• Dites-moi...

     

     

    ... êtes-vous du genre "maniaque" dans le nettoyage de vos massifs ?

    Ou bien êtes-vous plus indulgent en laissant une chance aux semis spontanés ?

     

     

    En voyant des photos des massifs passer sur Facebook, j'ai réalisé qu'il y avait un truc très différent des miens.

    Chez eux, autour des plantes, la terre est vierge de tout semis spontanés et bien travaillée... bien propre comme ça doit être pour beaucoup de gens.

    Ca ressemblait très fort à ceci :

     

    Dites-moi...            Dites-moi...

     

     

    Dites-moi...     Dites-moi...

     

     

    Dans mon jardin, la terre nue, n'en parlons pas : on ne la voit déjà plus fin mars !

    Et la Roseraie suit le même chemin.

    Je n'ai pas envie d'une Roseraie classique comme ceci :

     

    Dites-moi...     Dites-moi...

     

     

    Dites-moi...

     

     

    Non, mon idéal, c'est le jardin de roses de Mottisfont Abbey :

     

    Dites-moi...

     

     

    Dites-moi...

     

    Le moyen pour obtenir un tel résultat, c'est surtout d'être beaucoup plus ouvert à la spontanéité.

    Et semis spontanés = spontanéité.

    Ca ne veut pas dire moins de travail au début du printemps, que non !

    Il s'agit plutôt d'un travail de reconnaissance des plantules et de réflexion,

    à savoir si je laisse telle ou telle semis spontané, si je le déplace, si je l'enlève ou pas.

    Allez, on va voir sur le terrain...

     

    Oh ! Des Reseda alba ! On laisse.

    Quelques cierges blancs en plus, ce sera joli.

     

    Dites-moi...

     

    Un ou deux Phacelia tanacetifolia et Agrostemma githago en plus, on peut bien rajouter quelques assiettes

    pour ces invités surprises. Il suffira de débarrasser une fois qu'ils auront fini de fleurir en les arrachant.

     

    Dites-moi...

     

     

    Là, je parie que d'aucuns auraient envie de donner un coup de griffe...

    Vade retro satana !!!

    Regardez-bien : c'est remplis de petits pavots somnifères !

     

    Dites-moi...

     

    Ici, on les reconnaît bien car ce sont des semis spontanés, des graines qui sont tombées des capsules l'an passé.

    Comme l'hiver a été doux, ils ont survécu et fleuriront très tôt.

     

    Dites-moi...

     

    Là, par contre, ils sont plus petits. Ce sont des semis que j'ai fait à la volée en février.

     

    Dites-moi...

     

     

    En prenant de la hauteur, ça donne ceci (photo de gauche).

    Parfois, on peut se retrouver avec un fouillis de plusieurs semis spontanés comme sur la photo de droite,

    avec des quelques pavots somnifères venus s'insérer entre les carottes sauvages.

    Dans ce cas, je laisse car j'imagine déjà la scène et ce sera fabuleux.

     

    Dites-moi...           Dites-moi...

     

     

    Justement en parlant de carottes sauvages, celles-ci, ce sont des Daucus carota 'Dara'

    qui se sont ressemées de manière très généreuse.

    Je me souviens d'avoir vu ça un jour chez Fabienne, une grande masse de carottes roses voyant au gré du vent.

    Ca me faisait terriblement languir et ce serait complètement idiot d'aller donner un coup de rasette là-dedans !

     

    On prend du recul et on regarde ce que ça donne quand on regarde le massif en entier :

     

    Dites-moi...

     

    Ok, c'est pas très net mais attendez d'ici une semaine ou deux... Vous m'envierez !

     

    Dites-moi...

     

     

    Allez, on continue notre tour et on arrive dans le jardin blanc.

    J'ai ceci devant moi.

     

    Dites-moi...

     

    Voilà comment je procède dans ma tête :

    Je commence par enlever tout ce que je reconnais comme de l'herbe (attention, pas les graminées, hein !).

    La grosse touffe d'Agastache sur la gauche, je laisse. Par contre, le petit semis spontané au milieu, je l'enlève et le mets en pot pour faire un heureux cet été.

     

    Dites-moi...

     

    Parmis les semis, je reconnais des pavots. Je laisse, ce sont des White Cloud que j'ai semés en février.

    (vous vous souvenez, ces gros pompons qui ressemblent à des pivoines ?)

    Je reconnais aussi des Orlaya grandiflora car il y en avait à peu près au même endroit l'an passé.

     

    Dites-moi...

     

    Et puis, il y a des graminées. Là, j'hésite. Ca pourrait être des Lagurus ovatus, des Panicum elegans Fountain,

    des Briza minima, à moins que ce ne soit des Melica ciliata... A ce niveau, je dois encore m'exercer.

     

    Dites-moi...

     

    Mais peu importe, dans le doute, je laisse; je ne voudrais pas me priver d'une belle association que Dame Nature aurait choisi.

    Car c'est de ça qu'il s'agit !

    La Nature fait tellement bien les choses, entend-on souvent !

    Alors, laissons-là nous guider, soyons à son écoute !

     

    Un peu plus loin, les Ammi se sont ressemés gaiement. Il y a les deux :

    Ammi visnaga, au feuillage très découpé et

    Ammi majus, aux feuilles beaucoup plus rondes et charnues.

    Ils sont très différents et d'ailleurs, j'ai été surprise de la grosse erreur du magazine Détente Jardin qui confond les deux

    dans sa dernière édition de mai-juin.

     

    Dites-moi...         Dites-moi...

     

    Toujours dans le jardin blanc, en bordure, on reconnaît à gauche un Polemonium,

    à droite du persil (super beau et surtout surprenant dans cette partie du jardin) et

    devant, des Geranium pyrenaicum.

    Ceux-là, je les enlève à l'aide d'une gouge (ils ont une racine profonde mais sont très faciles à enlever).

    Ceux-là sont éliminés car trop au bord, ils s'affaleront une fois en fleurs, à la première grosse drache.

     

    Dites-moi...

     

     

    Par contre, ceux placés en plein milieu du massif, je les laisse.

    Il apporteront une belle touche de spontanéité et joueront les "fillers" comme dans un bouquet.

     

    Dites-moi...

     

     

    Dans le massif jaune, en bordure, les Calendula 'Snow Princess' ont eu la bonne idée de revenir pile poil au bon endroit

    et ainsi, de me faciliter la tâche : pas besoin d'en ressemer.

     

    Dites-moi...

     

     

    Par contre, pour les Tagetes minuta, je vais devoir éclaircir !

     

    Dites-moi...

     

    Ca prend donc plus de temps à cette période mais après, quand les massifs seront bien denses,

    ce sera certes beaucoup moins de boulot. Il suffira juste de vérifier si une indésirable

    ne sera pas parvenue à s'immiscer ci et là.

    Tout est une question de contrôle. Rester indulgent tout en ne se laissant pas déborder non plus.

     

    Alors, chez vous, maniaque ou pas ?

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 14 Avril 2019 à 06:28

    Depuis 3 ans je ne désherbe pas trop top ... Puis que je désherbe .. je n'enlève que quand je suis sur !! que c'est un très grosse mauvaise herbe !! lol

    je laisse maintenant toutes les chances aux semis de mes plantes

    puis , je replante beaucoup .... j'ai changé ma façon de travailler !! et du coup j'ai plus de plantes fleuries...

    mon idéal serait aussi ... le jardin de roses de Mottisfont Abbey 

    2
    Marechal Martine
    Dimanche 14 Avril 2019 à 07:53
    Bonjour Isabelle. Je suis assez ... maniaque... j’aime l’irdre mais je suis pour une couverture maxi dans les massifs. Alors je plante dense, j’éclaircis, et j’accepte les semis naturels que je déplace pour avoir quelquefois un effet touffe et je donne mes surplus aux copines et je végétalise aussi beaucoup dans la commune!! (Petit village ) Le plus difficile est de bien identifier les plantes!! C’est pourquoi mon mari à interdiction de »désherber « !!!! ... bon dimanche, ici au soleil mais il gèle !!!
    3
    capucine
    Dimanche 14 Avril 2019 à 07:57

    Pas du tout maniaque. Je laisse les semis spontanés que je ne reconnais pas. C'est comme ça que mon jardin à accueilli des ancolies, des lychnis , des oenothères, des molènes jaunes( je n'arrive pas à avoir des blanches), des orchidées terrestres, des marguerites qui font mon bonheur au printemps, des centaines de primevéres. Certains arbustes se ressèment et je donne: camélia, exochorda, amélanchier,cotoneaster, arbustus, genêt. Si quelqu'un veut une forêt de chènes, je peux lui procurer une centaine de glands germés. En ce moment, c'est mon plus gros travail: les arracher.

    4
    Jac du 130
    Dimanche 14 Avril 2019 à 08:35
    Coucou Isabelle
    Je renoue avec les jardins, ou du moins avec les commentaires !
    Tu as raison, laisser la spontanéité est bien plus généreuse et belle. Entre le jardin à l anglaise et le jardin à la française. ..mis à part avoir un château.. .il n y a pas photo. Dans nos jardins urbains, la spontanéité est une aubaine pour les yeux, la faune, la varieté et l entretien. Une ressource aussi, des bébés à replanter ou à offrir...
    Ici, la nature est encouragée, c est un peu la jungle, mais il est plus facile d éclaircir que de remplir . Puis il y a les surprises...
    Des petits plaisirs dans un monde de brutes... Ce n'est pas à négliger.
    Je te fais des bises
      • Dimanche 14 Avril 2019 à 09:30

        Coucou Jacqueline,

        Bon retour sur la blogosphère !

        Bisous

    5
    micheline
    Dimanche 14 Avril 2019 à 08:35

    moi ,je contrôle certaines plantes envahissantes ,mais je laisse faire la nature tout est bien dense en ce moment,pour les bords des massifs j'aime qu'ils soit bien découpés on voit très peu de terre, j'ai encore du mal a reconnaître certaines petites graminées ,alors j'en ressème chaque année , aujourd'hui Paris _Roubaix.... .alors pour moi; jardin ,prévoir un nouveau massif et serre pour le repiquage  Bon dimanche

    6
    Marie-Elisabeth
    Dimanche 14 Avril 2019 à 10:30

    Bonjour Isabelle,

     

    J'avoue être un peu maniaque mais parfois je me fais de belles surprises en étant patiente. Je reconnais un certain nombre de semis (mais je n'en ai pas beaucoup). En fait, j'ai peur que si je laisse tout, les semis vont étouffer les autres plantes. Alors je laisse grandir et mets de l'ordre dans tout cela plus tard. 

    Bon dimanche , au chaud!

    7
    michèle gif
    Dimanche 14 Avril 2019 à 10:55

    pas du tout maniaque, je laisse monter en graines, pas mal de semis spontanés, après je déplace ou je donne,  certaines plantes se ressèment à foison, comme les teucriums par exemple, ancolies, nigelles ....  je n'ai pas à désherber dans mes massifs ....  c'est vrai qu'au début du printemps çà fait fouillis !  bises et continues, un régal de te lire tous les jours.

    8
    nicole leonard
    Dimanche 14 Avril 2019 à 11:38

    hello, Isabelle; je laisse les semis spontanés vivre leur vie et étoffer les massifs sauf si pas à la bonne place. dans ce cas, je les mets en pot autant que possible pour partager ou mettre à une autre place. La terre nue, je trouve cela triste et trop 'sec' ou devrais-je dire 'rigide'.

    9
    Dominique Welter
    Dimanche 14 Avril 2019 à 12:31

    Pour celle ou celui qui accepte de ne pas avoir le contrôle sur tout c'est un partenariat avec la Nature qui réserve de belles surprises

    10
    Dominique
    Dimanche 14 Avril 2019 à 12:41

    Bonjour Isabelle

    Je déteste voir la terre nue .J'ai toujours hâte au printemps que toute la terre des massifs soit couverte de végétaux .C'est pour cela que je divise   beaucoup et que je laisse les semis spontanés .Je patiente et vois si je déplace ou pas ...Et souvent la nature fait mieux les choses que nous !

    Des belles plantes sont arrivées seules dans mon jardin parce que je ne me rue pas sur ma binette dès que vois une plante que je ne connais pas .Je ne désherbe pratiquement  pas tant les plantes sont serrées !(sauf quelques pissenlits qui squattent mes massifs ). De plus les plantes se protègent l'une l' autre de cette façon  (en ce moment  du vent d'Est  meurtrier pour les plantes isolées ). En résumé je ne suis pas maniaque du tout et mon petit jardin ne fait pas négligé pour autant ,il est opulent comme j'aime !

    Bon dimanche Isabelle !

    11
    Ines
    Dimanche 14 Avril 2019 à 14:37

    Bonjour Isabelle,

    j'étais très maniaque, mais j'ai appris avec toi et le Sol que dans la denstié les mauvaises herbes non pas trop de place ni lumière, donc le contrôle se fait tout seul, par contre j'ai encore du mal à reconnaître les plantules, alors un article comme le tien pour montrer les petites plantes est magnifique.. En fait la semaine passée je suis allée voir un article de l'an dernier où j'ai pu voir que ce qui pointait du bout du nez était un hesperis et pas du tout une touffe indesirable!

    bon dimanche!!

    12
    isabelle thalasso
    Dimanche 14 Avril 2019 à 14:50

    Non, pas maniaque. Chaque semis spontané est un cadeau de Dame nature. Souvent je les laisse se développer sur place puis je le déplace, au besoin, vers un endroit plus approprié. Et donc, je suis toujours fière quand une plante se sent si bien dans mon jardin qu'elle décide d'y faire des petits. Merci pour ta chronique dominicale, qui permet de découvrir le point de vue des uns et des autres. Merci aussi de tes si intéressantes photos. Bon dimanche, Isabelle.s

    <style></style>
    13
    Sarah de Vinck
    Dimanche 14 Avril 2019 à 17:38

    Je laisse aussi la nature décider... j'avais semé des ancolies dans un massif sans grand succès et voici qu'elles ont préféré mon gravier à l'entrée... je les laisse à cet endroit et c'est bien comme cela. J'aime aussi les jardins avec un fouillis contrôlé ou non, c'est romantique et "punk"... il y a juste certain arbustes qui se marrcottent trop et les semis d'érables qui m'horripilent chaque année... j'en enlève des milliers!  Qu'elle idée d'habiter près d'un bois!!!!

     

    14
    evelyne
    Dimanche 14 Avril 2019 à 18:56

    Pas maniaque du tout , non plus , j'aime aussi ce qui est dense au jardin , et ta conception de roseraie me plaît beaucoup plus !!

    15
    Alfredo bellizetti
    Dimanche 14 Avril 2019 à 19:51
    Mon modèle de jardin de roses celui de André Eve à Pithiviers le viel
    16
    Dimanche 14 Avril 2019 à 20:50

    Bonjour Isabelle

    Dans notre jardin nous sommes enchantés par les semis spontanés ! Cela fait des années que nous plantons des vivaces et semons des graines, qui sont superbes durant quelques mois puis l'hiver ou tôt au printemps, nous en perdons la majorité dévorés par les campagnols terrestres grrrr...j'en ferai bien des brochettes si seulement on pouvait les attraper.

    Quelle chance d'avoir des pavots somnifères, des ammi majus et autres plantules, gratuites surtout ...car les rats nous coûtent une fortune à force de racheter .

    Comme j'aimerai ne plus voir la terre au plus chaud de l'été...Je me régale avec vos photos !

     

     

    17
    Elo
    Dimanche 14 Avril 2019 à 21:13
    Moi c'est PAS maniaque du tout! Pas de bordure au carré mais des plantes de bordures pour masquer la limite et désherbage minimum a l'intérieur des massifs.comme toi j'observe beaucoup.par contre, je paille tout en préservant les plantules. Autre astuce pour moins desherber:planter serré!
    18
    Fabienne LS
    Dimanche 14 Avril 2019 à 22:06

    Oh merci Isabelle pour cette leçon de choses-désherbage ! Cette semaine j'ai fait plein de recherches sur le net afin de trouver une photo de semis de pavots !!! Et voilà je vois enfin à quoi ça ressemble ... Maniaque ou non ?? Un peu des deux ! J'aime que ça soit net mais je n'aime pas non plus les espaces vides, je laisse les petits géraniums, myosotis etc... J'ai bcp de Kalimeris qui se sont ressemés je ferai des petits cadeaux, ou j'en déplace ailleurs.Et je garde toujours qq places libres pour des annuelles, cosmos, sauges gauras etc... Par contre je "tique" sur les morceaux de briquaillons, terre cuite et autre, c.est grave Docteur ?? :)))) Merci pour cet article très intéressant, oui aux semis spontanés, l'emplacement choisi par les plantes elles-mêmes est sans nul doute le meilleur !

      • Dimanche 14 Avril 2019 à 22:20

        Si tu savais la quantité de cailloux et autre morceaux de verre, de faïence... que je ramasse à chaque séance de désherbage ! Je me demande même si j'en viendrai à bout un jour !

      • Dominique
        Lundi 15 Avril 2019 à 13:33

        Bonjour à toutes les deux .

        Je ne suis pas la seule alors !!! Dernièrement encore ,en plantant un rosier j'ai sorti un seau de morceaux de briques et de faïences cassées ...

    19
    Fabienne LS
    Dimanche 14 Avril 2019 à 23:31
    Oh oui, du verre j’en ramasse à la pelle aussi ! Des « semis spontanés » du précédent proprio qui devait adorer les taupes ! :))))
    20
    Lundi 15 Avril 2019 à 09:26

    Bjr Isabelle. Effectivement, nous sommes également des amateurs de semis spontanés ( enfin surtout MP pcq les mecs, ils préfèrent la netteté ...) C'est d'ailleurs très flagrant quand on visite un autre jardin, on reconnait assez vite ceux qui sont aménagés plus par des hommes que par des femmes. Ceci dit, par rapport aux parterres " fouillis organisés" , le fait de mettre, à côté, une pelouse exempte de pâquerettes et autres sauvageonnes, amène un contraste qui met en évidence le parterre, pcqu'iln'y a rien à voir sur une pelouse bien verte. Bon jardinage

    21
    Patricia de bourgogn
    Lundi 15 Avril 2019 à 20:33
    Pas maniaque du tout....j aime aussi quand les massifs sont pleins,j enlève seulement les boutons d or et les pissenlits...(je les aime dans les prés).mon idéal serait aussi le jardin de monstifont abbey,mon jardin n en est pas encore là,mais.... petit à petit....
    22
    evapetitcoeur
    Lundi 15 Avril 2019 à 22:47

    Pas maniaque , les semis spontanés sont les bienvenues ; j'aimerais en avoir plus, et j'essaye d'être vigilante afin de ne pas confondre et j'attend au maximum ainsi

    l'année dernière .j'ai pu admirer quelques dizaines de briza minima et sétaria caramel .

    On plante serré donc pas de terre nue car je déteste ! Le jardin privé d'André EVE ou ton abbaye sont dans mes goûts et non la première roseraie ;

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :