•  

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Katia

     

     

    Pourquoi Graine de folie ?

    Les graines, ça me connaît ! Depuis petite, je glane des trucs au fil des balades : des cailloux, des fleurs, des champignons, des pommes et puis des graines… Il y en a toujours pleins les poches !

    Un jour, en trifouillant une fleur fanée, je m’aperçois qu’il y des semences, alors par curiosité, je plante et là surprise ça pousse et refait des fleurs. Ca y est, la folie des graines est lancée.

    Alors, au fur à mesure, je m’organise : je prends des poches, je note, je cherche le nom des plantes.

    Jusqu’au jour où en recherchant des lieux d’échange pour troquer, je tombe sur le Seeds of love sur le net. Et là, c’est sûr, je dois en être !

    3 ans déjà. Il a fallu s’inscrire sur fesse de bouc,  maîtriser la bête et trouver une identité pour rester dans l’anonymat ! Rentrer dans la blogosphère d’Isabelle en préservant mon jardin secret pas facile, d’où graine de folie. Je trouvais sympa cette idée de jeter des petites graines à travers la toile pour peut-être donner naissance à des idées bizarres…  La folie, c’est une histoire de famille mais ça, c’est une autre histoire !

    J’ai vécu l’essentiel de mon existence en appartement, entourée par les vignes bourguignonnes. Le terroir, j’en ai eu dans ma potion dès le plus jeune âge, élevée au rythme des vendanges et des nouvelles cuvées.

    Et puis, à chaque temps libre, mes parents nous sortaient dans la forêt, dans le Jura, en bord de mer. Mon frère, mes sœurs et moi, avons appris à connaître les champignons, à pêcher, à attraper les têtards, à fumer des lianes de clématites sauvages, à jeter des pommes de pin dans le feu, à fabriquer des bateaux dans les écorces de pin, à faire des énormes bouquets de fleurs sauvages…

    Avoir un jardin, c’était mon rêve, il est devenu au fur et à mesure une nécessité !

     

    Bon allez, je lève le voile : Je m’appelle Katia. J’ai 41 ans, une famille de 3 enfants de 3 à 10 ans. Je suis entraineur de natation, un métier passion, qui peut vite devenir chronophage mais que j’exerce à temps partiel depuis l’arrivée de la petite dernière. Mon ami gère une entreprise de réparation-vente de voitures, je m’occupe de la partie comptable.

    Ma petite famille et moi vivons dans la campagne berrichonne en périphérie de Châteauroux dans une fermette posée sur 2000 m² de terrain depuis 9 ans maintenant.  En arrivant, il y avait une haie en friche  qui clôturait la parcelle, quelques vieux rosiers, des arbres fruitiers, deux beaux chênes au fond du jardin, pas mal d’arbres en fin de vie, beaucoup de pelouse et un puits.

    La première étape a été la mise en place d’un potager : je suis forte en légumes d’été mais rarement là pour en profiter. Par contre, les salades et les choux  me font encore de la résistance. Pas de produit chimique dans le jardin, naturellement. Je paille, je plante serré et à la fin, le résultat ressemble à une jungle. Je suis la seule à m’y retrouver. Les voisins qui plantent plus traditionnel (bien aligné, terre apparente, bouillie bordelaise et autre à gogo) me prennent pour une folle !

     

    Dans un deuxième temps, je me suis intéressée au verger. Je me suis inscrite à la société pomologique du coin pour apprendre les techniques de greffe (que je ne maîtrise toujours pas hélas), les techniques de taille et essayer de former mes arbres à partir d’un scion.

    En ce moment, je suis dans ma 3° phase : dingue de vivaces. Le SOL y est pour beaucoup. Grâce au groupe, je commence à reconnaître une bonne partie des plantes, des graines et de leur mode de culture.

    Mais la quatrième  étape se profile. La visite de quelques arboretums ( La Sedelle, La Poulinière etc ) a mise en lumière mes lacunes en matière d’arbustes et arbres…

     

    Comme vous pouvez le comprendre, le jardin se construit de façon un peu anarchique au gré des idées, des envies et des voyages.

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Katia

    Mon jardin en 2014

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Katia           Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Katia

                                                            Le potager bordélique                                    Installation d'une serre, près des massifs, spécialement pour le SOL 2016

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Katia

    2015

     

     

    Pour répondre à la question "quel jardin est ta source d’inspiration ?".

    Choix cornélien !

    J’aime beaucoup la villa Taranto en Italie, les jardins du Bois des Moutiers en Normandie et bien-sûr le festival de Chaumont sur Loire reste une mine d’idées.  Mais à chaque nouvelle visite, je succombe.

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Katia

    Villa Taranto

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Katia

    Chaumont

     

     

     

    La plante du SOL qui t’a donné le plus de satisfaction ?

    Whaou, dur, dur… J’ai adoré les Linaria purpurea de Josiane, les Pennisetum de Titty qui en 2 ans sont devenus énormes, les Verbascum blattaria alba de David sans oublier les sauges d’Alain et consœurs…

    Mais ma plus grande fierté, c’est le semis réussi d’un rosier de Daniel.

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Katia     Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Katia

                                                  Pennisetum                                                                                            Rose issue de semis

     

     

    Le meilleur souvenir du SOL ?

    Le plaisir de découvrir les listes des participants avec cette impression d’être comme un enfant dans Charlie et la chocolaterie.  Le plaisir de recevoir toutes ces enveloppes qui font du bruit et viennent d’un peu partout. Le plaisir de faire tous ces petits paquets et de les envoyer à travers l’Europe. Le plaisir d’avoir un petit morceau de chacun de vous dans mon jardin. Le plaisir de recevoir une enveloppe surprise de Caroline d’Italie, un vrai trésor.

    Mais surtout le plaisir de rencontrer les seedlovers en chair et en os cet été. Merci Chantal !

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Katia

     

    En bref, le SOL, c’est mon antidépresseur de l’hiver ! Alors un grand merci à Isabelle, la grande Prêtresse du SOL.

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Katia

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Katia

    Visite guidée par ma fille aux jardins du Bois des Moutiers

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Katia

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Katia

     

     

     

     

     

     


    22 commentaires
  •  

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Nathalie

     

     

     

    Bonjour amis Seedlovers ! J’ai 58 ans, trois enfants et quatre petits-fils. Je vis en Auvergne, dans un petit village entre Clermont-Ferrand et Vichy. J’ai toujours eu un besoin vital de nature, et j’ai jardiné très tôt, avec mes arrière-grands-parents, mes grands-parents, mon papa qui s’arrangeait pour avoir toujours un jardin malgré ses mutations fréquentes (si je compte bien, j’ai déménagé 19 fois).

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Nathalie

    Mes premiers pas en jardinage

     

     

    Lorsque je me suis retrouvée seule, en 2005, j’ai acheté ma maison actuelle, toute simple, avec un terrain de 25 ares : un pré avec un grand noyer. L’envie de me poser, de faire les choses à mon rythme et à mon goût, mais pas facile de partir d’un terrain aussi grand… Après avoir agencé la maison, j’ai commencé à planter une haie champêtre (pour me séparer des voisins) et un massif avec des boutures de rosiers offertes, des pivoines en provenance du jardin de ma grand-mère, des cadeaux, des promos, tout ça un peu au hasard… vous imaginez le fouillis !

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Nathalie

    Mon jardin en mai 2016

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Nathalie

    Côté potager

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Nathalie

    Potager fleuri

     

     

    Et puis j’ai découvert les blogs de jardinières passionnées : Laurence, Isabelle, Marie et tant d’autres, et là, je peux dire sans exagération que ma vie a changé ! J’ai compulsé des piles de livres et catalogues, passé des heures à m’émerveiller sur le net, pour découvrir qu’en jardinage comme en d’autres domaines, mieux vaut réfléchir avant d’agir. Le monde végétal recelait beaucoup plus de trésors que je l’imaginais (ah… les viburnums de Momo !). Facebook a encore élargi mon horizon jardinesque, et ma première participation au SOL a été un moment d’euphorie totale !

    Le jardin prend peu à peu la tournure que je souhaite,  et le temps que j’y consacre me procure une détente et un plaisir immenses. Il est encore loin de mon idéal (style jardin de cottage avec profusion de roses, verger et potager), mais je ne m’en désole pas, j’ai encore de quoi m’amuser longtemps !

    Après le SOL, je mourais d’envie de rencontrer mes ami(e)s virtuelles, et c’est avec un grand bonheur que je retrouvais "l’esprit SOL" lors de la fête des plantes à Saint Jean en 2015, puis à Chaalis en 2016. C’est incroyable de rencontrer des gens pour la première fois en ayant l’impression de déjà les connaître, de rire, échanger, et repartir avec plein de trésors !

    En hiver, la lecture et les travaux manuels de toutes sortes m’occupent agréablement (j’adore préparer les envois pour le SOL !). J’aime aussi découvrir à pied nos magnifiques paysages, et marcher une semaine au printemps sur le chemin de Compostelle m’est devenu nécessaire, une vraie cure de Jouvence ! Dans mon « autre vie », je suis jardinière… d’enfants (institutrice en maternelle). C’est très plaisant de travailler dans une toute petite école (deux classes), où nous avons aussi un coin jardin.

    Le jardin qui m’inspire le plus ? Il y en a tant de merveilleux ! De l’écrin raffiné du Little bit of Paradise à d’autres que je rêve de découvrir  comme celui de Laëtitia aux fabuleuses plates-bandes, celui de Claire au style très british ou le jardin de graminées de Renée… Mais celui qui pourrait m’inspirer le plus utilement (pour l’aménagement de l’espace et l’organisation des plantations) est peut-être le « jardin d’un Papillon » de Fabienne. Il est somptueux !

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Nathalie

    Jardin d'un Papillon

     

     

    La plante du SOL qui m’a donné le plus de satisfaction ? Bien difficile à dire… Plusieurs ont trouvé mon sol et mon climat à leur convenance, fleurissant dès la première année, d’autres attendent sagement à l’abri de fleurir l’été prochain. Peut-être l’œnothère sulfurea de Sylvaine, avec un coloris orangé très doux, qui s’harmonise bien avec ses voisines près du rosier The Pilgrim.

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Nathalie

     

     

     

     

    Meilleur souvenir du SOL ? C’est la même euphorie à chaque ouverture de la boîte aux lettres, quand on retient son souffle et qu’on découvre les jolies enveloppes ! Le soin apporté à la présentation, la générosité, les messages d’amitié me touchent énormément. C’est formidable, un immense merci à l’organisatrice !

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Nathalie

     

     

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Nathalie

    Lever de soleil depuis la terrasse

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Nathalie

    Visiteur inattendu

     

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Nathalie

    Le cirque à l'école

     

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Nathalie

    Sur le chemin de Compostelle

     

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Nathalie

    Travaux d'aiguilles

     

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Nathalie

     

    Bye bye !

     

     


    31 commentaires
  •  

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Chantal

     

     

    Puisqu ‘il s’agit d ‘un portrait, une brève description s’impose: bruxelloise, 66 ans à la retraite, ancienne prof de math, mariée, heureuse maman de 3 garçons et heureuse mamy de 8 ( bientôt 9) petits-enfants ( et là .....quand même 5 petites filles). Je pense pouvoir me décrire comme passionnée, engagée et désordonnée, cette dernière caractéristique contrebalançant sans doute la rigueur et la structure de mon boulot ou alors étant une réponse à la maniaquerie de mes parents.....

    Citadine, personne n ‘aurait misé un kopek sur une future passion pour le jardinage: la lecture, la cuisine oui.....mais pas le jardinage!!!!!

    Nous avons bien un petit jardin de ville à Bruxelles, mais je ne m ‘y suis jamais vraiment investie.

    Ce n ‘est donc pas de ma grand-mère, ni de mon grand-père que m ‘est venue cette passion dévorante et  bienfaisante, bien plus jeune que moi.

    Jusqu ‘à il y a quelques années, les heures s’écoulaient entre la famille, le boulot , les amis , diverses activités bénévoles, lectures et cuisine. Puis nous sommes tombés amoureux d’un lieu....à 600km de Bruxelles, dans une forêt poitevine. Un terrain de 60 ares, transformé , pas pour longtemps, par les enfants et petits enfants en terrain de rugby et autres sports de ballon et de raquettes , entourrait la maison.  Au debut , il y a 10 ans nos séjours étant réduits,j ‘arrivais avec des sacs de livres. Puis, entre deux lectures, une ballade en forêt, pourquoi pas enjoliver le lieu par l ‘une ou l ‘autre petite fleur. C ‘est alors que tout bascula....n’ y connaissant rien, je dus apprendre et j‘investis dans quelques livres de jardinage. La famille assista avec amusement à cette métamorphose : c ‘est une lubie, ça ne durera pas. Cela fait maintenant 4 ans , que je m ‘acharne pour faire de ce vaste enclos à chevaux un jardin: je lis toujours beaucoup ( des livres, des blogs, des articles sur internet), j’établis des liens avec des pépiniéristes qui m ‘aident et me conseillent avec efficacité , et puis il y a les amis Seedslovers et les amis FB dans le domaine du jardin.

    Pour terminer, comme il faut toujours rendre à César ce qui appartient à César, ce jardin ne serait pas sans le soutien indéfectible d’Alain, mon mari: il m ‘aide efficacement dans tous mes projets aussi fous soient-ils.

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Chantal

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Chantal

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Chantal

     

     

    Le jardin qui m ‘inspire....j ‘avoue avoir beaucoup de difficultés à répondre à cette question: mon intérêt étant récent, je me focalise sur mon jardin et j ‘en visite assez peu. C est donc plutôt par les livres, les blogs que je découvre des jardins: j ‘aime beaucoup le jardin de Vasterival, le jardin de Fabienne et celui de Françoise. Comme j ‘aime beaucoup les graminees, il y a bien sûr le jardin de Jaap Devries aux Pays-Bas.

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Chantal

    Photo Jaap de Vries - Jakobstuin - Pays-Bas

     

     

    La plante du Sol qui m ‘a donné le plus de satisfaction: là aussi, difficile de répondre mais pour d’autres raisons......il y en a tant. Je vais donc choisir Cuphea viscossissima de Mirek car je ne la connaissais pas du tout et qu ‘elle a fleuri 4 mois sans discontinuer, mais il y en a plein d’autres bien sûr.

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Chantal

     

     

    Mon meilleur souvenir des deux SOL précédents : sans hésitation, le passage du virtuel au réel avec toutes les rencontres et amitiés que ce soit lors des diverses fêtes de plantes, les rencontres de la régionale Poitevine réduite ou élargie.

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Chantal

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Chantal

    Ascension vers le Piton des Neiges à l île de La Réunion 

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Chantal

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Chantal

     Test du sommeil

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Chantal


    21 commentaires
  •  

     

     

    Ce sera cette année ma quatrième participation au SOL....... Je suis jardinière dans l’âme ce qui ne veut pas dire que je sais tout .... loin de là ...... et avec le SOL je continue à progresser....

    Dans mon enfance, je vivais chez ma grand-mère qui avait un merveilleux jardin...... style jardin de Curé.....puis j’ai délaissé quelques années le jardinage...... j’ai repris cette activité lorsque j’ai acheté une maison avec un très petit terrain..... qu’importe j’ai semé et planté à tout va...... et depuis déjà pas mal d’années j’ai déménagé ...... et là j’ai un plus grand jardin assez particulier .... il est composé de quatre terrains imbriqués les uns dans les autres....dont un réservé au potager......

     

    un de mes 4 jardins.......

     

     

     

    dahlias à profusion......

     

     

    Pour moi mon jardin est une véritable thérapie........ je ne connais pas l’ennui..... mais rien n’est parfait.... difficultés parfois avec mes semis....... ou plantes qui ne se plaisent pas d’autant plus que la terre chez moi est plutôt calcaire......   cela fait partie du jeu...... j’ai aussi commencé depuis 3 ans une collection de plantes grasses qui m’occupe beaucoup

     

     

    une partie de mes plantes grasses qui passent la belle saison au jardin.... mais l'hiver.... faut tout rentrer

     

     

    Lors d’un long séjour en Angleterre j’ai été conquise par tous les jolis jardins......... pas seulement par ceux qui sont très connus....... j’adore ce style.......et certains sont de vrais chefs d’ oeuvre et une aubaine pour les artistes peintres.....

    A mon petit niveau je suis très inspirée par toute cette harmonie de couleurs plutôt pastel...... tout ce que j’aime......

     

     

                   

    https://fr.pinterest.com/pin/474918723190805229/

    http://kindygarden.com/2016/08/04/gardening-in-june-english-garden-design-ideas-my-diary-mygardeninjune/

     

     

    Quelle est la plante issue du SOL qui m’a donné le plus de satisfaction ? ....... le choix est difficile car toutes les plantes dont j’ai réussi les semis m’ont beaucoup plu...... peut-être le Tweedia caerulea ....... par sa jolie couleur bleue et ses petites fleurs délicates......je l’ai installé dans des suspensions où il fait merveille avec des pétunias roses....... De plus mis à l’abri pour passer l’hiver........ il est vivace .......

     

     

     

     

    Quel a été mon meilleur souvenir des deux SOL précédents ? ...... ce qui fait mon bonheur, c’est tous ces petits mots et jolies cartes que j’attends avec impatience...... et que je range soigneusement dans une boite....... c’est aussi le plaisir d’aller admirer les jardins de ces passionnés de plantes et fleurs...... sur les blogs et Facebook...... et faire des découvertes ......mon meilleur souvenir c’est tout cela réuni...... et j’espère pouvoir encore participer au Seeds of Love 2018..........

     

     

     

     

    3 ou 4 photos insolites, rigolotes de moi........ j’ai beau chercher.......... je ne trouve pas....... si il y a bien le jour où je jardinais..au pied d’un grand arbre....... en relevant la tête......j’ai eu une vraie surprise........ un moyen duc me regardait fixement...... et je vous assure ...... c’est impressionnant..... dans les jours qui ont suivi j’ai découvert qu’ils étaient deux...... et maintenant ils sont trois.... Parfois on ne les voit plus ...... et puis ..... ils reviennent.......

     

     

    moyen duc qui s'est installé en famille dans les grands arbres.......

     


    17 commentaires
  •  

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Judith

     

     

     

    Je commence par une petite présentation.

    D’origine britannique, née à Londres il y a très longtemps, je suis venue en France en 1975 où j’ai rencontré le futur Happy Api. Nous nous sommes mariés et nous avons eu deux beaux enfants qui ont fait le chemin inverse de moi et sont partis s’installer avec des Britanniques, notre fils en Angleterre et notre fille à Bruxelles puis en Nouvelle Zélande.

    A priori, rien ne me destinait à devenir passionnée de jardin. Pendant mon enfance dans mon Angleterre natale, je passais beaucoup de temps à jouer avec mes frères et mes amis dans les jardins mais je ne jardinais pas.

    Lorsque j’ai rencontré  Happy Api nous avons connu ensemble quelques folles années de Bluegrass.  Je vous entends chuchoter "ah voilà le lien avec le jardin, le grass de Bluegrass". Même pas ! Le bluegrass est une musique qui vient des Etats Unis et qui se joue avec banjo, mandoline, guitare acoustique, contrebasse et violon. Happy Api au banjo et moi à la contrebasse et les potes divers aux autres instruments.

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Judith

    Moi à la contrebasse

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Judith

    Bluegrass group

     

    On jouait souvent de la musique dans le jardin de notre première maison mais toujours très peu de jardinage. Ensuite le jardin n’est devenu qu’un terrain de jeux pour les enfants.

    En 1992, nous avons acheté un terrain pour faire construire notre maison actuelle et nous avons planté des arbres et des arbustes qui demandaient peu d’entretien. Happy Api a construit le bassin et l’a agrandi il y a une dizaine d’années. Ca commençait à devenir beau et je me suis dit "Diantre ! Il me faut des massifs !" En même temps Happy Api a dit "Diantre ! Il me faut des abeilles !".

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Judith

    Happy Api

     

     

    J’ai découvert le monde merveilleux des blogs et je suis devenue passionnée. Happy Api a troqué son banjo pour l’enfumoir des ruches et moi j’ai troqué ma contrebasse pour un sécateur. A ma retraite de l’Education Nationale, il y a 2 ans, j’ai commencé mon propre blog, j’ai découvert le SOL et depuis on ne peut plus me retenir. 

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Judith

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Judith

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Judith

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Judith

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Judith

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Judith

     

     

    Je crée de nouveaux massifs avec beaucoup d’enthousiasme. Je m’intéresse de plus en plus à l’amendement de la terre et après un stage sur le compostage au printemps, j’ai le grand plaisir de vous montrer mon diplôme de composteur/animateur !

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Judith

     

     

    Une nouvelle passion en découle : broyer le bois !

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Judith

     

     

     

    Vivement le printemps pour pouvoir reprendre toutes ces activités et de m’occuper des trois massifs qui attendent d’être plantés après un hiver sous le carton, compost, feuilles et broyat.

     

     

    Les jardins qui m’ont inspirée. 

    Des jardins découverts sur les blogs, dont le tien évidemment. Les jardins visités pendant les vacances comme Sissinghurst ,Great Dixter, Pashley Manor Gardens, Hare Hill, Les jardins de Roquelin ou Le Bois des Moutiers. J’étais émerveillée par les Lost Gardens of Heligan en Cornouailles, par l’exotisme de l’endroit et aussi par son histoire passionnante. On se croirait dans un pays tropical.

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Judith

    Lost Gardens of Heligan

     

     

    Mais j’ai surtout été inspirée par les jardins d’amis où j’ai passé beaucoup de temps à observer et à poser des questions.  Ici l’on voit le jardin de très bons amis normands où j’ai eu le plaisir de passer un nombre incalculable d’heures.

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Judith

     

     

    Une autre très bonne amie, Deirdre,  m’a beaucoup conseillée et me conseille encore.

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Judith

     

    Ce que j’aime avec ces deux jardins c’est l’évolution constante, avec leurs réussites et leurs échecs, des jardins qui sont un espace de vie, jamais figés et en constant mouvement.

     

    La plante issue du SOL qui m’a donné le plus de satisfaction ?

    C’est très difficile de répondre à cette question car beaucoup de plantes du SOL m’ont apporté un immense bonheur. Je vais en choisir deux : l’Arctotis grandis pour ses couleurs fabuleuses et sa très longue floraison. Le Verbena hastata 'Pink Spires' est une merveille  avec ses épis pleins de petites fleurs délicates. 

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Judith          Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Judith

     

     

    Le meilleur souvenir du SOL ?

    Encore une question difficile ! Mais je dirais le moment d’ouvrir la boîte aux lettres après une semaine d’absence et de faillir se faire renverser par le flot d’enveloppes, le moment où les premiers semis commencent à germer, le délire chaque soir sur Facebook à essayer d’éviter les knut d’Isabelle et last but not least, les formidables rencontres avec les participants du SOL aux diverses fêtes des plantes.

     

     

     

    Vous pouvez suivre notre amie Judith dans ses aventures jardinesques,

    avec en prime, une bonne leçon d'anglais à chaque article :

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Judith

     

     

     

    Mon grand plaisir c’est d’être à l’extérieur, dans les jardins, les bois…. Voici quelques photos de moi dans des situations proches de la nature et où on voit l’effet de cet environnement sur moi :

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Judith

    Heureuse dans la neige

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Judith

    Fière de ma récolte

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Judith

    Des aspirations de grandeur

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Judith

    Dans le désert tunisien

     

     

    Seeds of Love : Portrait d'Anciens : Judith

    Le bonheur de découvrir un beau jardin me fait perdre l’équilibre

     

     

    Je termine par un grand remerciement à Isabelle pour cette belle initiative qu’est le SOL.

    C’est ma troisième année de participation et je suis tout aussi enthousiaste que la première fois.

     

     


    29 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique