• Beervelde - Automne 2016 (2/3)

     

     

    C'est bon, on est bien calés et prêts à repartir à la découverte des exposants.

    On était arrivés chez Koen Van Poucke, Monsieur Dahlia en personne.

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

    A ce prix-là, difficile de ne pas craquer ou de n'en acheter qu'un seul !

    Ma préférence est allée aux petits pompons.

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)     Beervelde - Automne 2016 (2/2)

                                                       Kaisha Lea                                                                                            Kenora Wow

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

    Café au Lait

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)     Beervelde - Automne 2016 (2/2)

                                                                          Black Satin                                                                                                  Chat Noir

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

    Hillcrest Royal

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)     Beervelde - Automne 2016 (2/2)

                                            Nuland's Josephine                                                                                            Nicholas

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

    Purpulicious

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

    Koen ne vend pas que des dahlias, il est également spécialisé en plein d'autres plantes vivaces et

    on trouve toujours de petites merveilles.

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)     Beervelde - Automne 2016 (2/2)

       Beervelde - Automne 2016 (2/2)           Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

     Chez Meers, la foire aux échinacées !

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

    André Casteels, le rosiériste, était tout à fait dans son élément avec ce thème sur le Canada

    puisqu'il a de la famille proche qui vit là-bas depuis de nombreuses années et

    qu'il a pu y effectuer de nombreux voyages.

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)           Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)            Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

    J'ai découvert la rose 'Gospel' de chez Tantau : très jolie.

    Je suis toujours aussi étonnée du succès des rosiers sur tiges en Flandre. 

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

     

    La visite est loin d'être terminée. Pour ceux qui connaissent, on n'en est que près de l'étang !

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

    On retrouve Rik (Groenstraat 13) et son petit chariot.

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

     Chez Amsterdamtulipmuseum, c'est toujours un régal de voir des tulipes en cette saison.

    Ca aide beaucoup à visualiser nos commandes et je suis ravie

    de voir que Britt, achetée récemment chez Promesse de Fleurs, est encore plus belle que sur les catalogues.

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)     Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

    En tout cas, toutes les variétés exposées donnaient très envie.

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

    Cummins

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

    Queensland

     

     

    Près de la villa, un stand de la Légion Canadienne, les gardiens du souvenir,

    proposait toutes sortes d'articles souvenir.

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)     Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

    Juste en face, on pouvait retrouver le stand du Musée de Passchendaele et surtout,

    une tranchée dans laquelle on pouvait aller planter le poppy échangé contre un petit don

    sur le Passchendaele Show Garden.

     

    Le lien avec le Canada ?

    « Passchendaele » n'est pas qu'un simple épisode dans l'histoire de la Première Guerre mondiale ; c'est un point de référence, un symbole international des atrocités de la guerre. En 1917, plus de 400 000 militaires furent mis hors de combat en l'espace de cent jours, et ce, pour faire avancer la ligne de front de quelques misérables kilomètres. Passchendaele a également une valeur symbolique pour différents pays qui s'y illustrèrent et qui souhaitaient voir confirmer leur statut de nation indépendante après la guerre." (Memorial Passchendaele Museum 1917)

     

    Pourquoi un coquelicot ?

    Le coquelicot est une plante pionnière, cela veut dire que la plante était parmi les premières à pousser sur les terres retournés. Les champs de batailles ne manquaient pas de terres retournés ; de nombreux coquelicots s’y trouvaient dès lors. C’est probablement la raison pour laquelle John McCrae mentionne les coquelicots (poppies) dans son poème ‘In Flanders Fields ». Plus tard le poppy – du moins dans les pays du Commonwealth – fut utilisé en mémoire aux soldats morts pendant la guerre.

     

    En guise d’introduction aux commémorations des 100 ans Passchendaele, le Memorial Museum Passchendaele 1917,

    a réalisé, en s’inspirant des réalisations anglaises, un show garden aux Journées des Plantes de Beervelde.

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)       Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

    J'étais l'une des premières visiteuses et j'ai pu constater sur des photos qu'à la fin du w-e, les pavots furent nombreux.

    Ce devoir de mémoire est quelque chose d'important, même un siècle plus tard.

    Il faut absolument continuer de transmettre ce savoir aux plus jeunes, pour un monde meilleur.

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)     Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

     

    Dans le lointain, Ypres était représentée réduite à un tas de briques, tout comme c’était le cas à l’époque.

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

     

    En art floral, les "robes", c'est du déjà vu et revu mais celle-ci a attiré toute mon attention.

    Elle est l'oeuvre d'Ann Huttener et j'ai eu la chance de pouvoir lui dire toute mon admiration pour son travail.

    Chapeau !

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

    Elle a suivi le thème dans les moindres détails puisqu'on retrouve essentiellement différents composants de l'érable.

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)     Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

     

    Vous aimez les alliums ? Oui ? Alors, il y avait de quoi vous rendre dingue !

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)     Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

    On entre ?

    D'aucuns trouveront ça too much mais franchement,

    j'ai adoré ce sens de la dérision,

    dans les moindres détails !

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)          Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

    Je suis certaine que mon ami Fabrice aura apprécié la toiture végétalisée de la cabane.

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     Beervelde - Automne 2016 (2/2)           Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

     

    Dans la pièce juste à côté, les bijoux Lavault s'étaient aussi inspirés du thème de cet automne.

    Des pendentifs réalisés à partir de vraies feuilles d'érable ! Irrésistible !

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

    A votre avis, j'ai craqué ou pas ?

     

    Bon, allez, on continue la visite.

     

    Chez Braeckman, le rouge et le blanc, couleurs du Canada étaient bien en évidence.

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)     Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

    Chez De Tuinpoort, on arborait fièrement le prix remporté aux Floralies de Gand.

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)          Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

    Les bosbessen, vous savez ce que c'est ?

    Indice : elles sont incontournables dans ma visite de Beervelde...

    (Réponse dans mon post de demain)

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

    Ici, on profite aussi pleinement du lieu, si idyllique, bucolique.

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

    Caribou crossing !

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)     Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

    Très belle mise en scène aussi chez le spécialiste hollandais des bulbes (Peter Nijssen).

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

     

    Le stand suivant fut l'une de mes plus belles découvertes du jour !

    (et je remercie les organisateurs de nous proposer de tels produits de luxe)

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

    Des chutneys, currys et épices mis en valeur d'une très belle manière.

    Coupes glamour, fleurs bien choisies... tout est bien réfléchi

    pour servir d'écrin à ces produits haut de gamme vendus dans les villes les plus branchées du monde.

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)          Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

    Les origines de Radjpatie (la créatrice de ces produits) ne sont pas difficiles à deviner.

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

    Ici, tout est beau et nous emmène dans un  monde de volupté gastronomique.

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

      

    Allez donc jeter un oeil sur leur site internet (un webshop sera créé à partir de janvier prochain).

     

     

    Arrêt suivant pour LE stand des clématites. On est bien sûr chez Catherine Böttcher.

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

     

    Et focus sur les inflorescences d'automne.

    Les clématites sont en fleurs chez vous ? Non.

    Eh bien, chez Catherine, c'est comme dans votre jardin. Ici, pas de forçage.

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

    Clematis mandschurica

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)          Beervelde - Automne 2016 (2/2)

                                                                                           Clematis 'Arabella'

     

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

    Clematis 'Aromatika'

     

     La suivante me tente bien. Cette couleur doit être chouette pour les compositions florales.

    J'ai longtemps hésité. Zut ! Je l'achèterai au printemps.

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

     Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

    Les deux grand mixed-borders le long des murs de briques

    sont toujours l'un des points culminants de notre visite à cette époque de l'année.

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

    Et juste devant, le concepteur de cette belle réalisation :

    Ferdinandushof.

    C'est aussi toujours un plaisir de saluer Wilko et Helen.

    Ils ont tant apporté à mon jardin.

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

    Ici aussi, toujours de belles idées d'association.

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)            Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

    Dahlia 'Twining's White Chocolate'

     

     

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)           Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     On passerait des heures à admirer.

    D'ailleurs, un banc, juste en face, était prévu à cette fin.

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

    J'ai toujours du mal à quitter ce stand où je me sens si bien.

    Bye bye ! A la prochaine !

    (Ils seront présents le w-e prochain à Chantilly, allez donc les saluer de ma part !)

     

    Beervelde - Automne 2016 (2/2)

     

     Pour les amateurs de déco, je vous donne rendez-vous demain matin

    car à Beervelde, on trouve de TRES jolies choses là aussi !

     

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 11 Octobre à 05:29

    j'ai tout aimé !! j'ai voyagé et je me suis plu !!

    mais quel endroit féérique !!

    comment ne pas craquer ?? c'est impossible !!

    merci beaucoup pour les explications et les photos 

    bon mardi

    2
    Mardi 11 Octobre à 07:22

    Incroyable la diversité de ce que l'on voit dans ce bel endroit.  Cela doit être immense. Je connaissais l'histoire du poppies car j'ai un collègue anglais qui met un coquelicot à sa boutonnière tous les ans pour les commémorations. La robe est incroyable.  Il faut avoir beaucoup de patience et de talent pour faire de si jolies choses. J'ai l'impression qu'il n'y a pas de monde à moins que tu es pris les photos comme tu le fais souvent très tôt.  Merci beaucoup pour cette visite comme si nous y étions.  Et as tu fait des achats.  Bisous

      • Mardi 11 Octobre à 07:59

        J'ai expliqué au tout début du premier volet que Bruno et moi avons eu le privilège de rentrer avant l'ouverture pour photographier les stands sans public de sorte que l'on puisse bien apprécier les efforts des pépiniéristes. Ca explique donc le fait qu'on dirait qu'il n'y avait pas grand monde, ce qui ne fut pas le cas. Mais même en cas de grosse affluence, c'est tellement grand que ce n'est jamais gênant.

        Bonne journée, Patou ! Gros bisous

    3
    kathy
    Mardi 11 Octobre à 09:00

    Quel bonheur cette visite ,c est incroyable cette diversité autant sur les plantes que sur le thème du Canada  ! Comment ne pas craquer à tous les stands !!! Jardinière débutante j aimerais bien avoir une belle fête comme ça dans le sud ou pourquoi pas dévorer les kilomètres pour vivre un tel moment . Un grand merci Isabelle pour votre livre des compagnes pour mes roses c est une magnifique source d inspiration ,un régal qui me fait vivre et rêver jardin cool

    Bon mardi

    4
    Mardi 11 Octobre à 10:13

    Et bien toi je ne sais pas mais, moi, j'aurais craqué pour un de ces jolis pendentifs feuille d'érable :)

    5
    Marie-Elisabeth
    Mardi 11 Octobre à 10:24

    Et bien moi aussi, j'aurai craqué pour un de ces jolis pendentifs. Moi qui adore le Canada et rêve d'y aller, je me mords les doigts à chacun de tes reportages car c'était le lieu "to be". De plus, la fête d'automne me semble plus grande et plus belle que celle du printemps. Vivement ton reportage de demain.

    6
    Mardi 11 Octobre à 10:27
    tyziana
    Che spettacolo!! *-*
    Un reportage stupendo, Isa! Quella distesa di dalie mi ha fatto venire l'acquolina ed hai ragione quei piccoli pon-pon sono adorabili!
    Mi sarei portata a casa anche qualche aster, visto il prezzo!
    7
    Mardi 11 Octobre à 10:28
    tyziana
    Grazie per avermi mostrato virtualmente la mostra, è stato un po' come essere lì con te!
    Aspetto il prossimo!
    Un bacio!
    8
    Mardi 11 Octobre à 13:48

    Encore une super balade avec un thé au baie de goji ce midi :p comme ti Tyziana c'est un peu comme si on était avec toi ! (c'est beau l'italien)

    Je suppose que les bosbessen sont des myrtilles he parce qu'en tarte et en muffin qu'est ce que c'est bon !


    A chaque cession j'admire cette belle dame étendue sur son ponton et à chaque fois je souris béatement !

    Génial la photo de Britt justement j'avais envie de l'acheter... ben maintenant l'envie devient plus qu'obligatoire !

    Je vois la photo de la Clématite Stans j'ai sa cousine côte d'azur, et j'adore cette période où elle est en graine !  c'est une vrai seconde floraison, rien que pour ça ce serait dommage de s'en passer.

    Bises

    Lydie

     

    9
    Rozancienne
    Mardi 11 Octobre à 14:05

    Magnifique reportage !!!! Je constate une chose : il va falloir que je me bouge un peu car chez nous ... il n'y a pas si beau ! J'avoue à ma grande honte que je ne connaissais pas l'origine des coquelicots portés sur soi ou déposés en couronne sur les monuments début juin ..... je suis normande ....... Autre chose : merci pour m'avoir fait découvrir le monde des dahlias ! J'attends demain avec impatience !

     

     

    10
    Laurent
    Mercredi 12 Octobre à 14:39

    J'adore toujours également les découvertes que Ferdinandushof parvient à nous dénicher! Avec Marcel De Wagt et Groenstraat 13, il est dans mes meilleures adresses! Par contre, les Echinaceas à l'automne, je ne peux plus: elles n'ont souvent pas de touffe basale pour l'année suivante, c'est de l'arnaque pure et simple.

    Je me demande comment Koen Van Poucke s'y retrouve avec des prix pareils! Son Aster 'El Fin', je l'ai acheté chez son papa Jan Spruyt au printemps, et je me demande s'il ne le vend pas encore moins cher que Spruyt!

    En asters roses, j'ai déjà un ericoides ('Esther'), un amethystinus ('Kylie'), mais ce laterifolius ('Coombe Fishacre') est bien tentant...

    Cette année, je n'ai pu m'y rendre (j'étais pourtant en congé!), mais j'ai apprécié la balade... J'étais déjà repu de plantes à la foire d'Hex (j'ai hésité sur cette eupatoire capillifolium), mais j'aurais bien repris un Isodon serra (Rabdosia) que je loupe presque immanquablement!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :