ... atemporel pour ceux-là !

    A noter qu'ils peuvent vous créer n'importe quel animal, logo ou objet incongru !

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)     Beervelde - Automne 2018 (1/2)

     

     

    Bref, une formidable édition une fois encore !

    Dans le prochain volet, on parlera déco et convivialité.

     

    Beervelde - Automne 2018 (1/2)


    17 commentaires
  •  

    Il y a deux semaines, Claire que je ne connaissais que via Facebook m'annonce qu'elle doit faire un déplacement sur Bruxelles et qu'elle aimerait en profiter pour faire une petite halte à la Roseraie. C'était le même dimanche où j'accueillais des visiteurs qui venaient en petit train, depuis la Fête de la Pomme-de-terre. J'ai vraiment regretté de ne pas avoir eu plus de temps à lui consacrer à elle seule mais malgré cela, elle est repartie très satisfaite de sa visite. N'ayant pas de blog, je lui ai proposé de mettre ses impressions par écrit et de la publier ici-même. Elle m'a joint ses photos et j'en ai ajouté quelques-unes afin d'illustrer ses propos.

    Je lui passe donc la plume...

     

    « Roseraie Warren Millington ». Oh la la, j’y suis ! D’un coup, l’émotion monte… Les deux heures et demie de route depuis la région parisienne ont passé vite, je n’arrive pas à croire que je suis là, devant la Roseraie, après avoir tant lu à son sujet. Je me gare et j’aperçois une silhouette blonde au loin : voilà Isabelle ! Embrassades, grands sourires… Isabelle est tout à fait comme je l’avais imaginée : simple et chaleureuse, et habillée en rose ! Elle me propose un tour de la Roseraie juste pour moi, en attendant les premiers visiteurs de ce dimanche après-midi de visites. Génial !

     

    La Roseraie sous le regard de Claire

     

     

    Dès l’entrée, mes préjugés sont mis à mal… C’est le jardin jaune. Ah. Mais moi je n’aime pas le jaune. Mis à part peut-être quelques petits narcisses au printemps, vraiment tout petits, aucun jaune ne passera le seuil de mon jardin – pas même sur des feuilles de fusain, c’est tout dire… Ah mais… Vous avez déjà vu « Daniel mon ami ? »… Cette rose me fait réfléchir ! Un jaune très doux, et une rose si pleine, si ciselée…

     

    La Roseraie sous le regard de Claire     La Roseraie sous le regard de Claire 

     Daniel mon Ami

     

     

    Et, non loin de là, cet étonnant hibiscus blanc au cœur violet et aux étamines jaune citron qu’Isabelle a si bien choisi…

     

    La Roseraie sous le regard de Claire

     

     

    Si vous lisez Isabelle régulièrement, et plus encore si vous l’avez rencontrée, vous le savez : Isabelle est enthousiaste ! Je pense qu’elle ferait aimer le jaune aux plus coriaces d’entre nous ! Et puis, cette roseraie, c’est son bébé, impossible pour moi, jardinière débutante et avide d’apprendre, de ne pas être fascinée par toutes les explications d’Isabelle… Je sors mon carnet, et les pages se remplissent d’idées, d’associations, de rosiers que je souhaite acheter…  

     

    La Roseraie sous le regard de Claire

     

     

    Le jardin blanc, auquel on accède de l’autre côté du portillon de bois, conquiert mon cœur aussitôt – bon, j’adore le blanc, ça aide un peu, mais… les roses sont incroyables. Plantées l’an dernier ! Je le savais, mais j’ai quand même besoin d’une confirmation en voyant tous ces rosiers déjà si grands, si sains après un été de canicule… Et puis il y a les vivaces, partout des « compagnes pour les roses » qui se balancent doucement dans le vent (les graminées !), apportent des touches de couleurs ou encore plus de douceur (les camomilles). Il y a aussi de l’argent (les oreilles d’ours), qui met si bien en valeur le blanc… J’adore.

     

    La Roseraie sous le regard de Claire     La Roseraie sous le regard de Claire



    Et là je le vois : mon premier gros coup de cœur de l’après-midi. Natural Blond. Une rose blanche très tendre. Vite, je lui mets trois étoiles dans mon carnet. Plus une flèche, histoire d’être bien sûre de me souvenir : celle-là, je la veux.

     

    La Roseraie sous le regard de Claire

     Natural Blonde

     

    Après le passage par le coin zen à l’arrière de la Maison de Village, puis le coin des rosiers encore tout jeunes et des grimpantes (avec de merveilleux énormes basilics japonais dans de grands pots… je ne note pas que le nom des rosiers de Warren !), c’est le jardin médiéval, ces plantes aromatiques et ces roses aux tons vifs.  La roquette fait des petites fleurs jaunes (je vous avais dit que je suis débutante…). Je sais, je sais, je n’aime pas le jaune, mais je vais quand même planter de la roquette… Isabelle, tu vas finir par transformer totalement mon petit jardin pastel !

     

    La Roseraie sous le regard de Claire     La Roseraie sous le regard de Claire

     

     

     

    Je suis frappée aussi par les immenses anémones du Japon blanches à profusion. J’en ai des roses chez moi, mais des blanches, ça me tente bien…

     

    La Roseraie sous le regard de Claire

     

     

    La Roseraie sous le regard de Claire

     

     

    On longe la maison de village et là, c’est l’émerveillement. Le reste de la Roseraie à contre-jour, avec au premier plan des grands pots de gaura blanc et de pennisetum. Sur la gauche des vivaces géantes – ricin pourpre, hortensias, et une forêt de cosmos roses et blancs… et partout ailleurs, des massifs de roses et de vivaces de toutes sortes. Je reste bouche bée et j’oublie de noter tant c’est beau ! Tout à coup je me réveille et je note pêle-mêle, vite… Hubba Dubba, une rose rose pâle toute rigolote avec son cœur rose vif et ses étamines jaunes… Solance, totalement romantique… Glimpse, si inattendue avec son cœur qui semble renfermer un cadeau secret…

     

    La Roseraie sous le regard de Claire

     Princesse Vega

     

    Plum jam… un superbe rose foncé qui prend des reflets d’argent au soleil… Streamliner… avec ses bouquets de roses toutes rondes (il ressemble beaucoup au Raubritter, mais en remontant, me dit Isabelle… je n’en avais jamais entendu parler, je note consciencieusement !)…

     

    La Roseraie sous le regard de Claire

     Streamliner

     

    Au milieu de nos déambulations, je découvre une autre très belle vivace : cerinthe purpurascens. Et les zinnias !!! Je pensais ne pas les aimer (trop bariolées, ma voisine en a des jaunes et rouges), mais dans un lavande clair, ou un corail… Ahhhhh je craque. En plus elles résistent bien à la sécheresse me dit Isabelle. Je note ! Il y a beaucoup de nicotianas aussi, et les blancs ou les vert clair me plaisent particulièrement.

     

    La Roseraie sous le regard de Claire

     

    Tout à coup, au détour d’une allée, nouveau coup de cœur : Asteropé. Quel parfum ! Et Isabelle l’affirme : « Celui-là, c’est un rosier parfait ! » Inutile de dire qu’il va dans mon carnet, avec trois étoiles !

     

    La Roseraie sous le regard de Claire

    Asteropé

     

     

    Autre « rosier parfait », L’oiseau chanteur. Lui aussi, trois étoiles !!! Rose et abricot, avec une vigueur incroyable en cette fin septembre, il me le faut.

     

    La Roseraie sous le regard de Claire     La Roseraie sous le regard de Claire

    L'Oiseau Chanteur



    Non loin de là, découverte à la fois olfactive (tout en finesse… si ma grand-mère avait porté un parfum à la rose, j’imagine qu’il aurait senti comme cela…) et visuelle, une pure merveille : Hélène de Troie, un très beau crème rosé.

     

    La Roseraie sous le regard de Claire

    Hélène de Troie

     

     

    Trois étoiles plus une grande flèche ! Il passe direct en tête de ma liste qui s’allonge… Suivi de près par « Isabelle et le Magicien d’Oz » à la pointe du massif, face à l’entrée de la Roseraie. Le rosier que Warren a créé pour Isabelle et auquel elle a trouvé ce si beau nom… Je l’aime autant pour son histoire que pour ses jolies roses roses et parce qu’il est vendu au profit de la recherche contre le cancer.

     

    La Roseraie sous le regard de Claire

    Isabelle et le Magicien d'Oz

     

     

     

    La Roseraie sous le regard de Claire

     

     

    Au fil de l’après-midi, j’ai suivi au moins deux ou trois visites, vu la lumière changer sur les roses, apprécié les questions des visiteurs et les réponses patientes et instructives d’Isabelle, appris quantité de choses et vidé mon compte en banque par la pensée...  Sans m’en apercevoir, je suis restée deux heures et demie ! Je dois reprendre la route, mon hôte à Tournai m’attend. Mais je compte revenir, voir les roses de Warren mises encore en valeur par d’autres vivaces, avec plein d’autres idées. Avant de partir, j’achète le dernier livre d’Isabelle qui manquait à ma collection, « Les bouquets d’Isabelle », qu’elle me dédicace gentiment (ainsi que les deux autres que j’avais apportés !). Dernière photo, dernières embrassades. A bientôt Isabelle, à bientôt la Roseraie ! Je vous emporte dans mon cœur à Paris et je reviendrai sûrement en juin !

     

    La Roseraie sous le regard de Claire

     


    12 commentaires
  •  

     

    And the winner is...

     

    Nombre de votes : 88 (Blog : 49 - Facebook : 39 )

     

     

    And the winner is...       58

     

     

    And the winner is...     16 ♥

     

     

    And the winner is...      9

     

     

    And the winner is...      5

     

     

     


    2 commentaires
  •  

     

    Bonjour,

    Le dimanche...on vote ! On ne saurait mieux dire car aujourd'hui, partout en Belgique, on vote pour élire nos représentants communaux et provinciaux.

    Ici, à La Glanerie, les électeurs doivent se rendre à la Maison de Village et donc forcément, à la Roseraie.

    J'espère qu'ils en profiteront pour faire le tour, que ça les apaisera et les rendra sereins pour un choix bien réfléchi.

    Chez nous, le vote est obligatoire et c'est une très bonne chose, je trouve.

    Donner son avis est important et on revient à des choses plus frivoles mais non moins importantes :

    quel est votre bouquet préféré aujourd'hui ?

    Bon dimanche,

    Isabelle

     

    1.  Le dimanche...on vote !     2.  Le dimanche...on vote !

     

     

    3.  Le dimanche...on vote !     4.  Le dimanche...on vote !


    55 commentaires
  •  

     

    A la Roseraie, j'ai une sauge annuelle qui n'est pas la plus spectaculaire mais qui porte un intérêt ailleurs que dans sa floraison.

    C'est Salvia hispanica qui fournit les graines de Chia.

    Le Chia, vous en avez peut-être entendu parler si comme moi vous aimez tester les pains peu ordinaires.

    (Pour les gens de la région, on en trouve au Pain d'Autrefois à Froidmont)

     

     

    Appel aux experts en sauge

     

     

    Si vous êtes fort axé "nourriture saine", alors ce qui vient vous sera familier :

    "Les graines de chia sont naturellement riches en fibres alimentaires et en « bons gras ».

    Le chia renferme aussi environ 23 % de protéines et il est une bonne source de vitamine B9, de calcium et d’antioxydants.

    Grâce à sa haute teneur en acides gras et en fibres, la consommation de chia est considérée comme efficace

    pour réduire les facteurs de risque cardiovasculaire tels que le diabète, l’hypercholestérolémie et l’hypertension."

    (Passeportsante.net)

     

     

    Quand je disais qu'elle n'était pas la plus spectaculaire, c'est surtout qu'il y a plus de vert que de bleu.

    Mais un vert bien frais, bienvenu dans les massifs à cette période.

     

    Appel aux experts en sauge


    13 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires