•  

     

     

     

    Aujourd'hui, je vous propose de décortiquer un peu cette scène prise la semaine passée à la Roseraie.

    Pas de copyright, vous pouvez reproduire à volonté;

    je suis très fière si je vous inspire ne serait-ce qu'un peu pour vos plantations.

     

    On commence par le rosier phare, celui au coin du massif, à droite.

    je vous l'ai déjà détaillé, il y a peu, ici, comme l'une des valeurs sûres parmi les roses de Warren.

     

    No copyright          No copyright

     

    A son pied, le Geranium 'Rozanne' :

     

    No copyright

     

    A ses côtés aussi, l'Aster 'Treffpunkt' :

     

    No copyright

     

    Une merveille si, planté en plein soleil :

     

    No copyright

     

     

    No copyright

     

    En fait, il est planté juste au pied d'un autre rosier.

    Un rosier exceptionnel qu'on n'a qu'en un seul exemplaire.

    J'ai déjà notifié à Christiane et à Olivier que celui-là, il faudra le multiplier en priorité.

     

    No copyright

     

    Il s'appelle Cento Quarenta en référence au nombre important de pétales qui composent chaque rose.

    Et c'est justement ça le problème... Trop de pétales. 

    Si toutes les conditions ne sont pas réunies (chaleur et pas trop humide), les roses ne pourrissent pas et là...

    Quel bonheur ! Plus voluptueuse et parfumée que celle-là, je ne connais pas !

     

    No copyright     No copyright

    Cento Quarenta

     

    A l'avant-plan, un rosier bien plus bas, parfait en bordure de massif : Widgee Didgee.

    Et j'ai pu assister à une belle remontée des lupins que j'avais pris soin de tailler avant qu'ils ne montent en graines.

     

    No copyright          No copyright

                                                                             Widgee Didgee                                                                       Lupinus 'Gallery Pink'

     

    Et présentes partout, tant elles se  ressèment dans ce massif : les verveines de Buenos-Aires.

    Je crois que tu as raison, Françoise, il y en a de trop mais que voulez-vous...

    je suis très tolérante avec les plantes au jardin. 

     

    No copyright

    Verbena bonariensis

     

     


    17 commentaires
  •  

    L'Echinacea 'Green Twister' est assez spéciale et

    pourrait s'avérer très kitsch si malencontreusement associée.

    L'an passé, je vous avez suggéré de la marier au Nicotiana 'Deep Purple',

    couleur qu'on retrouve subtilement dans son coeur.

     

               

     

     

    Cette année, il y a toujours ces Nicotiana mais on ne les voit pas encore, ils sont derrière,

    mais en plus, on appréciera

     

     

     

    l'harmonie avec le feuillage vert pomme de la graminée (Chasmantium latifolium, une vivace sans problèmes),

    celui d'une autre, plus duveteux (Stipa 'Ichu', dont j'avais proposé des graines en février et

    j'en proposerai à nouveau en 2021 car elle est un must au jardin et le semis est très facile),

    et enfin, un Zinnia elegans 'Purple Prince' qui rappelle le rose dans l'échinacée.

    (La rose que l'on voit en bas à gauche est 'Arcadia')

     

     

    Joli, non ?

     

     

     

     

     


    7 commentaires
  •  

     Dans cette partie de la Roseraie, le petit plus, ce ne sont pas ...

     

     

     les Melica ciliata qui se sont ressemés un peu partout,

     

     

    ni les Salvia stepposa à la couleur fascinante,

     

               

     

    ni les Erigeron annuus, venus aussi là tout seuls,

     

     

     

    ni les Verbena bonariensis qui se ressème à foison,

     

               

     

    ni cette belle ombellifère que personne ne connaît (Seseli osseum),

     

     

    non, ce sont eux,

     

     

     les Allium sphaerocephalon !

    Imprononçables ? Mais non, réfléchissez :

    sphaero = en forme de sphère

    cephalon = tête

    Facile, non ?

     

     

     Ils me donnent envie d'en ajouter encore l'an prochain.

     

     

     Si on regarde le même massif, sous un autre angle,

    c'est pas mal non plus.

     

     

     

             

                                                                         Agastache 'Purple Haze'                                                          Dianthus carthusianorum

     

     


    17 commentaires
  •  

     

    Il y a environ trois semaines, il y avait une scène que j'aimais beaucoup à la Roseraie,

    autour d'Isabelle et ses compagnes :

     

    Isabelle et ses copines

     

    C'est un rosier très tendre qui mérite des compagnes à son image.

     

    Isabelle et ses copines         Isabelle et ses copines

     

     

    Isabelle et ses copines

     

     

    Voici les plantes qui lui vont bien au teint :

     

    Isabelle et ses copines           Isabelle et ses copines

                                                                         Ballota pseudodictamnus                                                                  Silene latifolia

     

    Isabelle et ses copines

     

     

    Isabelle et ses copines         Isabelle et ses copines

                                                                    Scabiosa 'Butterfly Blue'                                                            Penstemon 'Sour Grapes'

     

     

    Isabelle et ses copines

    Erigeron karvinslianus

     


    8 commentaires
  •  

     

    L'autre jour, je vous parlais de mon Scepter'd Isle et de ses compagnes.

    Aujourd'hui, on zoome un peu sur la droite où se trouve Félicia.

     

    Autour de Félicia

     

    Un must pour tous les jardins à vocation romantique.

     

    Autour de Félicia

     

     C'est comme ça que je le préfère : à peine éclos.

     

    Autour de Félicia           Autour de Félicia

     

     

    Autour de Félicia

     

     A son pied, le plus beau bleu de tous les géraniums : 'Blue Cloud'.

     

    Autour de Félicia           Autour de Félicia

     

    Encore plus bas, on trouve un rosier dans les mêmes tons : Bossa Nova.

     

    Autour de Félicia

     

     C'est un petit rosier sans problème. Son seul défaut est de ne pas être parfumé.

     

    Autour de Félicia          Autour de Félicia

     

     Au pied de Bossa Nova, en ton sur ton le Geranium oxonianum avec

    Phuopsis stylosa, une plante increvable.

     

    Autour de Félicia

     

     

     A droite, on contraste avec Tuscany Superb et ses roses au coloris pourpre intense.

    Celui-ci est non-remontant mais quelle splendeur.

     

    Autour de Félicia          Autour de Félicia

     

     

    Autour de Félicia

     

    A l'arrière, dans le Tamarix pousse Veilchenblau.

    Il n'a pas beaucoup de soleil, il a donc pris son temps pour grandir mais là, il est bien parti maintenant.

     

    Autour de Félicia               Autour de Félicia

     

     Je parie que depuis la seconde photo, vous vous demandez quelle est donc cette ombellifère géante.

    Il s'agit d'un Dystaenia takesimana, une ombellifère originaire de Corée.

    Vous vous doutez donc bien qu'elle est parfaitement rustique.

     

    Autour de Félicia

     

    Ses fleurs ressemblent très fort à celles du Cenolophium denudatum mais en beaucoup plus grand.

     

    Autour de Félicia           Autour de Félicia

     

     

    Autour de Félicia

     

     Son feuillage par contre, est bien différent, moins découpé.

    Il apparaît déjà très tôt au début du printemps,

    ce qui en fait une belle plante décorative même sans fleurs.

     

    Autour de Félicia

     

     On dit qu'elle préfère le soleil mais ici, elle n'en reçoit pas énormément.

     

    Autour de Félicia

     

     Elle atteint facilement 2m20. A placer donc en fond de massif.

     

    Autour de Félicia

     

    Cette année, je vais la laisser monter en graines pour vous les proposer en 2021.

     

    Autour de Félicia


    14 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique