•  

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Judith

     

     

     

    Je commence par une petite présentation.

    D’origine britannique, née à Londres il y a très longtemps, je suis venue en France en 1975 où j’ai rencontré le futur Happy Api. Nous nous sommes mariés et nous avons eu deux beaux enfants qui ont fait le chemin inverse de moi et sont partis s’installer avec des Britanniques, notre fils en Angleterre et notre fille à Bruxelles puis en Nouvelle Zélande.

    A priori, rien ne me destinait à devenir passionnée de jardin. Pendant mon enfance dans mon Angleterre natale, je passais beaucoup de temps à jouer avec mes frères et mes amis dans les jardins mais je ne jardinais pas.

    Lorsque j’ai rencontré  Happy Api nous avons connu ensemble quelques folles années de Bluegrass.  Je vous entends chuchoter "ah voilà le lien avec le jardin, le grass de Bluegrass". Même pas ! Le bluegrass est une musique qui vient des Etats Unis et qui se joue avec banjo, mandoline, guitare acoustique, contrebasse et violon. Happy Api au banjo et moi à la contrebasse et les potes divers aux autres instruments.

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Judith

    Moi à la contrebasse

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Judith

    Bluegrass group

     

    On jouait souvent de la musique dans le jardin de notre première maison mais toujours très peu de jardinage. Ensuite le jardin n’est devenu qu’un terrain de jeux pour les enfants.

    En 1992, nous avons acheté un terrain pour faire construire notre maison actuelle et nous avons planté des arbres et des arbustes qui demandaient peu d’entretien. Happy Api a construit le bassin et l’a agrandi il y a une dizaine d’années. Ca commençait à devenir beau et je me suis dit "Diantre ! Il me faut des massifs !" En même temps Happy Api a dit "Diantre ! Il me faut des abeilles !".

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Judith

    Happy Api

     

     

    J’ai découvert le monde merveilleux des blogs et je suis devenue passionnée. Happy Api a troqué son banjo pour l’enfumoir des ruches et moi j’ai troqué ma contrebasse pour un sécateur. A ma retraite de l’Education Nationale, il y a 2 ans, j’ai commencé mon propre blog, j’ai découvert le SOL et depuis on ne peut plus me retenir. 

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Judith

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Judith

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Judith

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Judith

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Judith

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Judith

     

     

    Je crée de nouveaux massifs avec beaucoup d’enthousiasme. Je m’intéresse de plus en plus à l’amendement de la terre et après un stage sur le compostage au printemps, j’ai le grand plaisir de vous montrer mon diplôme de composteur/animateur !

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Judith

     

     

    Une nouvelle passion en découle : broyer le bois !

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Judith

     

     

     

    Vivement le printemps pour pouvoir reprendre toutes ces activités et de m’occuper des trois massifs qui attendent d’être plantés après un hiver sous le carton, compost, feuilles et broyat.

     

     

    Les jardins qui m’ont inspirée. 

    Des jardins découverts sur les blogs, dont le tien évidemment. Les jardins visités pendant les vacances comme Sissinghurst ,Great Dixter, Pashley Manor Gardens, Hare Hill, Les jardins de Roquelin ou Le Bois des Moutiers. J’étais émerveillée par les Lost Gardens of Heligan en Cornouailles, par l’exotisme de l’endroit et aussi par son histoire passionnante. On se croirait dans un pays tropical.

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Judith

    Lost Gardens of Heligan

     

     

    Mais j’ai surtout été inspirée par les jardins d’amis où j’ai passé beaucoup de temps à observer et à poser des questions.  Ici l’on voit le jardin de très bons amis normands où j’ai eu le plaisir de passer un nombre incalculable d’heures.

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Judith

     

     

    Une autre très bonne amie, Deirdre,  m’a beaucoup conseillée et me conseille encore.

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Judith

     

    Ce que j’aime avec ces deux jardins c’est l’évolution constante, avec leurs réussites et leurs échecs, des jardins qui sont un espace de vie, jamais figés et en constant mouvement.

     

    La plante issue du SOL qui m’a donné le plus de satisfaction ?

    C’est très difficile de répondre à cette question car beaucoup de plantes du SOL m’ont apporté un immense bonheur. Je vais en choisir deux : l’Arctotis grandis pour ses couleurs fabuleuses et sa très longue floraison. Le Verbena hastata 'Pink Spires' est une merveille  avec ses épis pleins de petites fleurs délicates. 

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Judith          Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Judith

     

     

    Le meilleur souvenir du SOL ?

    Encore une question difficile ! Mais je dirais le moment d’ouvrir la boîte aux lettres après une semaine d’absence et de faillir se faire renverser par le flot d’enveloppes, le moment où les premiers semis commencent à germer, le délire chaque soir sur Facebook à essayer d’éviter les knut d’Isabelle et last but not least, les formidables rencontres avec les participants du SOL aux diverses fêtes des plantes.

     

     

     

    Vous pouvez suivre notre amie Judith dans ses aventures jardinesques,

    avec en prime, une bonne leçon d'anglais à chaque article :

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Judith

     

     

     

    Mon grand plaisir c’est d’être à l’extérieur, dans les jardins, les bois…. Voici quelques photos de moi dans des situations proches de la nature et où on voit l’effet de cet environnement sur moi :

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Judith

    Heureuse dans la neige

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Judith

    Fière de ma récolte

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Judith

    Des aspirations de grandeur

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Judith

    Dans le désert tunisien

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Judith

    Le bonheur de découvrir un beau jardin me fait perdre l’équilibre

     

     

    Je termine par un grand remerciement à Isabelle pour cette belle initiative qu’est le SOL.

    C’est ma troisième année de participation et je suis tout aussi enthousiaste que la première fois.

     

     


    18 commentaires
  •  

     

    Seeds of Love 2017 : MERCI

     

     

    Un tout grand MERCI à :

     

    Laurence

    qui a établi une liste avec les adresses postales que vous m'avez données et

    qui vous l'a renvoyée aux aurores ce dimanche,

     

    Lydie et Yo

    qui ont fait preuve de beaucoup de patience en aidant les petits nouveaux 

    (et aussi les plus anciens à la mémoire courte) en les guidant pas à pas

    dans l'élaboration ou la modification de leur article FB,

     

    Emmanuel

    qui, chaque matin m'a fourni un tableau excel actualisé

    avec les graines proposées par tous les Seedlovers,

     

    Bruno

    qui a passé son dimanche et encore une ou deux soirées à venir

    à relever tous les gagnants dans toutes les listes

    afin de s'assurer que personne n'a été lésé,

     

    à tous les participants de nos folles soirées "indices" sur FB

    qui nous ont fait passé de bons moments dans une super ambiance,

    nous faisant ainsi oublier le temps d'une soirée, nos tracas quotidiens,

     

    à toutes les personnes qui ont pris la peine d'écrire un petit mot sous les portraits.

    On sait tous combien c'est important pour celui qui a bien voulu se dévoiler,

    nous livrer son histoire, passer outre sa réserve.

     

    Et enfin, merci à vous tous, chers Seedlovers pour votre participation.

    On se donne rendez-vous l'an prochain, même date, même lieu, ok ?

     

     

     

     


    36 commentaires
  •  

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Xavier

     

     

     

    Bonjour, je m'appelle Xavier, j'ai 37 ans. Je suis marié, sans enfants. Je suis vendéen d'origine et très attaché à cette région...
    Je vis dans une petite commune des Deux-Sèvres où j'ai fais construire ma maison il y a huit ans maintenant sur une parcelle de lotissement totalement vierge. Une grande parcelle où je projetais déjà d'installer un petit bout de jardin.
    Je travaille à mon compte en tant que moniteur auto-école depuis plus de dix ans. J'ai des semaines et des horaires très chargés et je dois m'organiser pour que le jardinage rime d'avantage avec plaisir et détente qu'avec corvée.


    Je jardine par passion depuis mon adolescence mais ce n'est que depuis 5 ans que j'ai véritablement mis tout mon coeur à l'ouvrage en aménageant les alentours de ma maison. Petit bout par petit bout, je grignote lentement mais sûrement la pelouse et je crée massifs après massifs. Ce rythme me donne le temps de la réflexion. Je ne me laisse ainsi pas déborder par l'entretien et le désherbage. Et puis, le budget arrive à suivre lui aussi …


    J'adore la photographie, l'informatique, la cuisine, la culture en générale...
    Je suis puyfolais depuis 20 ans... Un puyfolais c'est un bénévole à la Cinéscénie du Puy du Fou. J'y suis acteur depuis mon adolescence. Je participe au spectacle nocturne les vendredi et samedi soirs d'été. J'y côtoie beaucoup de passionnés comme moi (nous sommes plus de 3000 bénévoles), dans une ambiance très conviviale et festive. Si vous venez voir la Cinéscénie un jour, n'hésitez pas à me prévenir …

     


    Mon jardin est principalement concentré aux abords de la maison. Le terrain est divisé en deux niveaux. Celui du haut où est situé la maison. Et celui en contrebas que je n'ai pas encore aménagé. C'est une prairie et un petit potager.
    J'ai planté beaucoup de vivaces et quelques arbustes. Les vivaces ont l'avantage de la perénnité et bien concentrées, elles empêchent la pousse des adventices.

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Xavier

     

     

     

     

    Je divise beaucoup, je bouture, je sème de manière à pouvoir partager avec les amis et pour boucher les trous dans les massifs. Je souhaiterais agrandir le nombre d'espèces présentes au jardin mais je me rends compte que le sol est très filtrant, ce qui me limite beaucoup dans mes choix.

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Xavier

     

     
    Le jardin qui m'inspire le plus c'est le jardin virtuel que la communauté des jardiniers à su créer sur le net : Facebook et vos blogs ! C'est une vraie caverne d'Ali Baba, de photos, d'idées, d'inspiration de tentations, de conseils et d'amitiés ….
    J'ai eu la chance de visiter celui de Viviane Dubois, près de chez moi et celui de Lionel Jannet: Le Coudray.

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Xavier

    Le Coudray

     

     

    Le meilleur souvenir du SOL, c'est pour moi ma première participation. Lorsque j'ai vu et senti l'engouement et la frénésie qui s'est installée le premier janvier entre tous les participants au SOL et cette envie de partager ! Je n'aurais jamais cru que l'on puisse autant s'émerveiller pour des plantes !

     


    La plante issue du SOL qui m'a donné le plus de satisfaction, c'est indéniablement la sauge sclarée. Reçues de Viviane, les plantules se sont developpées à une vitesse incroyable. Cette sauge a une allure incroyable, très présente, très florifère et sans probléme de santé. Son seul défaut : son odeur horrible, j'ai failli vomir en coupant les tiges défleuries !!!!!

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Xavier

     

     

    Vous pouvez suivre Xavier au travers de son blog :

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Xavier

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Xavier

    Un job à haut risques !

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Xavier

    Et un autre, plus divertissant.

     


    18 commentaires
  •  

     

    Seeds of Love 2017 : toujours mieux !

     

     

     

    152 participants pour cette édition !

    On est un peu serrés sur la photo de famille mais on ne s'en plaindra pas.

    C'est l'occasion de retracer l'évolution du SOL en quelques chiffres.

    Tout d'abord, au point de vue nombre de participants :

     

    2012 : 34

    2013 : 61

    2014 : 130

    2015 : 121

    2016 : 145

    2017 : 152

     

    Côté graines, chaque année, le nombre de variétés proposées augmente

    pour en arriver au nombre époustouflant de 880 durant cette édition !

     

    Seeds of Love 2017 : toujours mieux !

    Merci à Emmanuel pour ce graphique

     

    Les inscriptions sont terminées (rendez-vous au 01/01/2018 pour ceux qui ont raté le coche) mais

    l'une des étapes les plus agréables commence cette semaine avec les premiers envois qui iront

    remplir les boîtes aux lettres un peu partout.

    Jetons d'ailleurs un oeil à la répartition par pays :

     

    Seeds of Love 2017 : toujours mieux !

     

     Incroyable ! Cette année, il y a presque autant d'Italiens (18) que de Belges (19) !

    Grazie Titty !

     

    Ce matin, Frédéric me faisait remarquer, en voyant la photo de famille que la parité n'était pas respectée.

    Gérald, quant à lui, avait l'impression qu'il y avait plus de messieurs que l'an passé.

    Alors voici pour vous deux :

    (j'ai compté 1/2 pour les messieurs qui participent en couple)

     

    Seeds of Love 2017 : toujours mieux !       Seeds of Love 2017 : toujours mieux !

                                                       2017 (24 messieurs)                                                                                            2016 (21 messieurs)

     

     

    Bref, ça confirme le fait que le jardinage est un monde très "féminin".

    Une constatation que je m'étais déjà faite depuis très longtemps.

     

    Assez de chiffres et de blablas. Place aux belles découvertes bientôt.

    Pensez à faire un grand sourire à votre facteur car les pauvres, ils vont en avoir du boulot !


    21 commentaires
  •  

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Cécile

     

     

    Comme Camille dans "Ensemble, c’est tout", j’ai toujours su que j’aurais un jour un jardin.

    C’est ma grand-mère, chez qui je passais une grande partie de mes vacances lorsque j’étais enfant qui m’a transmis l’amour du jardinage. Je me souviens du potager dans lequel on grappillait des fraises toutes chaudes de soleil, de l’odeur des tomates, de la ciboulette qu’elle m’envoyait cueillir lorsqu’elle préparait les repas, des semis de cléomes et autres nouveautés qui envahissaient sa cuisine le printemps venu et surtout du rituel du tour du jardin que l’on arrosait ensemble le soir et qui était un merveilleux moment d’échange. Je me souviens aussi que son jardin, c’était le premier contact quand nous arrivions et que chaque plante m’y était familière.

    Etudiante, je rêvais de jardins. Lorsque j’ai eu mon premier appartement, la terrasse est vite devenue une jungle sur laquelle on trouvait difficilement une place pour poser une chaise. Puis, il y a une dizaine d’années, Sébastien et moi avons emménagé dans une jolie maison en lisière de forêt…avec un jardin ! Le premier, celui dans lequel j’ai appris à jardiner : le jardin de la luciole, qui a donné naissance à mon premier blog  et qui est vite devenu le jardin d’une chineuse.

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Cécile

     

     

    Après avoir toujours vécu en région parisienne, notre tribu est venue s’installer il y a 18 mois en Charente Maritime, à côté de La Rochelle. Là, je suis entourée de 1400 m de jardin où tout ou presque est à faire : le bonheur ! C’est aussi pour moi l’occasion de donner naissance à un deuxième blog : un nouveau jardin, qui retrace cette aventure-là.

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Cécile

    Vue depuis la terrasse

     

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Cécile

    Le jardin sec

     

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Cécile

    Le pré gourmand

     

     

    Le jardin qui m’inspire le plus ? Celui de Maria Hofker, parce que ses carnets d’aquarelles sont accompagnés de mots qui reflètent tout son émerveillement pour la nature en général et pour son jardin en particulier et que je me sens éminemment proche de sa sensibilité. Et parce que tout cet amour, elle l’a mis dans une parcelle de jardin qu’elle a chéri durant cinquante ans mais qui ne lui appartenait pas et que cette idée me plait, de préserver et d’embellir un lieu sur lequel nous ne sommes que de passage.

    "Dès que j’entre au jardin, le temps disparaît, l’âge ne compte plus, j’ai la certitude que rien de triste ne peut m’y arriver, si ce n’est la difficulté de le quitter." Maria Hofker

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Cécile

     

     

    La plante issue du sol qui m’a donné le plus de satisfaction ? Toutes celles qui germent m’émerveillent!

     

    Meilleur souvenir ? L’année dernière, partager avec Titouan le tirage au sort et l’arrivée des enveloppes. En particulier les graines potagères puisque nous sommes partenaires au potager.

     

     

     

    Vous pouvez suivre les aventures de notre luciole dans son nouveau jardin ici :

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Cécile

     

     

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Cécile

    En Bretagne où nous allons souvent, nous connaissons un coin secret où vit un phoque !

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Cécile

    Dans le futur pré gourmand, où il faut commencer par arracher des centaines de bambous !

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Cécile

    Avec Titouan qui a officiellement embarqué avec moi cette année dans la belle aventure du SOL.

     

     


    28 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires