• Dites-moi...

     

     

    ... êtes-vous prêts à passer au numérique pour un livre de jardinage ?

    Avez-vous déjà pensé vous-même à vous faire éditer un jour ?

     

    De plus en plus de livres sont maintenant disponibles en version numérique, cad dire à télécharger (gratuitement s'il on est futé ou en payant mais beaucoup moins que pour la version papier) via un site de livres en ligne.

    Par exemple, le dernier que j'ai acheté de Claus Dalby est environ 13 euros moins cher dans cette version.

     

    Dites-moi...

     

     

    Personnellement, j'ai une liseuse (Kindle Paperwhite),que j'ai acheté l'année du confinement et que j'adore pour les romans. C'est l'un de mes meilleurs achats de ces 

    dernières années ! Je l'emmène partout. Je peux lire sur le transat sans craindre de graisser les pages avec l'ambre solaire, je peux lire la nuit sans réveiller Bruno et surtout,

    je peux télécharger tout ce que je veux quand je veux. 

     

    Dites-moi...     Dites-moi...     Dites-moi...

     

    Mais il ne me viendrait jamais à l'idée de l'utiliser pour autre chose que pour un roman. Dès qu'il y a des photos et qu'elles sont importantes, la version papier s'impose.

    Car je vais vous l'avouer, j'aime encore beaucoup cette sensation de toucher une partie du rêve qui est vendue, de sentir l'impression toute récente...

    Heureusement, la plupart des livres sont encore disponibles dans les deux versions pour la toute grande majorité.

     

    J'ai néanmoins connaissance de livres uniquement vendus dans une version numérique. C'est le cas pour ceux de Sylvie Fontaine.

    J'ai toujours trouvé ça bien dommage car beaucoup de ses bouquets mériteraient de se retrouver sur papier glacé.

     

    Maintenant, peu imaginent combien c'est difficile de se faire éditer par un vrai éditeur (je ne parle pas de l'auto-édition - publier à compte d'auteur- où tout le travail d'une

    équipe est zappé pour un résultat nettement moins soigné et surtout, nettement moins accessible au grand public).

    Le tout, c'est de parvenir à convaincre l'éditeur et son équipe (il décide rarement seul) du futur succès de l'ouvrage et de sa pertinence sur le marché du livre. La qualité de

    l'idée, des textes et des photos contribueront à obtenir une réponse positive. Il faut aussi rentrer dans la ligne éditoriale de la maison d'édition et là, en tant qu'écrivain, ce

    n'est pas toujours facile à cerner.

    Une bonne dose d'enthousiasme peut apporter un petit plus mais c'est anecdotique (il faut toujours croire très fort en soi-même).

    J'en profite pour vous donner des nouvelles de mon prochain à paraître en septembre.  Les échanges avec l'infographiste ont été très fructueux. J'ai été sollicitée et écoutée

    à de nombreuses reprises et j'ai eu de la chance de travailler avec une personne qui attache aussi beaucoup d'importance à l'esthétisme du livre et très souvent, on est sur la

    même longueur d'ondes.

    Malheureusement, pour des raisons de coût et aussi pour aérer et donner du rythme au livre, il a fallu supprimer plusieurs chapitres. Mais j'ai déjà mon idée : je les publierai

    en bonus pour les fidèles lecteurs du blog quelques mois après la parution du livre.

    Très bientôt, je me verrai proposer des idées de couverture et j'ai hâte de voir les photos qu'ils considèrent comme "vendeuses" (c'est quand même le but, qu'il soit diffusé le

    plus largement possible) et résumant bien l'esprit du livre.

    Bref, tout avance très bien et dans seulement 4 mois, il sera peut-être entre vos mains.

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 22 Mai à 05:38

    Je préfère avoir le livre dans mes mains je l'avoue, ma fille pour des romans le fait très souvent !!

    hâte de voir ton livre et pouvoir l'acheter !! je prends et reprends souvent les 3 que je possède !!

    2
    Sandrine
    Dimanche 22 Mai à 07:58

    Pour moi c'est non sans hésiter !

    J'ai testé, je me suis abonnée à une revue de jardinage numérique, un an, j'ai tenté de lire sur l'ordi, puis j'ai imprimé la revue (pas très écolo...) mais des feuilles volantes ce n'est pas pratique, alors j'ai résilié mon abonnement et ne renouvellerai pas l'expérience.

    Un livre, je le dévore puis y reviens régulièrement.

    Moi aussi, j'attends ton livre, version papier !

    Bon dimanche

    3
    Marie-Christine Dena
    Dimanche 22 Mai à 08:10
    Jamais essayé et pas tentée du tout... Hâte d'avoir ton livre entre mes mains :-)
    4
    Marie-Elisabeth
    Dimanche 22 Mai à 08:12

    Bonjour Isabelle,

    Ton post arrive à propos: hier, j'ai re- feuilleté ton premier livre sur les roses et j'avoue que j'y ai pris le même plaisir qu'au premier jour. Alors non, pas de version électronique pour moi. Je peux comprendre pour un roman mais pas pour un livre de références. Les feuilles volantes...s'envolent! et disparaissent.

    J'ai pris note pour septembre.

    Je regarde mon jardin en t'écrivant et je le trouve beau. Enfin!

    Bon dimanche

    5
    Sophie
    Dimanche 22 Mai à 08:20
    Je lis quasiment exclusivement les rmans sur la liseuse. Par contre, un livre de jardinage se feuillette, se relis,se range, se reprend, s'admire...autant de choses qu'il me semble impossible à faire avec un livre numérique...
    6
    Marijke
    Dimanche 22 Mai à 09:35
    Je déteste les livres en version numérique. J´ai essayé 2 fois mais je n´aime pas. J´adore avoir un livre en main, le toucher,l´odeur du papier,relire,je note même en crayon dedans. Donc payer un peu plus ne me dérange pas. Bonne journée à vous 2.
    7
    cuyx
    Dimanche 22 Mai à 10:04

    Je lis la plupart des romans sur Kindle, mais un livre de jardinage comme celui de Claus Dalby, qui a de très belles photos couleurs c'est dommage car tu perds toutes les couleurs des photos. J'ai préféré payer un peu plus pour l'avoir. D'autant plus que le contenu de ses textes, je trouve, ne m'a pas appris beaucoup de choses. Je suis un peu déçue.

      • Dimanche 22 Mai à 11:43

        Je me suis faite la même réflexion. Beaucoup trop de simples descriptions de ce qu'on voit et pas beaucoup de conseils malheureusement.

    8
    Capucine
    Dimanche 22 Mai à 11:24
    Bonjour Isabelle. Pas de livre numérique pour moi. Je suis très "tactile" . Quand j'ai fini un livre soit je le garde et je le prête soit je le confie à d'autres lecteurs : boîte à livres, banc public, train. J'aime bien cette idée de pouvoir offrir un peu de culture, de plaisir, de loisir ( cocher la bonne case) à ceux qui n 'ont pas les moyens de le faire.
    9
    Isabelle Thalasso
    Dimanche 22 Mai à 11:41

    Tout d’abord vivement septembre et la sortie de ton livre ! En ce qui concerne les livres : je lis les romans sur mon Kindle. Pour les livres de cuisine j’ai mon IPad très pratique en cuisine, bien plus qu’un livre finalement. Un livre s’abîme en cuisine. J’ai choisi un IPad Air qui donne un très beau rendu d’image. Je l’utilise, pour une question de prix d’achat moins élevé, pour lire les livres de jardinage qui ont éveillé ma curiosité, comme le livre de Dalby, mais dont je ne suis pas certaine d’être passionnée, son livre m’a beaucoup plu, soit dit en passant.  Les couleurs sont magnifiques sur cet IPad. Et après il y a les beaux livres de jardinage et d’art que j’ai en version papier bien sûr . Et puis tous les livres que je lis en version numérique, que j’adore et que j’achète en version papier pour ma bibliothèque réelle, en format de poche. Bref ça semble compliqué mais c’est très clair pour moi :). Bon dimanche ! Je veux ajouter que le classement des romans dans la liseuse Kindle est fastidieux, pas évident de s’y retrouver, même en le faisant à partir du site d’Amazon. Par contre sur Ipad le classement est très facile à organiser. 

    10
    Seccotine
    Dimanche 22 Mai à 15:12
    Bonjour, Personnellement, j aime encore bien le papier quelque soit le thème. Je vends ou donne quand je sais que je n y reviendrais pas. Et félicitations pour ce nouveau livre à paraître. Bon dimanche.
    11
    Dimanche 22 Mai à 17:01

    Bonjour, chez nous il n'y a pas de liseuse;  au fil des ans, nous amassons une quantité de livres: jardin, romans, bd en version papier; nous ne sommes pas tentés de passer à la version électronique pour plusieurs raisons: nous passons déjà pas mal de temps sur écran  et cela fait du bien de prendre un livre; il y a aussi le plaisir de partir en expédition à la librairie et de passer du temps (beaucoup) à choisir des livres; et puis les livres sont prêtés aux personnes qui viennent séjourner dans nos gîtes; ils peuvent s'installer au jardin pour lire et cela nous fait une occasion de plus pour échanger; bonne fin de journée (la pluie est enfin arrivée, c'est génial)

     

    12
    Lundi 23 Mai à 08:06

    Je ne lis pas en numérique et je ne veux pas de liseuse ! Je tiens trop au livre papier. Je reconnais que c'est pratique pour partir en vacances, mais à part ça...

    Et puis, un livre papier ne tombe jamais en panne ! 

    Bien dommage que tu aies dû supprimer des chapitres de ton livre ! 

    Bonne semaine. 

    13
    Cri cri marie
    Lundi 23 Mai à 09:45

    J'aime les livres papiers ,dont je jette toujours un petit coup d'oeil en commençant par l'arrière et oui quelle manie !!!et je ne suis pas très douée en ordi nageur ,alors!

    Bonne journée

    14
    Valerie
    Lundi 23 Mai à 23:19
    Je dois être vieille France mais ma préférence va au papier. J'aime l'odeur du livre, être activé ds ma lecture en tournant les pages. J'aime l'esthétique du livre. Hâte aussi pour ma part de te retrouver ds un livre en septembre, j'ai tellement aimé les 2 premiers, on va se régaler c'est sûr !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :