• Il y a 4 ans, Bruno m'a offert, pour Noël, ce porte-pots en fer forgé qui venait des Herbes Folles.
    La première année, j'y avais mis des surfinia Million Bells, très jolis pour apporter de la couleur mais comme ils étaient en plein soleil, les pots se desséchaient à vue d'oeil et cela devenait ingérable. Il a donc fallu trouver autre chose, qui supporte le soleil de midi et qui ne soit pas trop exigeant au niveau de la terre. Et là, j'ai trouvé la plante tip-top : des euphorbes marsynites que j'avais déjà essayé en pleine terre mais sans succès car elles ne supportaient pas l'humidité hivernale. Par contre, en pots, pas de problème. Je veille juste à mettre les pots qqs jours au sec si l'hiver est très humide. Finalement, elle n'apportent pas de couleur mais leur feuillage bleuté et découpé est beaucoup plus subtil.




    votre commentaire
  • Hier, en fin d'après-midi, un orage a éclaté. Une fois passé, je me suis précipitée, caméra en main, au jardin.
    A première vue, c'est la désolation :



    Mais quand on regarde de plus près... les roses sont merveilleuses :

     
                      Sweet Juliet                                                              Perdita

     


                                                                          Scepter d'Isle

    Il aurait été dommage de rater ça :

     

    Instants magiques : quand le soleil revient, les couleurs sont chaudes et les fleurs dégagent encore plus leur parfum.

     


    votre commentaire



  • Je cultive un  pied de houblon en pot (car il est envahissant) près du rosier Guislaine de Féligonde. Il s'y accroche pendant l'été; il faut juste veiller à ce qu'il ne l'étouffe pas.

     


    Quand les inflorescences sont encore vertes, je coupe des hampes et je les mets à sécher un peu.

    Deux conseils : ne pas couper trop tard, sinon les inflorescences de désagrègent et disposer à l'endroit voulu avant qu'elles ne soient complètement sèches pour la même raison sinon la manipulation en devient trop compliquée.

    Et sachez quand vous l'achèterez, que seul, le houblon femelle produit ces inflorescences.


     


    votre commentaire
  •  




    Chaque année, j'ai du mal à trouver de la place pour faire pousser des pois de senteur car ils sont vite étouffés par toutes les vivaces qui sont autour mais ce sont les annuelles dont je ne pourrais vraiment pas me passer.
    D'une part, pour leur parfum unique et délicieux. D'autre part, parce qu'ils forment de merveilleux bouquets avec les roses.

    Slideshow



     

     

              








    Pour savoir comment j'ai réalisé le bouquet tout en haut de l'article : 

    La rose utilisée est la très parfumée Sweet Juliet.



     


    votre commentaire



  • Ce palmier (Trachycarpus fortunei) nous été offert il y a plus de dix ans par des gens qui allaient régulièrement en Italie et qui en rapportaient des petits specimens. Au départ, ils étaient deux, chacun dans un pot mais il y a deux ans, nous en avons perdu un qui n'a pas survécu à une chute dans la piscine et à des attaques de fourmis.
    Je le cultive en pot car j'aime le voir près de la piscine, cela crée une atmosphère vacances.

     



    Mon beau-frère a choisi de le mettre en terre et son développement est bien plus important. Ce palmier est l'un des plus rustiques dans nos régions.
    A l'automne, je déplace le pot dans un endroit abrité du jardin.

    En ce moment, il se porte bien car il nous refait 3 nouvelles feuilles.

     

      


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique