• Dites-moi...

     

     

    ... comment cultivez-vous vos dahlias ?

    Les forcez-vous comme moi avant de les mettre en terre en mai 

    ou bien les plantez-vous directement à la même période ?

    Les laissez-vous en terre ? Dans ce cas, quelle région habitez-vous ?

     

    Dites-moi...

     

    Des dahlias comme ceux-là, on en rêve ! Des fleurs non-stop durant des mois et des mois, que demander de plus ? Ah oui mais pourtant, souvent, je lis : "les dahlias, c'est trop de travail, faut les sortir au printemps, les rentrer pour l'hiver... ils ont tous été mangés par les baveux... ils n'ont pas fait de fleurs...".

     

    Je serai très curieuse de lire vos manières de procéder. Voici la mienne :

     

    Vers la mi-mars, je sors mes dahlias des caisses en carton où je les entrepose dans la chaufferie (la pièce est hors gel l'hiver et il n'y fait jamais très chaud), je les plante dans des pots plastiques provisoires, un peu plus grands que la taille du tubercule dans un terreau légèrement humidifié. Je les replace ensuite à nouveau dans la chaufferie près des sources de lumière.

     

    Dites-moi...

     

     

    Environ trois semaines plus tard, la plupart se sont déjà réveillés et montrent de belles pousses vertes. Si les températures sont clémentes comme c'est le cas depuis la semaine passée, je les sors au fur et à mesure de leur réveil. Je les installe près d'un mur, bien abrités du vent froid et surtout des limaces et avec bien de la lumière. Ils vont ainsi continuer de se développer jusque mi-mai sans exagération par rapport à si je les avais laissés dans la chaufferie. Cela permet aussi de les acclimater tout en douceur.

     

    Dites-moi...        Dites-moi...

     

    Et s'ils deviennent malgré tout trop hauts, je les taille d'un tiers au-dessus d'un départ de feuilles. En plus, cela les poussera à se ramifier et donc, à fournir plus de fleurs.

    Je tiens à rassurer certains jardiniers qui s'inquiètent de ne pas encore voir d'oeil sur certains de leurs dahlias : tous ne sont pas encore réveillés ici non plus. Certains ont parfois besoin d'un peu plus de temps mais au final, il est assez rare qu'un tubercule ne redémarre pas.

    Ici, dans l'ouest de la Belgique, hors de question de les laisser en terre. Certains s'y risquent mais c'est jouer à la roulette russe, il suffit d'un hiver un peu plus rude pour tout perdre. Non, je tiens trop à certaines variétés.

     

    Pour l'hivernage, au début, je les mettais sur un "lit de sable" comme j'avais lu afin qu'ils ne pourrissent pas. 

    Il y a deux ans, je commençais à avoir trop de dahlias, ça prenait trop de place, je les ai simplement posés dans des grands cartons et ça a marché aussi.

    Habituellement, on enlève tout ce qu'on peu de terre, on les laisse sécher quelques jours plein soleil si possible et on enlève l'excédent de terre et pas grave s'il en reste un peu. Ca fonctionne très bien.

    L'an passé, Bruno, jeune retraité, avait plus de temps et a décidé de les passer au jet d'eau pour qu'ils soient plus propres. Résultat : on a bien eu peur quand on les a sortis

    au printemps. Beaucoup étaient ridés et clairement en moins bonne forme que d'habitude. Cet automne, on en reviendra au nettoyage en oubliant les grandes eaux.

     


  • Commentaires

    1
    les asperas
    Dimanche 24 Avril à 06:58

     

    personnellement, je n'ai pas de pièce rare et chère. Je laisse en place et jusqu'à présent tout revient mais certainement moins vite qu'avec ta méthode. En général, les dahlias que j'ai sont plantés sont à l'abri et sans stagnation d'eau ou sont recouverts du paillis de miscanthus qui protègent les hydrangéas de la sécheresse. Je trouve ces plantes très jolies mais, je n'ai pas le temps de les chouchouter.

    Les seules plantes que je protège en les rentrant sont mes asperas de la famillle des strigosas et autres asperas sensibles à moins quelques degrés qui passent l'hiver dans la véranda non chauffé. Je sors les pots et c'est tout.

     

    j'espère que tu n'as pas fait de rêve trop érotique après la photo envoyée hier et la taille de .....happy Chuuut

     

      • Dimanche 24 Avril à 07:24

        Ouh la la... Tu vas éveiller la curiosité de mes lecteurs !!! Mène bien vite l'enquête afin que je puisse publier l'affaire et faire taire les rumeurs he

    2
    les asperas
    Dimanche 24 Avril à 07:00

    non chaufé e et

    virgule que j'ai, sont

    3
    Isabelle Thalasso
    Dimanche 24 Avril à 07:19
    Je cultive les dahlias en pot et en rachète chaque année. Je les laisse dans les pots l’hiver (ils sont quasi impossible à retirer du pot à la fin de saison) et mets des tulipes dans les pots. À la fin du printemps je retire le tout : tulipes fanées et tubercules de dahlias racrapotés par l’hiver. Cette méthode a deux inconvénients : je ne peux pas cultiver des dahlias trop hauts car ils sont en pot et cela limite le choix. Et je dois en racheter chaque année. Je fais comme cela car je n’ai pas d’endroit frais et lumineux à la cave. Mais ils sont très heureux en pot et se développent parfaitement. Avec les soins appropriés. Bon dimanche !
    4
    Capucine
    Dimanche 24 Avril à 07:34
    Bonjour. Simplicité extrême dans mon jardin des Landes. Je les laisse en pleine terre. Cette année, j' ai eu peur; 15 jours de gel. J'en ai déterré un pour voir s'il était encore là. Apparemment tout va bien. Le dernier acheté planté en mars pointe le bout de son nez.
    5
    Catherine
    Dimanche 24 Avril à 07:56

    Finalement les dahlias se comportent bien en terre en région parisienne, je pense que cela est dû au réchauffement climatique, rarement des tempés en dessous de -5.

    Par contre je choisis tout de même des endroits de plantation qui ne risquent pas d'être détrempés en hiver, et je fais un lit de sable mélangé à la terre pour installés

    les bulbes. Pour l'instant cela fonctionne. Bon dimanche.

    6
    Marie-Elisabeth
    Dimanche 24 Avril à 08:11

    Bonjour Isabelle,

    Je fais exactement comme toi: d'abord en pot sur le rebord de la fenêtre de la cuisine et ensuite dans ma petite serre en plastique et comme toi, je les sors quand il fait beau pour les endurcir. Je viens de couper hier un dahlia,  j'ai vraiment des craintes mais comme tu es plus experte, je t'ai fait confiance.

    Pour les baveux, je pense ne plus pailler le pied des dahlias car l'année passée, ce fût une catastrophe (j'en ai d'ailleurs fait passer de vie à trépas plus de 200 cette semaine!!). Quand je les mettrai en terre, compost et Or Brun plus un suivi de l'arrosage vu ce début d'année...j'ai une terre très filtrante.

    Bonne semaine

    7
    Marie-Christine Dena
    Dimanche 24 Avril à 08:49
    Pas de dalhia chez moi jusqu'à présent...je résiste encore mais pour combien de temps ? :-)
    8
    Syl.
    Dimanche 24 Avril à 08:52

    Je comprends pas, je viens d'écrire sur les dahlias et mon résumé n'est pas affiché. Zut, je recommence pas,  pas le temps,  ras le bol de l'informatique !

      • Dimanche 24 Avril à 09:05

        Cool Syl... C'est dimanche !

        Tout est possible : tu as peut-être oublié de valider ou une micro-déco au moment de publier...

    9
    Doyen dominique
    Dimanche 24 Avril à 09:10
    Bonjour, ici dans le Brabant, avec une terre argileuse, je ne peux pas laisser en terre. J'ai déjà essayé. Tous les tubercules ont pourri. J enleve les tubercules après un premier coup de gel, je laisse un peu sécher. J enleve juste l excédent de terre et je stocke dans de vieilles caisses de bois, juste séparés par une feuille de journal s il y a plusieurs variétés dans la caisse.Ils sont dans mon garage, non chauffe. Pas assez de lumière malheureusement. Quand j ai le temps, je fais démarrer en pots comme Isabelle. Sinon, ils vont directement en place. Je mets un peu d Or brun à la plantation. C'est du travail, surtout quand les tubercules sont gros et lourds. Mais la longue floraison me motive !bonne journée
    10
    Sandrine
    Dimanche 24 Avril à 09:25

    Moi aussi, je fais globalement comme toi Isabelle mais beaucoup plus tard en saison, je ne les mets en pot provisoire que maintenant (Ardennes françaises et village exposé au vent ). Je place les pots dehors et les rentre au sous-sol si du gel est annoncé. Cela permet d'avoir des pousses suffisamment grandes pour que les limaces ne fassent plus trop de dégâts quand je les mets en pleine terre  vers mi mai ou fin mai... Par contre je ne savais pas qu'on pouvait les tailler et je vais essayer cette année car plusieurs dahlias qu'on m'a donnés dépassent 1 m 50 et c'est trop pour le vent ! Pour l'hivernage, je les place "en tas" dans un carton sans nettoyage et sans retirer la terre excédentaire et ils restent beaux.

    La photo de l'assortiment de dahlias est magnifique !

    Bon dimanche

    11
    Cri cri marie
    Dimanche 24 Avril à 09:29
    Pour moi ,j'ai laissé tout en terre ,car souvent les tubercules étaient tout secs ridés et je n'avais rien cette année et les nouveaux achats ,j'ai fait comme toi je les ai mis en pots dans mon garage non chauffemais pour le moment rien ni au jardin ,ni dans les mots pas la moindre petite pointe verte, j'attends impatiemment,je te dirais comment ils se comportent ,bon dimanche merci pour cet article
    12
    Dimanche 24 Avril à 09:31

    Bonjour, ici dans les cotes d'armor, je les laisse pratiquement tous en terre (il ne gèle quasiment pas ici, cet hiver une seule nuit à zéro depuis 5 ans je n'ai vu que 3 ou 4 nuits à -1 degré); je tente d'en retirer quelques uns, ceux auxquels je tiens le plus, mais cela devient trop compliqué car en une seule saison ils deviennent très volumineux et lourds; je n'ai plus de place pour les stocker; pour le moment, ça va, tous les printemps je constate que certains se font grignoter un peu, que certains tubercules ont pourri mais vu la taille des pieds il en reste assez pour repartir; bon dimanche

    13
    Françoise Leemans
    Dimanche 24 Avril à 09:51

    Bonjour Isabelle,

    Nous , nous avons été à bonne école ( quoique l'an passé l'élève a dépassé le maître!!!)  et donc nous procédons comme toi. L'automne passé, Eddy a demandé des grands bacs en frigolite à un commerçant et il a placé les bulbes dans ces bacs en les séparant par du papier journal avec le nom attaché à chaque plante. Il les a remisé au grenier . Il ne les lave pas non plus avant de les mettre en place (Monty avait précisé que les laver pouvait amener de la  pourriture surtout s'il restait un peu d'humidité).

    Je pourrais mettre la même photo que toi avec un alignement de pots le long du mur exposé. De temps à autre, j'asperge légèrement la terre.

    Bon dimanche. 

    PS: J'ai trouvé que la foire de La Feuillerie était particulièrement belle avec des plantes intéressantes. Nous avons pu circuler à l'aise sans se cogner à l'heure à laquelle nous sommes arrivés (vers 12h). Par contre Sandrine Delabroye nous a raconté qu'à l'ouverture, c'était la folie. Ouf, nous y avons échappé.

    Bon dimanche. Je m'en vais planté mes dernières acquisitions. Je vais probablement devoir tourner pour leur  trouver une bonne place.

       

    14
    Seccotine
    Dimanche 24 Avril à 12:10
    Bonjour, Ici, en Lorraine, je les cultive en pot, vers avril, voir mai si je suis en retard ou en cas de nouveauté non prévue, avant de les mettre en terre. Je fais comme cela à cause du froid et des baveux qui feront le bonheur de Mme hérisson et sa future portée. Je les rentre à l automne. Je les avais mis en caisse dans la cave mais ils sont un peu ridés. J ai des progrès à faire pour l hivernage. Bon dimanche
    15
    Syl.
    Dimanche 24 Avril à 14:08

    Bon, normalement c'est le moment de ma sieste, je recommence, je disais moi je les mets dans de la tourbe dans ma cabane où il fait très chaud, plus chaud que dans la maison chauffé à 19°...(augmentation du gaz), et souvent au moment de les planter il y a des petits bougeons qui apparaissent et je fais la même chose avec des bulbes en promotion au printemps, ils passent l'été dans la tourbe et à l'automne je les plante. Tourbe brune car riche en matière organique, ainsi ça nourrit mes bulbes.

    Bon, attention, j'espère que ça va marcher

    16
    Jacques
    Dimanche 24 Avril à 14:21

    Bonjour Isabelle,

    Pourrais-tu indiquer le nom des dahlias en photo dans l'article. Merci d'avance.

    Un ami qui a fait une école d'horticulture m'a dit que là-bas, ils lavaient les tubercules après la récolte. Nous les laissons avec leur terre quand on les rentre. 

    Ici c'est risqué de les laisser en terre.  Je l'ai fait une année, sans problème, le gel n'avait pas atteint la profondeur des tubercules. L'année suivante on en a perdu beaucoup. Il n'avait pas gelé aussi fort, mais ils n'ont pas supporté l'eau glacée de la neige en train de fondre. Redoutable

    Certaines variétés que j'aimais bien sont introuvables après quelques années, c'est vraiment dommage.

    J'aimerais aussi dire qu'après en avoir acheté des dizaines au fil des ans, j'ai constaté que les erreurs d'étiquetage sont fréquentes (coucou PdF !) et c'est agaçant.

    Si les tubercules deviennent trop volumineux, je reprends juste un petit tubercule avec un ou deux beaux yeux.

    Connais-tu producteur autrichien Peter Halshofer (le nom de ses obtentions commencent par Hapet) ? Sur son site il y a quelques belles photos de son champ de production.

     

      • Dimanche 24 Avril à 15:13

        Bonjour Jacques,

        Sur la ligne d'en haut : le premier, non identifié (issu d'un échange) - Radjah - Evelyn - Berner Oberland

        En bas : Shiloh Noëlle - Pineland's Princess - Bishop of Leicester - Sandra et Honka Fragile

        Il n'y a pas que chez PDF qu'il y ait des soucis d'étiquetage... Mais surtout ne pas hésiter à leur en faire part (moi aussi, ça m'énerve très fort) car je sais que chez PDF, ils en tiennent compte. Cette année, aucun problème avec les tulipes.

        Je ne connaissais pas Peter Halshofer  mais j'ai déjà vu passer des dahlias Hapet. 

        Très beau site ! Dommage que les dahlias coûtent au moins le double de ce que j'ai payé cette année chez Dicky Schipper !

         

    17
    bridget jones
    Dimanche 24 Avril à 16:32
    Ici dans les Alpes françaises (je suis à 600m alt) pas question de laisser les bulbes en terre ! j’ai essayé une année (des dalhias « de supermarché » lol ) et j’ai tout perdu ! même très protégés … et pourtant l’endroit où je les mets est très drainé ! Donc je les arrache chaque automne, c’est un gros boulot c’est vrai, puis je les mets ds des grands cageots en plastique (recup de fin de marchés ) et les stocke dans la serre en attendant qu’ils sèchent. comme cet endroit peut geler (une année je me suis fait avoir aussi ;) je les stocke ensuite en cave, avec des sachets anti rongeurs dessus (l’expérience toujours ! la cave étant en terre battue, les rongeurs arrivent de l’extérieur et m’ont boulotté une année la moitié du cageot !) Puis fin mars -debut avril (quand la temp remonte bien ds la serre ) je met dans les mm cageots un mélange terre jardin -sable -compost je pose les dalhias, je recouvre du mm mélange et ça pousse ! j’aclimate dehors aussi, avant de planter, et surveille tt de mm les baveux, chaque soir ! Quelle épopée pour avoir de belles fleurs dans son jardin … ouf ! bon dimanche
    18
    Marie
    Dimanche 24 Avril à 18:45

    Bonsoir, en Bourgogne du Sud (Saone et Loire) je ne rentre pas les dalhias, certains viennent de division chez mes parents, de dons d'amis ou d'achat en jardinerie, rien de très rare ni très onérreux, cet hiver ayant été un peu plus rigoureux j'attends de voir, ce qui me fait penser  que j'en ai qui attendent d'être plantés. Bonne soirée.

    19
    Dimanche 24 Avril à 21:43

    Je les plante déjà au jardin en avril. Je les surveille. Si des pousses apparaissent et qu'on annonce du gel, je les recouvre d'une bouteille en plastique de 5 litres. Je n'ai pas eu de problèmes jusqu'à présent. L'hiver, je conserve les tubercules (sans les nettoyer) dans le garage. 

    Ma belle-mère ne les enlève pas de terre, elle recouvre simplement l'emplacement avec les tiges coupées et ils repoussent sans problèmes. On n'a plus de grosses gelées. Du coup, je commence à en laisser au jardin aussi. Je n'ai pas beaucoup de place dans le garage...

    Les forcer? Oui, de temps en temps, un, mais là aussi, je manque de place pour le stockage hors gel. 

    Bonne semaine. 

    20
    Lundi 25 Avril à 06:36

    Ils dorment à la cave, puis vers le 15 avril un petit séjour dans la serre pour les démarrer et vers l 15 mai on les mettra en place !!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :