•  

     

    Paniers d'abondance

     

     Cette année, je suis très fière de mes deux paniers sur les portes en châtaignier.

     

    Paniers d'abondance

     

     Composés de seulement trois plantes : Diascia 'Genta Pink', d'Erigeron karvinskianus,

     

    Paniers d'abondance             Paniers d'abondance

     

    et de Thunbergia rose.

     

    Paniers d'abondance

     

    Des fleurs en continu pendant des mois !

     

    Paniers d'abondance     Paniers d'abondance

     

     

    Paniers d'abondance     Paniers d'abondance

     

     

    Paniers d'abondance

     

     

     


    18 commentaires
  •  

     

    Vintage style

     

     

    Depuis le début de l'année, ma terrasse s'est vue agrémenter d'une pièce maîtresse.

    L'an passé, Bruno est revenu un jour des puces (comprenez "d'une brocante') avec cette superbe pièce achetée pour...20 euros !!!

     

    Il est composé d'un plateau sur lequel je peux déposer des petits pots.

    Pour les plantes, les petits Begonia sempervirens sont parfaits car

    ils se contentent de peu de substrat et ne nécessitent pas d'être arrosés trop souvent.

     

    Vintage style

     

    Il manquait quelques pampilles et soucoupes qu'on a complétées avec notre stock.

    (NB : toujours avoir des pampilles à la maison !)

     

    Vintage style            Vintage style

     

     

    Vintage style             Vintage style

     

     

     

    Vintage style

     

    Chaque petit détail de cette belle pièce a son intérêt.

     

    Vintage style

     

     

    Vintage style

     

     

    Vintage style         Vintage style

     

    Il fait vraiment partie intégrante de cette pièce extérieur que j'appelle

    ma salle à manger d'été.

     

    Vintage style

     

    Et puis, il colle tellement bien avec le reste...

     

    Vintage style   

     

     

     


    13 commentaires
  •  

     

     Sur la terrasse, l'ambiance est difficile à décrire car elle est unique.

    Beaucoup de luxuriance, un petit côté vintage pour le charme et aussi, 

    un aspect "découvertes" pour la jardinière curieuse que je suis.

    Pas toujours besoin de plantes très rares pour faire mon bonheur.

    Juste un jeu d'associations très réfléchies. Un jeu, oui, car c'est ça qui m'amuse le plus au jardin.

     

    A cet endroit, tout est cultivé en pots, ce qui permet des combinaisons interchangeables selon les saisons.

    Et voici ce que cela donne en fin d'été.

     

    On  commence par ce Lobularia maritima 'Bicolor Pink Stream'.

    Une floraison interminable.

     

     

     

     

     Juste derrière des petites Salvia splendens en version blanche (ou plutôt crème).

    Là aussi, elles assurent depuis des mois !

     

         

     

     Pour faire la liaison entre les deux, j'ai choisi un Linaria triornitophora.

    Vivace de durée de vie courte, elle est surtout belle la première année.

    On ne la trouve pas facilement sauf chez les grainetiers comme ici.

     

               

     

     Dans ses petites fleurs à éperons, on retrouve à la fois le mauve du Lobularia et

    le jaune pâle des sauges.

     

     

     Juste à côté, la vedette, c'est ce Phlox drummondii 'Crème Brûlée'.

    Une merveille !

    Planté ainsi en pot et en hauteur, c'est une cascade de fleurs qui se succèdent durant des mois,

    dans des nuances de crème et de mauve (en harmonie avec les plantes montrées plus haut).

     

                 

     

     

     

     

     

                 

     

     

     

     Pour ce merveilleux phlox, il fallait bien des compagnes de choix et

    ce Dianthus, tout en délicatesse est le plus photogénique que je connaisse.

     

    Le Cabinet des Curiosités            Le Cabinet des Curiosités

     Dianthus superbus 'Rainbow Loveliness

    (graines également disponibles chez Silène)

     

     

     Quant au fuchsia, lui, vient de chez De Nachtwaker.

    Son nom : 'Paul'.

    Sa particularité, c'est que ses fleurs sont minuscules. Ca change des gros jupons.

    Pour le trouver, il faut aller tôt en saison (avril) quand le choix est encore vaste car il est très prisé.

     

    Le Cabinet des Curiosités

     

     

    Le Cabinet des Curiosités

     

    Un autre fuchsia, un peu plus grand et dans une autre gamme de couleurs :

     

    Le Cabinet des Curiosités

    Fuchsia 'Waltz Jubelteen'

     

     

     A toutes ces plantes de bobonnes, 

    il ne manquait qu'un Pelargonium.

    Mais pas n'importe lequel.

     

    Le Cabinet des Curiosités             Le Cabinet des Curiosités

     

     

    Pelargonium 'Mårbacka Tulpan'

     

    Le Cabinet des Curiosités

     

     

     Des petits Begonia semperflorens dans leur version immaculée.

     

    Le Cabinet des Curiosités

     

    Une suspension composée entre autres de Callibrachoa.

     

    Le Cabinet des Curiosités            Le Cabinet des Curiosités

     

     Le Phlox ruisselle littéralement jusqu'aux plantes du bas de la scène.

     

    Le Cabinet des Curiosités

     

     C'est là qu'on trouve un joyeux fouillis savamment désordonné.

    Mon brol, quoi !

     

    Le Cabinet des Curiosités

     

     J'ai réussi (en semis) mes premières pervenches de Madagascar. Merci Amel !

    Et aussi mes premiers Zinnia elegans 'Lilliput Rose'.

     

    Le Cabinet des Curiosités           Le Cabinet des Curiosités

     

     

    Le Cabinet des Curiosités

     


    25 commentaires
  •  

     

    Cet été, on a connu une période de sécheresse d'une longueur inquiétante et 

    j'espère de tout coeur que ça ne deviendra pas une habitude même si c'est vrai cela fait trois ans que ça dure.

    Le jardin a souffert mais j'ai pu limiter les dégâts en arrosant régulièrement.

    D'où l'intérêt de ne pas avoir un jardin trop grand pour pouvoir se le permettre.

    Heureusement, pas de restrictions d'eau ici et pas d'intégrisme écologique non plus.

    Je m'explique : dans ma région, pas de problème avec les nappes phréatiques. Je l'ai déjà dit mais dans le coin, on a même une source

    dont le surplus va à l'égoût !

    Je pose dans ma vie de tous les jours des gestes écologiques mais je ne suis pas rigide au point d'assoiffer mes plantes.

    Voir une plante en souffrance parce que je ne l'aurais pas arrosé en suffisance, non, je ne peux pas.

     

    Donc, je reviens à mon jardin et plus particulièrement à la partie qui se trouve sous le Pyrus.

    Ces dernières années, c'était toujours le coin le plus moche en août une fois les digitales défleuries et

    les géraniums en dormance.

    Or, cette année, il y a d'abord eu l'averse de grêlons destructeurs début juin et puis l'installation de ma nouvelle chaudière à la fin du même mois.

    Les ouvriers avaient tout piétiné l'endroit en sortant l'ancienne, très imposante et très lourde.

    Il a donc fallu que je le remanie et que je lui apporte des soins réguliers, cad des arrosages suivis.

     

    Et... ce coin n'a jamais été aussi beau !

     

    L'eau, c'est la vie !             L'eau, c'est la vie !

     

    Le rosier 'Maria Theresia' me faisant même DEUX nouvelles branches issues de la base !

    La preuve que pour bien pousser, les rosiers ont besoin d'eau.

    Si c'est pour laisser des rosiers en dormance en plein été, j'ai envie de dire : oubliez et plantez plutôt des agaves !

     

     

    L'eau, c'est la vie !

     

     

    L'eau, c'est la vie !            L'eau, c'est la vie !

     

     

    L'eau, c'est la vie !

     

     

    Les Hydrangea macrophylla se sont enfin bien développés et m'ont donné plus que les deux maigres fleurs de d'habitude.

     

    L'eau, c'est la vie !

     

     

     

    L'eau, c'est la vie !

     

     

    L'eau, c'est la vie !

     

     

    L'Hydrangea 'Ayesha' un peu plus loin n'a jamais été aussi beau !

     

    L'eau, c'est la vie !

     

     

    L'eau, c'est la vie !

     

     

    Il refait même encore de nouvelles fleurs maintenant.

     

    L'eau, c'est la vie !

     

    Sur la gauche, on aperçoit de belles amaranthes.

     

    L'eau, c'est la vie !

     

    Elles sont bien érigés et combinent le rouge foncé et le crème.

     

    L'eau, c'est la vie !             L'eau, c'est la vie !

     

    Amaranthus cruentus 'Alegria'

     

     

    Le rosier 'Xantippe' refleurit encore.

     

    L'eau, c'est la vie !

     

     

    Aucun signe de fatigue dans ce coin.

     

    L'eau, c'est la vie !

     

    Le Dahlia 'Silver Years' est d'une grande délicatesse.

     

    L'eau, c'est la vie !

     

    Il est blanc, avec un léger blush en son coeur 

    que l'on retrouve dans les Nicotiana alata (pink/purple), 

    graines reçues de Suzanne au Seeds of Love.

     

    L'eau, c'est la vie !             L'eau, c'est la vie !

     

     

    L'eau, c'est la vie !

     

     

    L'eau, c'est la vie !             L'eau, c'est la vie !

     

    On trouve aussi des Zinnias,

     

    L'eau, c'est la vie !

     

    Zinnia elegans 'Queen Red Lime'

     

     

    un phlox, un teucrium,

     

    L'eau, c'est la vie !             L'eau, c'est la vie !

                                                                      Phlox paniculata 'Violetta'                                                               Teucrium hyrcanicum

     

    et une annuelle que j'adore : Artemisia annua.

     

    L'eau, c'est la vie !

     

    L'an prochain, j'en mettrai plus à cet endroit car elle n'a pas besoin de beaucoup de soleil et

    surtout, pour son joli feuillage tout frais à cette période où beaucoup montrent des signes de fatigue.

     

    Bref, de mes déboires du mois de juin, j'ai su rebondir.

    J'y ai apporté plus de soin et le résultat en vaut vraiment la peine.

     

    L'eau, c'est la vie !

     

     Si vous vous demandez encore s'il faut ou pas arroser au jardin, lisez ceci,

    c'est plein de bon sens :

    http://www.lejardinvivant.fr/2015/05/21/arroser-son-jardin-potager/

     


    9 commentaires
  •  

     

    Souvent, lors de mes séances de désherbage à la Roseraie, 

    je suis emportée dans un élan de tolérance.

    En effet certaines "mauvaises" herbes sont tellement belles et en harmonie avec leur entourage

    que j'hésite à les arracher !

    Alors, je les laisse quitte à le regretter plus tard lorsqu'elles deviennent vraiment envahissantes.

     

    Trop belles pour être arrachées            Trop belles pour être arrachées

    Armoise commune (Artemisia vulgaris)

     

     

    Trop belles pour être arrachées

    Liseron des champs (Convolvus arvensis)

     

    Trop belles pour être arrachées

    Panicaut pied-de-coq (Echinochloa crus-galli)

     

     

    Trop belles pour être arrachées

     Erigeron canadensis

     

     

    La préférée de Fabienne, la voici :

    (elle m'a même demandé d'en garder des graines !!! Jean va adorer he

     

    Trop belles pour être arrachées

     

     Cynodon dactylon ou Chiendent Pied-de-poule (Merci à Olivier pour l'identification)

     

     

    Ma préférée, c'est cette dernière : Persicaria maculata.

    J'en use et j'en abuse dans mes bouquets.

     

    Trop belles pour être arrachées


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique