• Seeds of Love : Portrait d' Anciens : Philippe

     

    Seeds of Love : Portrait d' Anciens : Philippe

     

     

    Les abeilles dansent.

     

    Au coeur de la ruche les abeilles dansent, c’est leur façon de monter à leurs soeurs, dans quelle direction et à quelle distance il y a à butiner. C’est l’éthologue autrichien Karl von Frisch qui l’ a découvert. Encore aujourd’hui, j’ ai du mal à mettre des mots sur les émotions du petit garçon que j’ étais, au milieu des années soixante, à la lecture de ses travaux. Les abeilles dansent et ‘ parlent ‘ entre-elles… merveilleux, fascinant…                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     Et cinquante ans plus tard, il m’est encore impossible de mettre des mots sur les émotions qui m’ont submergé lorsque Monsieur Leroy l’instituteur, a interrompu l’exposé que je faisais de cette danse devant la classe. ‘ Les abeilles dansent: foutaises !!!  Retourne à ta place, tu n’es pas ici pour raconter des bêtises ‘. Ces mots et le mépris qui les enrobaient sont gravés à jamais dans ma mémoire. A cette minute, je devins rebelle à toute autorité, à tout enseignement. Un an plus tard, selon la responsable de l’orientation scolaire j’ étais ‘ tout juste bon à casser des pierres le long des routes ‘ (sic ). On me retira de l’école avant la fin de l’année scolaire.

    L’année suivante, mon père eut l’idée géniale de me proposer l’école d’horticulture de Vilvoorde.  Vingt-cinq hectares de jardins, de serres, de potagers, de vergers, de mondes à découvrir….

    Ce fût à la fois une renaissance et la confirmation, l’épanouissement d’une passion toujours intacte. Six ans plus tard, en 1973, alors que j’étais en première année de médecine vétérinaire,  Karl von Frisch recevait le prix Nobel pour ses travaux sur les abeilles et  j’ en ai rêvé,  Monsieur Leroy passait une très mauvaise nuit.

     

    Philpat Garden, puisque tel est son nom, est dans sa prime enfance. Né voici 4 ans, ce n’ est pas un enfant gâté. Il est couché sur la rive sud de la Seine, en pente légère  vers le Nord. De hauts murs lui tiennent lieu de berceau et de grands arbres le surveillent depuis les jardins alentours. Si on ajoute à tout cela la colline côté Sud, on comprends que les heures d’ ensoleillement y sont comptées; dès début novembre, à partir de midi, seule la terrasse y a droit. Il est né avec un grand et vieux poirier au milieu de la figure, trois énormes Ifs en boule,  un irascible Eglantier géant, des Rhus tentaient de l’ envahir ( ils n’ ont pas renoncé ) et de raides et tristes noisetiers cachaient ses murs.

    Mais aucun enfant ne naît ‘mauvais‘ et de ses apparents défauts, il faut tirer le meilleur. L’ Eglantier s’ en est allé avec un des Ifs et les deux autres de boules, sont devenus grappes de nuages. Même si les rosiers y fleurissent chichement et voient souvent leurs boutons pourrir, il existe une quantité infinie de plantes magnifiques qui se satisfont de cette ombre lumineuse et  humide. Elles y sont à l’ abri du vent et des grands froids et même au plus profond de l’ hiver, il y éclôt des fleurs qui lui donnent le sourire.

     

    Seeds of Love : Portrait d' Anciens : Philippe

     

     

    Le jardin qui m’inspire le plus ? Hormis la nature, il n’y en a pas ou plutôt, ils m’ inspirent tous. Il y a à prendre et à apprendre dans tous les jardins, même les plus modestes.

     

    Seeds of Love : Portrait d' Anciens : Philippe

     

     

    * Si tu devais tenter de convaincre un non initié à participer, quel(s) argument(s) mettrais-tu en avant ?

     Je lui dirais d’aller faire un tour sur la page du S.O.L.

     

     

    * Quelle est la plante issue du SOL qui t'a donné le plus de satisfaction ? 

     Puisqu’ il faut en choisir une, je choisirai la plus imposante et la plus florifère : Nicotiana mutabilis Marshmallow (de David ).

     

    Seeds of Love : Portrait d' Anciens : Philippe

     

     

    * Quel a été ton meilleur souvenir des deux SOL précédents ?

     Ils sont aussi nombreux que les enveloppes reçues.

     

    D'autres photos...

     

    Seeds of Love : Portrait d' Anciens : Philippe

     

     

    Seeds of Love : Portrait d' Anciens : Philippe

     

     

    Seeds of Love : Portrait d' Anciens : Philippe

     

     Vous pouvez retrouver Philippe sur son blog "Phil-Pat Garden".

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 7 Janvier à 04:44

    Vraiment touchant c'est le moindre que je puisse dire. Passionné et passionnant,

    2
    Jeudi 7 Janvier à 06:28

    Une totale découverte, et une belle écriture pour décrire le personnage et son jardin. Je souhaite de belles années à ce récent jardin. Bises à Philippe et à toi aussi Isa,

    3
    Jeudi 7 Janvier à 07:16

    Un beau portrait émouvant et intéressant.  Une belle histoire.  Un passionné. Cela donne envie de rencontrer Philippe pour de vrai.  Merci. Bisous

    4
    béatrice
    Jeudi 7 Janvier à 07:18

    J'irai regarder son blog, je ne le connais pas du tout. C'est un portrait très touchant, d'un homme très passionné avec un parcours assez atypique. 

    5
    Jeudi 7 Janvier à 08:11
    Ça a déjà été dit: ce portrait est très touchant! Nous autres enseignants devons faire très attention aux paroles que nous employons! Dans le cas de Philippe ce fut un mal pour un bien! Je m'en vais découvrir ce blog que je ne connais pas. Biz
    6
    Caroline JardindesPi
    Jeudi 7 Janvier à 08:37

    Touchant, c'est fou comme certains événements de l'enfance nous touchent et nous marquent à vie.

    bon amusement au jardin, c'est aussi récent que moi. Je reconnais bien un joyeux luron déguisé en viking.

    contente d'en savoir un peu plus sur toi.

    sur ce camarade, main sur le col...

    Caroline

    7
    Jeudi 7 Janvier à 08:51

    "Les abeilles dansent" une courte phrase totalement magique, j'adooore, ta façon de te raconter toi et ton jardin Philippe. Un bel hommage à la nature. Un blog à découvrir assurément. Merci à tous les deux.

    8
    Jeudi 7 Janvier à 08:58

    Waouh...je suis scotchée !!! Tu sais quoi Philippe : tu as beau vouloir te faire passer pour un viking, ta sensibilité est plus que perceptible à travers le portrait que tu nous livre...Et, oui, les abeilles dansent :)

    9
    Francine
    Jeudi 7 Janvier à 08:59

    Tu aurais pu être aussi écrivain, Philippe! J'aime beaucoup le portrait de ton jardin. Merci de nous permettre de mieux te connaître. Amitiés.

    10
    Jeudi 7 Janvier à 09:00
    catherine

    une lecture très émouvante c'est vrai, je ne connaissais pas Philippe, mais je "cours" sur son blog!

    bonne journée Isabelle

    11
    Jacqueline Detaille
    Jeudi 7 Janvier à 09:12

    Une belle histoire , j'aime beaucoup ce portrait très émouvant et tu as un sacré talent pour l'écriture Philippe !

    Jacqueline

     

    12
    evelyne
    Jeudi 7 Janvier à 09:21

    je me reconnais beaucoup dans ce portrait, par la fascination qu'a eu sur moi la nature,comme toi enfant.

    mais contrairement à toi ,c'est l'école qui me l'a développée , quand j'avais 11 ans:mon 1er herbier: sortir de l'école pour aller cueillir les plantes et fleurs ,apprendre ainsi leur nom, c'était divin ,l'année suivante apprendre que c'était les petites abeilles qui avec leurs minuscules pattes , aller déposer le pollen sur d'autres fleurs,je trouvais ça magique!!!

    merci pour ce témoignage ,Et....à nous de transmettre cette passion maintenant ,la nature est tellement menacée!

     

    13
    Jeudi 7 Janvier à 09:32

    Quel portrait ! Les seedlovers sont vraiment des gens incroyables de talents et d'humanité. C'est magnifiquement écrit et on vit avec toi Philippe, ces anecdotes qui sont si personnelles. La dernière photo est juste fantastique ! ;)

    14
    Jeudi 7 Janvier à 10:02

    Je découvre un peu plus Pholippe que je ne connaissais pas bien!  Un très beau portrait!!

    15
    evapetitcoeur/PORTE
    Jeudi 7 Janvier à 10:18

    waouh quel portrait, les abeilles dansent cette phrase me touche énormément car lorsque je rajoute des vivaces je pense souvent mellifère pour toute la petite faune de

    notre jardin . Merci Philippe d'aimer autant la nature elle en a besoin !!! Colette

    16
    Jeudi 7 Janvier à 10:54

    quel portraits touchant ,un blog à découvrir ,allez au bout de sa passion envers et contre tous ,

    Merci de cette belle découverte

    EMMANUELLE

     

    17
    Jeudi 7 Janvier à 20:42

    C'est terrible d'être brisé comme ça par des adultes sensés nous aider à nous construire. Mon père a le même vécu scolaire et soixante ans après, la plaie est toujours à vif...

    Mais quel magnifique parcours ensuite pour Philippe, bravo! Je ne manquerai pas d'aller découvrir le personnage à travers son blog.

    Merci Isabelle.

    Cécile

    18
    Eliane
    Jeudi 7 Janvier à 22:11

    Un portrait émouvant et une belle écriture. Merci pour cette belle découverte !

    19
    Vendredi 8 Janvier à 07:39

    On ne s'épanouit pleinement qu'au travers d'une passion... Belle lecture !

     

    20
    Samedi 9 Janvier à 10:31

    Un beau portrait qui donne envie de connaître Philippe et son blog. Je découvre un vrai passionné de la nature depuis son enfance. Un article intéressant que j'ai montré à Happy Api, un grand fan de Karl von Frisch. Merci !

    21
    Samedi 9 Janvier à 23:43

    Un portrait bien agréable à lire et pour le normand exilé ( volontaire ) que je suis, la description de l'emplacement du jardin de Philippe évoque immédiatement des images des bords de Seine. Comme quoi certains mots ont le pouvoir de nous faire voyager. Merci pour ça et bon vent à Philippe et ... aux abeilles. 

    Laurent

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :