• Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Deuxième partie de ce reportage consacré à Flauramour 2018 à Alden Bielsen :

    100 designers floraux issus de 21 pays nous ont fait rêver tout au long d'un magnifique parcours.

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)          Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

    Céline Moureau

    Son blog : Les petites idées de Mity

     

     

    Dans une même salle, on pouvait retrouver les créations de l'équipe de Fleur Creatief, magazine bien connu dans le Royaume.

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)         Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

                                                                      Moniek Vanden Berghe                                                                          Jan Deridder

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)          Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

                                                                                Geert Pattyn                                                                             Charline Bernard

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)          Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

         Sören Van Laer  

     

     

    Les abords et 'intérieur de l'église ont été décorés par un artiste italien, Rudy Casati,

    grand amoureux des roses et en particulier, celle de David Austin.

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

    Autant dire que je me suis régalée !

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)            Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)            Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)           Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)     Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)     Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

                 

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

     Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)          Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

                      Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)     Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)         Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)           Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)         Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

    Jan de Ridder

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

    Jan de Ridder

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

    Tania Huyghe

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

    Tania Huyghe

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)     Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

    Tom De Houwer

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)     Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)         Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

    Tom De Houwer

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)          Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

    Jan de Ridder

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

    Tania Huyghe

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

     Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)          Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     Natallia Sakalova

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

     Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)          Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)         Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

    Natalia Zizko

     

     

    Trop heureuse de voir des Dahlia 'Café au Lait' dans des compositions de fleuriste !

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

                     

     Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)     Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)     Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

    Gea Korpel-Beskers

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)           Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

    Yvonne Scheenloop-Terlouw

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)     Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     Linda Huguenay

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)     Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

     Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)         Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

    Ven Lam (Hong Kong)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)     Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)     Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     Alex Segura (Espagne)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)           Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

    Sofie De Boeck

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)           Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

    Moniek Vanden Berghe

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

    Moniek Vanden Berghe

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)     Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

    R. Shtengauer (Russie) - V. Kazanskiy (Russie) - MJ Miranda Menendez (Espagne)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)          Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

    Julia Marie Schmitt (USA)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

    Annick Mertens

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)           Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

    Tomas De Bruyne et EMC

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

    Aniko Kovacs (Canada) et Ania Norwood (USA)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

    Yutaka Jimbo et Kasuyo Asayama (Japon)

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

    Hôtel à insectes 5 étoiles

    Agna Maertens

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

    Inge Quint

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)          Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

    Tom De Houwer

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)             Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)             Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)            Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

    "Pour lce projet de l'édition floristique Fleuramour 2018 "Urban roots", j'ai choisi de travailler en transparence,

    en mettant en valeur la fragilité de la nature en travers de bois robuste pour supporter "la pression urbanistique".

    La couleur bleu de banc n'était pas choisi par hasard.

    C'est une couleur de ciel et de l'eau, c'est exacte, mais aussi, cette couleur est présente dans la plupart des réseaux sociaux.

    D'où naît le sujet "reconnectez-vous à la nature"

    Natallia Sakalova

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

    Charlotte Bartholomé

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)     Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

    Carla Vanheusden

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)           Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

    Ella Fodor et Anca Ungureanu (Roumanie)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)          Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

    ?

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

    Ecole des Fleuristes de Paris

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)         Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

    Frank Timmerman (Pays-Bas) et Peter Boeijkens (Estonie)

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)     Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

    Viky Vangampelaere

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)           Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)          Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

    Ulviya Akhmedova (Russie) et Dasha Pinalova (Ukraine)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)     Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

    Flavia Bruni

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)          Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

    Franck Girard et Pascale Rombeau

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)           Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

    Angelo Giuffrida

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)         Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

    Jenny Thomasson (USA)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

    Une ode aux abeilles avec un montage constitué essentiellement

    de cire d'abeille et de miel. 

    C'était accompagné d'un fond sonore "bee-original".

    J'ai adoré !

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)          Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)          Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

    Janneke Camps (Pays-Bas)

     

     

    Mon gros coup de coeur pour cette formidable édition fut pour Stefaan Van Bierlo :

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)          Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)          Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)      Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)          Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

     Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)         Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Tout ce travail de fleuriste et de photographie fait partie d'un calendrier des anniversaires,

    un cadeau que Stefaan s'est offert pour ses 35 ans.

    J'ai la chance de fêter le mien en juin, 

    le plus beau mois du calendrier !

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)         Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Je me suis donc empressée d'aller faire dédicacer mon exemplaire par Stefaan Van Berlo en personne.

    Vous pouvez vous le procurer ici.

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Il est tout à fait logique que je termine par "le clou du spectacle".

    "Un an après le magnifique carrousel de conte de fées de la Russe Natalia Zizko, de nombreux regards se tourneront à nouveau vers la cour d’honneur, mais cette fois-ci, c’est le fleuriste belge Tom De Houwer qui a remué ciel et terre pour transformer cette cour un lieu d’expérience pour les sens.

    Vous n’aurez pas assez de vos deux yeux pour admirer les formes miraculeuses, les couleurs ludiques et les compositions spécialesà base de nombreuses fleurs. Votre nez sera attiré par le délicieux parfum des fleurs. Vous ressentirez les vibrations de la terre. La musique aux influences naturelles caressera vos oreilles, tandis que les bruits de la ville veilleront à leur dispersion. Votre esprit et votre âme seront encore stimulés par un mantra de mots inspirateurs.

    Lorsque vous entrez dans la cour d’honneur, vous vous trouvez sur une vieille place en pavés. Ceux-ci pavés qui vont exploser sous la pression des fleurs cherchant leur chemin, symbolisant le nouveau, l’amorce de la transformation. Au centre se trouvera une pièce d’eau, symbole de la vie, au-dessus de laquelle flottera le feu de la destruction dont la puissance destructrice créera parallèlement quelque chose de nouveau.

    Des fleurs rouges, des amaryllis, des gloriosas, des roses et bien d’autres symboliseront la passion et l’amour qui s’élèvent de l’eau, traversent le feu jusqu’à la hauteur céleste et reviennent sous une nouvelle forme sur la plaine, prêtes à subir une autre transformation."

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)     Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)     Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

    Fleuramour à Alden Bielsen 2018 (2/2)

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 28 Septembre à 05:39

    quel magnifique spectacle

    je suis en admiration j'en ai pris plein les yeux 

    2
    Marilyn H
    Vendredi 28 Septembre à 07:38

    Wow.... grandiose!,,, je vais regarder ça à nouveau tout à l'heure sur un ordi... c'est impressionnant comme événement!!!!

    J'aime la salle consacrée aux abeilles! Les gouttes de miel sont si jolies

    Gros coup de cœur aussi pour les costumes de fleurs avec les beaux mannequins... ce fleuriste en a du talent...

    la dernière création n'est pas trop mon style mais alors quelle réalisation impressionnante...

     

    3
    Lobrojar
    Vendredi 28 Septembre à 08:45
    Quelle merveille ! Quel talent ! Merci pour ce partage .
    4
    charlotte
    Vendredi 28 Septembre à 09:36

    c'est vraiment impressionnant, tu as du te régaler :)

    5
    Françoise de Marille
    Vendredi 28 Septembre à 10:49
    Françoise de Marille

    Superbe reportage !  Merci,  je voulais y aller mais j'ai été retenue par des obligations familiales. Alors doublement merci 

    6
    Vendredi 28 Septembre à 11:35

    Bonjour,

    j'avoue que comme beaucoup, les fleurs coupées ne sont pas ma passion première, mais comment ne pas tomber sous le charme de cette exposition. En vrai j'imagine que ce doit être d'autant plus impressionnant !

    Je retiens le paravent en tranche de bambous avec des plantes que je suppose coulées dans de la résine ! Magnifique !

    J'aime aussi beaucoup le travail Pays-bas/Estonie, très sauvage, tout en graminées, et bien sur la grande œuvre finale magistrale !

    Merci pour ce beau reportage  et passez une excellente journée !

    7
    monique
    Vendredi 28 Septembre à 13:16

    ce reportage me laisse sans voix ,c est fabuleux ! merci isabelle de ce partage ....bon week end !

    8
    Vendredi 28 Septembre à 13:25

    Superbe, quelle édition magnifique, merci Isabelle c'est merveilleux, gros bisou

     

    9
    Nic
    Vendredi 28 Septembre à 14:11
    Quels artistes... quelle profusion de fleurs... et quel beau lieu pour sublimer tout cela... merci Isabelle... ,!!!
    10
    Sarah de Vinck
    Vendredi 28 Septembre à 18:06

    Très beau reportage... c'est presque comme si on y était!

    J'aime beaucoup les graminées de l'Estonie et les Pays-Bas.

    Impressionnant dans la cour d'honneur...moi qui aime beaucoup les gloriosas....

      • Vendredi 28 Septembre à 18:31

        Toutes les graminées étaient piquées dans de l'oasis de couleur brun foncé.

    11
    Marie-Christine
    Vendredi 28 Septembre à 19:04

    les mots manquent face à une telle créativité

    12
    béa
    Vendredi 28 Septembre à 21:53

    Grandiose, j'aime beaucoup ce que fait Tania Huyghe.

    13
    Emmanuelle
    Vendredi 28 Septembre à 23:42

    Merci pour ce  reportage fabuleux et là j'ai passé un merveilleux moment et je n'ai pas de mots sauf MERCI  pour tout le travail de l'article ce fut grandiose derrière l'écran .

    Un beau weekend Isabelle .

    Bisous

    14
    Samedi 29 Septembre à 06:43
    Laurence

    Waouh, quel article impressionnant ! 
    Il y avait là de réalisations absolument grandioses, je suis sans voix...
    Et pour une fois dans ce genre d'expo, des compositions qui me parlent.
    Merci Isa pour ce travail titanesque !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :