• Help !

     

     

    Depuis quelques jours, le vent souffle et parfois très fort dans nos contrées.

    Je viens de recevoir un mail de Claude et j'espère que vous pourrez lui faire partager vos expériences à ce sujet.

     

    Mon magnifique rosier liane "Brenda Colvin" emporté avec l'arbre déraciné par les grands vents d hier !

    Je suppose que c'est foutu... déraciné le rosier va devenir aubépine ???

    Qu'en penses tu ? Y a t il une chose à faire pour essayer de le sauver ?

    Il est vrai que je ne l'ai jamais taille vu qu'il colonisait l'arbre (un cerisier mort depuis 2, 3 ans)... en hauteur
    Je me disais justement que toi tu taillais tes lianes et que je ferais bien de faire de même...
    Enfin chance, malchance.... s il était tombé de l'autre côté, c'était pile dans la serre arf

     

    Help !

     

     

    Help !

     

     

    Je compris d'autant plus son désarroi quand elle m'a montré une photo prise en plein été :

     

    Help !


  • Commentaires

    1
    Rozancienne
    Mardi 28 Février à 13:28

    Houlâââââ ............( je précise que je m' y connais moins que vous toutes ), mais ... avec des gros bras , ça ne peut pas se réparer ?Conserver humide la motte du rosier  ; Faire un très gros trou autour de l'arbre ( qui ne craint plus rien puisqu'il est mort ) , mettre le tronc dedans ,  bien consolider ( genre la ceinture et les bretelles ! ) 

    Mettre une belle terre enrichie façon Daniel dans l'espace restant et y remettre délicatement le rosier et arroser , arroser , arroser , arr...... et ... croiser les doigts !!! 

    Au secours Daniel ,pour Claude !!!!  ,

    Un si beau rosier doit être sauvé ...... Y a forcément une solution ! 

    2
    Mardi 28 Février à 13:38

    Pourquoi ne repartirait-il pas en le replantant et en effectuant une bonne taille? On est encore en hiver.

    3
    Mardi 28 Février à 14:02

    Bonjour Claude,

    Personnellement, je coupe le rosier à 2m, 2,50m de hauteur. Ensuite couper l'arbre au plus bas possible. Ensuite, "rechausser" le rosier sans le déplanter, car il y a encore des racines qui vont bien "travailler" dans le sol.
    Voici pour le travail.
    Pour le résultat, le rosier va repartir vigoureusement car il n'aura pas été déplacé.
    Le "truc", le conduire en grand arbuste comme je l'ai fais à la roseraie à Malmedy pour le rosier Cottage Maid.
    C.à d., cette année, attacher toutes les branches vigoureuses qui partent de la base du pieds sur un piquet vertical d'environ 2,5m de hauteur. Cette façon de faire va lui donner un "tronc". Ces branches vont par la suite guider les autres et le rosier se tiendra seul grâce à ces branches verticales solides.
    De cette façon, on conserve l'emplacement choisi à l'origine mais avec un look un peu différent et vraiment intéressant.
    Voici donc mon idée, travail minimum, stress minimum pour la plante et nouveau visuel pour ce coin du jardin.
    Je tente de mettre une photo de Cottage Maid...
    PS: les branches conservées pourront être taillée à la base l'année prochaine pour plus d'harmonie. Cette année, elles devraient donner quques fleurs.

    Bon travail.
    Daniel

     

    4
    Emmanuelle
    Mardi 28 Février à 14:29

    Bonne chance à Claude pour sauver cette merveille ,ah je vois que Daniel à peut être la solution

    5
    Mardi 28 Février à 14:48

    Moi je dis : faut écouter Daniel he

    Bises

    Lydie

    6
    Nic
    Mardi 28 Février à 16:13
    Moi aussi je fis : il faut écouter Daniel...
    7
    Nic
    Mardi 28 Février à 16:14
    Je dis...
    8
    simone
    Mardi 28 Février à 18:41
    Moi je dis pareil écouter Daniel
    9
    Mardi 28 Février à 19:49
    Sylvaine

    C'est très risqué de faire grimper un rosier dans un arbre mort qui d'une manière ou d'autre, est condamné à disparaître.

    Je n'ai rien à ajouter, Daniel a tout dit :)

    Bisous

    10
    Mardi 28 Février à 19:54

    je n'ai pas eu un souci pareil

    mais je pense que les conseils de Daniel est vraiment bien

    j'aurai fait de même !!

    courage Claude !! j'espère que ce vent se calmer

    car vraiment les arbres soufflent ici aussi et cela me fait peur 

    11
    Mardi 28 Février à 21:00

    On pense qu'une des solutions pour sauver le rosier est de le couper à 1m50-2m et de couper l'arbre à la base.

    Pour ce qui concerne la suite, il y aura sûrement un tuteurage à imaginer, voir un palissage en fonction de l'effet recherché.

    Bon courage !

    12
    Mercredi 1er Mars à 06:23
    Laurence

    J'avais raconté le même genre de mésanventure ici : http://monjardinmesmerveilles.blogspot.be/2011/09/travellings-arrieres-le-mauvais-et-le.html
    Par la suite, le rosier avait repoussé de plus belle. Il faut juste lui trouver de très solides tuteurs mais surtout, avoir la possibilité de les planter dans un terrain qui est rempli de racines... ce n'est pas forcément gagné !
    Bonne chance à Claude !

    13
    Rozancienne
    Mercredi 1er Mars à 12:00

    Ouf !.... Merci , Daniel !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :