• Les plantes abandonnées ou perdues (2/4)

     

     

    Abordons aujourd'hui les plantes qui ne se sont pas plu dans mon jardin

    et pour lesquelles, j'ai fini par jeter l'éponge (après plusieurs tentatives quand même).

     

     

    Les Coreopsis. Je pense qu'ils n'aiment pas la concurrence des autres plantes.

     

    Les plantes abandonnées ou perdues (2/4)

    Coreopsis verticillata 'Moonbeam'

     

    Les plantes abandonnées ou perdues (2/4)

     

     

    Les Tricyrtis. Pourtant plantés dans des conditions lues sur le net (mi-ombre).

     

    Les plantes abandonnées ou perdues (2/4)

    Tricyrtis stolonifera

     

     

     

    Une autre famille de plantes qui ne veut rien entendre ici, ce sont les persicaires.

    Même la bistorta !

    Je dois quand même émettre une exception pour Persicaria maculata (la mauvaise herbe !).

     

    Les plantes abandonnées ou perdues (2/4)     Les plantes abandonnées ou perdues (2/4)

    Persicaria 'Pink Elephant'

     

     

    Les Penstemon. Il y a déjà plus de 20 ans, je bavais en voyant ces jolies clochettes

    que l'on nous montrait dans les émissions de jardinage à la BBC.

    Pas beaucoup de succès en pleine terre, j'ai alors essayé en pot mais

    ils fleurissaient assez peu, surtout après la première année.

    J'ai donc fini par les considérer comme des annuelles.

     

    Les plantes abandonnées ou perdues (2/4)         Les plantes abandonnées ou perdues (2/4)

                                                               Penstemon 'Apple Blossom'                                                   Penstemon 'Black Bird'

     

     

     Deux autres plantes vivaces qui ne font jamais long feu ici et je n'ai toujours pas compris pourquoi :

     

    Les plantes abandonnées ou perdues (2/4)   

    Milium effusum aureum

     

     

     Les plantes abandonnées ou perdues (2/4)

     Clematis recta purpurea

     

     

     

    Celle-ci n'aime pas la concurrence je pense.

    C'est qu'ici, elles doivent se contenter de ce que je leur offre comme espace et elles doivent bien sûr jouer des coudes.

     

    Les plantes abandonnées ou perdues (2/4)

    Limonium latifolium

     

     

     

     Et puis, pas mal d'autres qui ont disparu un jour sans savoir pourquoi.

     

    Les plantes abandonnées ou perdues (2/4)         Les plantes abandonnées ou perdues (2/4)

                                                                  Aconitum lamarckii                                                                           Monarda 'Fishes'

     

     

    Certaines n'ont posé aucun problème pendant des années et puis, un jour pfffiooout ! Elles ont disparu.

     

    Les plantes abandonnées ou perdues (2/4)

    Bunium bulbocastanum

     

     

    Les plantes abandonnées ou perdues (2/4)     Les plantes abandonnées ou perdues (2/4)

    Kitaibelia vitifolia

     

     

    Les plantes abandonnées ou perdues (2/4)

    Filipendula rubra 'Venusta'

     

     

    Tous les géraniums ne sont pas des costauds.

    Ne se sont pas plu chez moi :

     

    Les plantes abandonnées ou perdues (2/4)    Les plantes abandonnées ou perdues (2/4)

                                        Geranium aspholdeloides                                                                                     Geranium 'Maevis Simpson'

     

     

    Les plantes abandonnées ou perdues (2/4)    Les plantes abandonnées ou perdues (2/4)    

                                                     Geranium 'Joy'                                                                             Geranium wallichianum 'Sylvia's Surprise'

     

     


  • Commentaires

    1
    Samedi 11 Mars à 05:06

    et oui, des déceptions on en a pas mal par moment !!

    c'est cela aussi le jardin !!

    il faut que l'on s'adapte à notre terre et aussi à notre climat

    quelques plantes sont très contrariantes !!

    mais ça aussi le jardinage !!

    j'ai du retard dans mon jardin tellement que c'est une pataugeoire !!

    je n'ai jamais connu ça en Picardie !!!

    j'essaie de m'adapter à ce jardin !!

    2
    Samedi 11 Mars à 06:15
    Laurence

    A part le Kitaibelia et le Bunium que je n'ai jamais eu au jardin, et le Limonium qui fleurit toujours autant d'année en année (il n'a aucune concurrence et toujours plein de vent dans la figure, comme à la mer ?), j'ai connu les mêmes déboires que toi pour toutes les autres.
    J'ai perdu pas mal de Geranium à cause de trop fortes gelées ou alors parce que je pense que ceratins cultivars étaient issus de trop nombreuses hybridations.
    Pour les Filipendules, je n'ai jamais compris pourquoi elles ne se plaisaient pas ici, alors que ce sont des plantes qui aiment les terrains humides.
    Pour les Monardes, j'ai lu quelque part que leurs racines n'aiment pas la concurrence.
    Moi aussi, j'ai un faible pour les Penstemons mais même en pot et à l'abri dans la serre, ce fut peine perdue !
    Reste la grosse énigme des Persicaria bistorta, plantées à 2 endroits différents dans des conditions de culture qu'elles doivent pourtant aimer. Elles font des feuilles magnifiques mais JAMAIS une seule fleur ! Je râle, je râle !!!
    J'ai quand même réussi à garder la Persicaria affinis 'Superba', couvre-sol qui aime avoir les pieds serrés dans les pierres et la Persicaria amplexicaulis 'Fat Domino', plantée depuis 4 ans et qui a l'air de bien résister à la terre humide.
    Voilà pour mes expériences, peut-être que tu y trouveras l'une ou l'autre explication à la disparition de ces vivaces. Bon week-end, Isa !

      • Samedi 11 Mars à 06:20

        Pareil pour les persicaires : que des feuilles !

        Sauf l'envahissante petite Persicaria elata qu'Emile et Marie-Rose m'ont offert un jour.

        Bon week-end à toi aussi ! J'espère qu'il fera aussi délicieux qu'hier.

    3
    Samedi 11 Mars à 06:31
    Marie-Claude

    Pour une fois, je vais la fière et te dire que je réussis très bien : les Persicaria, les Filipendula les Aconits et les Tricyrtis ! tongue

    Question de terre , je pense les trois premières variétés aimant les terres humides et lourdes.

    Pour les Tricyrtis en plein soleil dans un coin de terre légère ( eh oui, j'en ai un petit coin, ils poussent comme des champignons.. )

    La Persicaria pink elephant étant la plus difficile à faire grossir ...

    Pour les Penstemon que j'arrive à garder en haut du coteau au soleil, c'est  très drainé en hiver sinon, c'est cuit , alors j'ai versé des graviers dans le sol en les plantant.

    Par contre, je suis incapable de garder les Gauras d'un an sur l'autre, je n'arrive pas à trouver un coin suffisamment sec.

    Nous devons faire avec nos terres et certaines vivaces sont programmées pour avoir des vies très courtes, je pense aux Monardes...

    Bisous

    MC

      • Samedi 11 Mars à 07:03

        Terre humide et lourde, c'est pourtant que qui qualifie le jardin de Laurence... A ne rien y comprendre.

        Je retiens pour les Tricyrtis.

        Pour les Gaura, idem ici, considérées comme annuelles.

      • Samedi 11 Mars à 07:55
        Laurence

        Isabelle a raison, ma terre est très humide et lourde, mon jardin étant infesté de sources. Il arrive souvent, lorsqu'il pleut beaucoup que certains parterres soient même inondés !
        Par contre, j'arrive à garder les Gaura. J'ai 3 pieds qui vont fleurir pour la 3ème année ! Je n'y comprends plus rien !!! 

    4
    Samedi 11 Mars à 07:24

    Comme toi, j'ai aussi rencontré des échecs avec certaines plantes dans mon ancien jardin. Mais je suis tenace, j'ai essayé plusieurs fois avant de jeter l'éponge... Les lamiers, par exemple ou le gypsophile ou encore les Alliums et les gauras qui duraient un an et disparaissaient systématiquement...  Dans mon nouveau jardin, je constate des réussites pour ces mêmes plantes. Les gauras sont superbes ici ! Je vais donc recommencer pour toutes, j'aurai peut-être plus de chance !

    5
    Samedi 11 Mars à 08:28

    Il y a beaucoup de plantes dans ta liste que je ne connaissais même pas smile.

    Les penstemon ne se plaisent pas non plus chez moi... pourtant acheté chez mon pépiniériste à 1km de chez moi donc très acclimaté... mais je n'ai essayé qu'une seule petite fois alors je ne m'avoue pas encore vaincue !

    Bon weekend,

    Aude.

    6
    Samedi 11 Mars à 08:37
    Les gauras se plaisent tellement ici, qu'ils se ressèment tout seuls. Je suis obligée d'arracher les jeunes pousses, sinon j'en serais envahie. Par contre depuis l'année dernière, plus aucun myosotis. Ils ont tous disparus ! Pourtant, c'est bien une vivace. Je vais en replanter, car j'adore ces petites fleurs bleues.
    Je file au jardin, car je n'ai toujours rien fait. Encore des gelées ce matin, mais le soleil est bien au rendez-vous.
    Bisous.
      • Samedi 11 Mars à 09:00

        Les myosotis ne sont pas des vivaces mais des bisannuelles qui se ressèment en général tellement qu'on finit par croire qu'ils sont vivaces comme on en a chaque année au jardin.

        Bon week-end, Armelle ! Bisous

    7
    Samedi 11 Mars à 08:42
    Ma terre est argileuse. J'ai pris l'habitude de l'alléger avec du sable et du terreau. Pour le drainage, je mets dans chaque trou de plantation une couche de graviers.
    8
    Samedi 11 Mars à 08:45

    J'aime beaucoup les penstemon mais je n'ai pas encore suffisamment de retour pour savoir si ils se plairont sur le long terme chez moi. La persicaria Pink Elephant n'a pas fait long feu l'année dernière. Ma terre est trop sèche pour elle et l'été caniculaire lui a été fatale. En revanche, la persicaria Blackfield a l'air de se plaire. Comme quoi d'une variété à une autre... 

    9
    béatrice
    Samedi 11 Mars à 08:53

    Chez moi aussi, impossible d'avoir des gauras,j'en rachète tous les ans.  Pour les penstemons, je croise les doigts, certains sont revenus. Les coeurs de marie ont du mal, les ancolies aussi, mais j'en ai semé à la volée dans un nouveau massif non paillé et je m'aperçois qu'ils ont bien poussé. 

    Les géraniums achetés à St Jean l'année dernière au moins 7 n'ont pas fleuri. On verra cette année.

    Une belle journée s'annonce.

    Bon weekend Isabelle Bises

     

     

    10
    sylvie
    Samedi 11 Mars à 09:23

    En ce qui me concerne, les gauras poussent comme du chiendent ..sauf à un endroit un peu trop à l'ombre ,les motardes s'étoffent d'année en année et j'ai un pied de penstémon contre un mur à l'ouest qui est une pure merveille, en revanche beaucoup de difficulté avec les géraniums ,les ancolies qui disparaissent au bout d'un an, les lupins n'ont jamais le temps de fleurir,ils ont rendu l'âme avant, idem pour les thalictrums que je trouve pourtant tellement beaux...

    11
    Isabelle Thalasso
    Samedi 11 Mars à 10:22
    Avez-vous regardé Gardener's world hier soir ? Il y avait une interview de Beth Chatto dont la devise ést :"La Bonne plante au bon endroit ". Malgré cela je pense que le succès ou l'échec d'une plante dans un jardin a des raisons parfois bien mystérieuses. Les persicaria poussent comme des mauvaises herbes chez moi : terre argileuse et très riche. Bonne journée.
    12
    Samedi 11 Mars à 13:48

    Cette persicaire ne veut pas fleurir également chez moi, alors qu'elle fait un beau tapis de feuille. A croire qu'elle préfère le sol anglais car je l'avais admiré à Wishey Garden et l'avais planté à mon retour. Bon week-end à toi

    13
    Samedi 11 Mars à 13:57

    Dans nos petits jardins la concurrence est rude et il n'y a pas de soleil pour tout le monde. Ainsi je plante de plus en plus de petits arbustes les vivaces ne faisant que les accompagner. Elles ne sont pas prioriaires dans un jardin et il faut aussi veiller à ce qu'elles ne soient pas envahissante.  C'est ce que j'ai appris en travaillant chez André eve. Cela oriente mes choix au jardin ou avant je plantait beaucoup de vivaces avec le déception qui va avec. Il faut le bon dosage. Pas simple. Bisous

    14
    Nounise
    Samedi 11 Mars à 14:07

    Il y a tant à dire sur ce sujet !…
    Piet Oudolf précise "Examinez la base de la plante : si elle présente clairement des pousses dotées de leur propre système racinaire, alors la plante est clonale, et donc appelée à se propager et à survivre sur le long terme (ex. Géranium endressii). Si au lieu de cela, toutes les racines et les pousses semblent connectées en un seul point, formant comme un cou, et que les poussent ne semblent pas disposer de leur propre système racinaire, alors la plante est non-clonale, et donc, éphémère. (ex. Aquilegia vulgaris)"
    Mais bien d’autres réalités entrent en ligne de compte : prenons comme exemple la coriandre. Cette dernière est allélopathique (toxique pour certaines de ses voisines, mais favorable pour d’autres) et autotoxique (toxique pour elle-même). De plus elle est extrêmement vulnérable au stress.
    Il est donc préférable de la semer en place (le simple fait de transplanter une motte suffit à déclencher un stress qui poussera la plante à fleurir rapidement et mourir), dans un endroit où elle n’a jamais été présente (les composés chimiques résultant de l’allélopathie subsistent plusieurs mois ou années y compris dans le compost issu des déchets). Il faudra aussi veiller à couper les feuilles, et non la tige, lors des prélèvements culinaires par ex.
    La coriandre ne supporte ni le fenouil, ni la sauge. Par contre, elle aime : pois, carotte, choux, betterave rouge, concombre, pomme-de-terre, cucurbitacées, anis dont elle combat les parasites et améliore la qualité gustative grâce à la production d’arômes accrue.
    Si la connaissance de tous ces mécanismes commence à être bien connu pour les plantes potagères, elle est encore embryonnaire pour les plantes vivaces.

    15
    capucine
    Samedi 11 Mars à 14:27

    Dans ma région du sud-ouest de la France aux étés caniculaires (je hais la chaleur),je réussis à garder les coréopsis en plein cagnard, les tricyrtis à mi-ombre (ne pas déranger la plante une fois installée), les gauras et les penstémons (ne pas  tailler  avant l'hiver sinon ils disparaissent) .Ces deux dernières je les bouture au printemps quand je les taille et je les replante en septembre. Je n' ai pas réussi à garder l'aconit :je l'avais planté au printemps ce qui n'est pas une bonne idée avec le manque d'eau que nous avons tous les étés. Tous mes cœurs de Marie ont disparu l'année dernière (toujours la sècheresse). J'ai abandonné l'idée d'avoir des persicaires, monardes, filipendules qui poussent très bien chez ma sœur qui a un jardin à 7 km de chez moi plein de sources .

    Pourquoi chez moi le géranium "Patricia " ne fleurit-il pas? Je l'ai changé 3 fois d'emplacement. Il est réputé comme étant très florifère.

    Bon week-end . Je vous envoie plein de chaleur (il fait 24° au mois de Mars ;ça promet pour cet été  tongue)

      • Samedi 11 Mars à 16:31

        Et dire qu'on est super contents avec nos valeureux 15° !

    16
    Samedi 11 Mars à 14:56

    Intéressant, très intéressant ! Les coreopsis même constat chez moi... Trycirtis et Persicaria n'aiment pas la terre drainée donc échec cuisant pour moi... sauf la Persicaria Red Dragon.

    Quant aux Penstemon même chez moi dans les conditions qu'ils aiment ils ne durent pas plus de 3 ans, après leur floraison est sporadique donc je les vire. J'en remets ou pas selon mon envie. 

    La clématite Recta Purpurea a mis près de 3 ans pour commencer à faire quelque chose, mais l'année dernière elle a été somptueuse !

    Les monardes sont belles un an chez moi et puis elles dépérissent... je n'ai pas encore trop compris pourquoi.

    Les géraniums plusieurs échec pour moi aussi, pour des causes différentes je pense, on peut lire qu'ils aiment le soleil mais souvent il n'est pas précisé que certains ont besoin d'une terre fraiche sans quoi ils grillent et disparaissent. C'est comme ça que j'ai perdu dans la première année Patricia, un Endressi.. et que le pauvre Pink Penny a tant de mal à survivre... J'ai aussi failli perdre Sanne pendant la canicule, mais cette année je l'ai mis en pot.

    Cette année j'en tente trois nouveaux : un Nodosum, Katherine Adele et Versicolor. Ha zut non ça fait 4 car j'ai aussi Delf Blue Butterfly. eu... non 5 avec le Cinereum Ballerina... he je crois que le décompte s'arrête là... en tout cas  avant Saint Jean...  et non zut en me relisant je pense à Catherine Deneuve arrivé cet automne...  donc ça fait 6 nouveaux à tester en 2017.

    J'ai Mavis Simpson depuis 5 ou 6 ans.  Il semble bien se plaire chez moi.

    Bises

    Lydie

    ps : le Blue Cloud que tu m'as offert il y a deux ans se plait bien chez moi !

    17
    Samedi 11 Mars à 19:44

    Oups 2/4...Cela en fait des plantes qui disparaissent chez toi, ceci étant je ne fais pas la fière...Vois tu pourquoi ?

    C'est dommage, car elles sont belles ces traitresses ...

    Ici il y a des plantes qui se plaisent chez la voisine mais pas au jardin...Mystère

    Bonne soirée Isabelle

    18
    Emmanuelle
    Samedi 11 Mars à 22:43

    Des plantes abandonnées c'est incroyables ici aussi Isabelle ,ma terre argileuse n'est pas facile ,j'ai un coup de cœur pour Bunium.....et Filipendula .......oh c'est pas bien Emmanuelle de ne pas finir le nom des plantes  arf  fatiguer  ce soir ,donc pas la peine de faire un essai .

    Belle soirée Isabelle ,Bisous

    19
    Samedi 11 Mars à 23:28

    Même problème ici pour les penstémons, les coréopsis (j'ai renoncé après plusieurs tentatives), les géraniums joy (pas très rustique je pense ) et aspholdeloides (c'est toi qui me l'avais donné mais je l'ai perdu assez rapidement). Je pense que j'ai aussi perdu mon algera double...  je ne vois plus rien et je râle car il était si beau...   Par contre, les tricyrtis se plaisent bien et la persicaire bistorta (que tu m'avais donnée au départ) se porte bien aussi! Chaque année, il y a des plantes qui nous quittent et d'autres  qui arrivent!!  Bisous et bon dimanche!

     

    20
    Dimanche 12 Mars à 07:39
    Marie-Claude

    Laurence pour les gauras, il faudra que tu m'explique comment tu fais ? drainage , protection contre le gel , placé contre la maison, grand soleil ????

    En fait, je pense que quand un pied a par bonheur ou par hasard, réussi à passer un hiver, ensuite, il devient plus résistant...

    J'ai un ami qui me dit que sa mère les couvre chaque hiver, est-ce la solution ?

    Bises

    MC

    21
    Dimanche 12 Mars à 07:43
    Marie-Claude

    Suite et fin de l'histoire gaura, je viens de lire sur le livre de D Willery ce qu'il dit sur les gauras : ne survit à l'hiver que si le sol est parfaitement drainé et se ressème en terrain sablonneux.

    Je vais tester dans mon coin sablonneux !

    MC

      • Lundi 13 Mars à 05:47
        Laurence

        Suite et fin aussi pour moi... je ne protège absolument pas mes gauras et je vais finir par penser qu'il y a des "poches" de mon terrain qui sont drainantes !
        Elles sont en plein soleil et tu as certainement raison à propos des pieds qui passent une 1ère fois l'hiver, ils deviennent certainement plus résistants. Par contre, je n'ai jamais observé de semis naturels.
        Bonne journée !

    22
    Dimanche 12 Mars à 19:34

    Ni persicaires, ni penstemons, zut alors!

    *des bises, Isabelle et une douce fin de week-end*

    Cécile

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :