• Dites-moi...

     

     

    ... dans quelle mesure nourrissez-vous votre sol ?

    Avec le récent concept du laissez-faire, pensez-vous que le jardin doit se débrouiller tout seul ?

     

     

    Récemment, j'ai lu quelque part qu'on trouvait que j'exagérais en donnant 2 kg de secret vert à chacun des rosiers en fin d'hiver.

    Et pourtant, depuis toujours, l'homme a toujours nourri la terre, surtout pour ses cultures potagères ou parfois même aussi pour son jardin d'agrément.

    Bruno m'a dit l'autre jour : "Tu vois cette photo ? J'étais devant l'ancêtre du compost !  C'était un espace au centre de la cour de la fermette où l'on jetait tous les déchets végétaux de la cuisine et du jardin et aussi le nettoyage des cages de lapins.  Puis, pendant l'hiver, on mettait tout ça "en baquets" cad qu'on retournait la terre pour en faire des planches surélevées. A un autre moment, on purinait (chez nous, on disait même "purler") cad qu'on vidait la fosse à purin sur le jardin pour l'engraisser."

     

    Dites-moi...

     

    Ces deux pratiques, on ne les voit plus de nos jours sous cette forme. On a maintenant des fosses sceptiques et nos déjections partent à l'égoût.

    Bruno se souvient de sa tante qui disait "Tout ce qui vient de la terre, retourne à la terre !".

     

    Malgré le fait que ça sentait mauvais au jardin quand tu le mettais et que ça devait pas être rigolo de faire les lessives ensuite, c'était très bio, naturel et économique.

    Pas besoin de dépenser de fortunes en fertilisants bien propres en sachets facilement transportables !

    Tout ça pour dire qu'on nourrissait la terre et bien copieusement et qu'aujourd'hui, si on veut un jardin productif et florifère, y a pas de secret : NOURRISSEZ votre terre avec un apport bien consistant en nutri-éléments.

    A la Roseraie, j'ai choisi le Secret Vert mais vous pouvez également opter pour une bonne fumure (cheval ou vaches, un peu moins riche), de l'Or Brun, du Tonnerre d'engrais selon votre convenance et surtout votre facilité. Si vous ne le faisiez pas jusque là, tentez donc l'expérience et vous verrez une fameuse différence au niveau du rendement mais aussi des maladies qui seront beaucoup plus rares sur les plantes.

     

    Avant de vous laisser la parole, je voudrais bien insister sur la différence entre compost et fumure. Ici, il s'agit bien d'apporter au jardin du fumier, cad un mélange d’excréments d’animaux.

    Je serais ravie de lire vos expériences à ce sujet. Bon dimanche !

    Isabelle

     

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 17 Mars 2019 à 06:17

    bonjour Isabelle,

    j'ai toujours aider le sol ... ma terre .. dans mon jardin.....

    ici, j'ai des poules et des pigeons... 

    alors mon premier engrais vient de mon poulailler ...

    et je peux te dire ... que mon jardin est ravi...

    et même 

    que je mets les déjections dans mon eau arrosage ... pour le potager

    et cela marche bien ... (très peu pour un arrosoir) 

    2
    Claude
    Dimanche 17 Mars 2019 à 06:43

    Compost (maison et acheté) - secret vert ou or brun - purin d ortie et parfois qq granulés d engrais rose

    3
    Babou
    Dimanche 17 Mars 2019 à 07:22
    Bonjour,
    J'utilise du fumier de cheval que je vais chercher dans un centre équestre près de chez nous (surtout pour le potager), pour le jardin d'agrément du fumier sous forme de granulés, ou de l'or brun lorsque j'en trouve, du purin d'ortie et de prêle et du compost maison. J'aime cette idée de "recyclage" de rendre à la terre (nutriments) qu'elle nous a donné.
    4
    Jean-René
    Dimanche 17 Mars 2019 à 07:37

    potager fumier (vache, lapin, poule). j'ajoute aussi du compost de la mairie pour alléger la terre

    5
    Dimanche 17 Mars 2019 à 07:49
    Laurence

    J'utilise du fumier de cheval, qui donne d'excellents résultats, tant pour les rosiers que pour le potager ou de l'engrais en granulés, spécial jardin d'ornement. Je n'utilise pas d'engrais rose qui est exactement le même engrais qui est coloré et qui est surtout vendu plus cher que le précédent !
    A cela, je rajoute au pied des rosiers, le marc de café, récupéré jour après jour. J'ai toujours vu mon grand-père faire ce geste.
    Il y avait également un "trou" dans son jardin où on jetait tous les déchets végétaux de la cuisine et, au début du printemps, il répandait ce compost sur les griffes d'asperges, très gourmandes. Résultat : des asperges aussi grosses que mon index et mon majeur réunis !
    Bon, j'ai un peu dévié du sujet initial, mais c'est la photo de l'adorable petit Bruno qui m'a rappelé des souvenirs ! wink2
    Bon dimanche, Isa !

    6
    Pierre
    Dimanche 17 Mars 2019 à 07:59
    Bonjour, j'utilise 5-10 m3 de fumier de cheval frais qu'on me dépose en octobre. Je le dispose dans ma serre et au pieds de toutes les plantes dès février. Je mélange le fumier avec 1/3 d'herbe de tonte et je l'arrose de purin d'ortie. Il fond littéralement et est rapidement prêt. Parfois je le retourne pour le relancer. En fin de saison je stimule les plants avec purin ortie + consoude, je pisse fréquemment dans le purin ...
    7
    Nathalie
    Dimanche 17 Mars 2019 à 08:15

    Ma terre argilo-calcaire très compacte au départ a eu besoin d'être améliorée pour que tous les végétaux puissent s'y épanouir. Je suis convaincue que ce qui vient de la terre doit y retourner, et je broie et composte tous les déchets du jardin et de la cuisine (à la seule exception des tailles de rosiers). Le potager et les massifs ont vu leur substrat s'améliorer nettement au fil des ans. N'ayant pas de petit élevage, j'achète une fumure bien équilibrée (Or brun ou fumier de cheval composté) pour toute nouvelle plantation et en surfaçage au printemps, et j'utilise le compost maison au potager. Je complète avec de l'engrais en granules pour les rosiers après la première vague de floraison. La question que je me pose est la différence entre compost et fumure, au point de vue nutritif: est-ce qu'un compost bien mené, avec matières vertes (azote) et matière sèche (carbone) en bonne proportion n'est-il pas aussi nutritif qu'une fumure animale? Bon dimanche à tous!

      • Dimanche 17 Mars 2019 à 10:43

        Bonjour Nathalie,

        Pour moi, un fumier est beaucoup plus riche qu'un compost et à réserver aux plantes les plus gourmandes comme les rosiers.

    8
    Claudine M
    Dimanche 17 Mars 2019 à 08:49

    Je suis tout à fait d'accord avec toi, nourrir c'est fortifier les plantes qui résisteront mieux ensuite aux maladies et aux prédateurs !

    9
    Catherine
    Dimanche 17 Mars 2019 à 08:50

    J'ai une terre très argileuse qui englouti tous les apports. Donc compost fait maison, tamisé, fumier de cheval, tous les rosiers et hortensias en ont eu hier. Il y a un mois j'ai gratté la terre autour des hortensias et des rosiers et ils ont eu du sang séché et de la corne broyée. J'espère que cela va les booster.

    Du fait du tamisage du compost et des lasagnes en fin de saison, j'ai des coquelicots et autre pavots partout . Il faudra bientôt trier tout cela. J'apporte bcp d'amendements. Bon dimanche à tous.

      • Catherine
        Dimanche 17 Mars 2019 à 09:21

        Et j'ai oublié les crottes du lapin de ma fille. Qu'est-ce qu'un p'tit bout comme cela produit ! au compost et sur mes lasagnes.

    10
    Cécile
    Dimanche 17 Mars 2019 à 08:50

    Compost, fumier dans l'hiver. A l'automne j'avais couvert le potager de paille et feuilles mortes. En taillant mes rosiers, ils ont eu de la corne broyée et sang séché ou pour qqs uns du tonnerre d'engrais.

    Ah j'oubliais que tout ce que je broie repart sur les massifs

    11
    Marie-Elisabeth
    Dimanche 17 Mars 2019 à 08:52

    Bonjour Isabelle,

    Dans la mesure où le jardin est petit et j'exige beaucoup de lui, je l'aide en le nourrissant de compost maison, Tonnerre d'engrais ou Or Brun pour les rosiers et/ ou fumier en granulés (cheval, vache, poule, le tout organique). Je sème de l'engrais vert au potager en automne et l'enfouis au printemps. Tout retourne à la terre, dans la mesure du possible: pas les tailles de rosiers; les plantes malades ou envahissantes.

    Pour grandir l'homme a besoin de nourriture, le jardin aussi.

    Bon dimanche

    12
    Sréphanie D
    Dimanche 17 Mars 2019 à 08:52

    Bonjour Isabelle,

    j’ai récemment lu un livre passionnant que je conseille sur le sujet: « Jardiner sur sol vivant » de Gilles Domenech. 

    Question par rapport à Tonnerre d’engrais: est-ce un engrais ou un amandement? J’avais envie de l’essayer cette année et pensais l’utiliser en tant qu’engrais. En sachant que j’ai apporté du fumier de cheval cet auomne (j’habite à côté d’un manège, quelle chance! ) et du compost là maintenant.

    bonne journée !

      • Dimanche 17 Mars 2019 à 10:39

        Bonjour Stéphanie,

        Moi, je le considère comme un engrais et je pense que comme tu procèdes est vraiment ce qu'il y a de mieux.

        Je prends bonne note pour le référence du livre. Merci.

        Bon dimanche !

    13
    Dimanche 17 Mars 2019 à 08:57

    Bonjour Isabelle, je nourris chaque année mon jardin au printemps en apportant un mélange de mon compost, de fumure organique achetée (lisier déshydraté) et des déjections d'alpaga que je récupère chez mon voisin. Je paille ensuite le tout avec du brf maison. J'ai moi aussi une terre lourde argilo-calcaire et mon objectif est de remettre une vie dans mon sol entre les vers de terre, les insectes, champignons et bactéries du sol qui participent à la décomposition et l'apport de matière organique. Pour l'instant, je n'ai pas encore vu de changement notable de mon sol, mais il y a bien des vers de terre, des myriapodes qui grouillent dans mes plates-bandes. Faut il amender ton sol chaque année ? tout va dépendre de ton sol et de sa teneur en matière organique et de la fumure que tu apportes. Si c'est de la fumure minérale, elle est vite utilisée par les plantes et il faut en remettre chaque année alors que la fumure organique (fumier)  met plus de temps à être disponible pour les plantes et tu peux espacer tes apports. Il ne faut pas apporter trop d'azote à un jardin car tes plantes deviennent plus sensibles et plus appétantes aux maladies et aux ravageurs (pucerons). Bon dimanche.

    14
    Christine
    Dimanche 17 Mars 2019 à 09:06

    D'abord un grand merci pour vos billets quotidiens qui sont tellement agréables à lire chaque matin!

    Les pratiques que vous décrivez sont bien loin d'avoir disparu dans ma région: les agriculteurs épandent le contenu de leur fosse à lisier plusieurs fois par an dans les prairies. L'odeur est délectable si le vent souffle dans la mauvaise direction. Pas question d'étendre sa lessive ce jour-là... Autrefois le fumier et sa paille étaient épandus à la main, et l'eau canalisée dans les étables pour laver la bouse ressortait de l'autre côté pour fertiliser le pré en contrebas, qui s'appelait "une fumée". Et puis les vaches, pendant qu'elles paissent, ne se privent pas d'enrichir le sol, si vous voyez ce que je veux dire. Pour moi, sol exploité est synonyme de sol enrichi, même quand il s'agit d'un simple pré. Alors pour un jardin potager ou d'agrément, nourrir le sol semble encore plus essentiel. D'ailleurs, on voit vite si les plantes sont trop (ou mal) nourries.

    15
    Emeline
    Dimanche 17 Mars 2019 à 09:20

    Bonjour Isabelle, je constate que mes rosiers sont plus vigoureux depuis qu'à l'automne je mets du Crottin d'ânesses (inodore) à leur pied. De surcroît, les oiseaux sont ravis car ils y trouvent de petits vers pendant l'hiver. Belle journée.

    16
    Sophie71
    Dimanche 17 Mars 2019 à 09:33
    J'avoue avoir été influencée par les conseils d'isabelle en ce qui concerne mes rosiers (les plus vieux ont 3 ans!). J'ai mis du fumier de cheval acheté dans le commerce au pied des rosiers et de certains arbustes cet automne. Puis e suite pour ces memes rosiers ce sera 2 apports d'engrais au printemps (un mainte ant, l'autre en juin). Pour le rest du jardin, paillage +++ et le peu de compost que je génère. On dit toujours ne pas apporter trop d'azote : comment doser ???
      • Dimanche 17 Mars 2019 à 10:35

        J'ai trouvé ceci : https://www.rustica.fr/articles-jardin/eviter-exces-azote,2563.html

    17
    bridget jones
    Dimanche 17 Mars 2019 à 09:47
    Dans la ferme ou j'ai grandi mon papa faisait un potager qui nourrissait 8 personnes ! donc la matière 1ère étant sur place il nourrissait ausssi son potager avc le fumier de vache chaque automne ! Et maman déversait sur ses massifs de
    flzurs'et rosiers également les fumiers de poules et lapins . Ici en Haute savoie, je nourris également mes rosiers avc du fumier de vache (que je vais chercher chez le paysan dans cote ) et le compost sur le potager ! bon dimanche
    18
    Dimanche 17 Mars 2019 à 11:41

    bonjour Isabelle,

    je viens justement de boucler un article sur ce sujet ! 

    Très intéressant de savoir comment chacun procède. Le fumier a l'air d'avoir ses adeptes.

    2 kg de secret vert par rosier, cela m'a semblé aussi 'généreux' mais je ne dirai pas que tu exagères. 

    Hormis les variétés botaniques ou anciennes, les rosiers sont des plantes très hybridés, peu naturelles qui ont besoin de notre coup de pouce.

    Je suis à fond pour la fertilisation. 

    Bon dimanche. 

    Alix 

    19
    Ines
    Dimanche 17 Mars 2019 à 12:40
    Bonjour Isabelle, un sujet très intéressant, ici on ne trouve pas grand chose en engrais, je cherche du fumier de cheval et je fais mon compost, je peux trouver en certains magasins de l'humus granulés et c'est tout. Si non il faut allez au chimique (15, 15, 15).. Là, tu nous dis que le fumier de vache est moins riche que celui de cheval? Je te demande parce que juste avec une amie on voulait aller chercher du fumier de vache... Si c'est moins riche, je continue avec celui du cheval... Hmm tu me donne une idée, faudra penser à faire du bon engrais pour mon jardin et comme une petite source économique (nous sommes en pleine crise, chose plutôt habituelle dans ce merveilleux pays.. Ou les gens qui nous gouvernent ne pense qu'à leur poche).. Allez, n'y pensons pas, bon dimanche! Je vais au jardin!
      • Dimanche 17 Mars 2019 à 13:39

        Hélas, c'est pareil ici. Mais on vote en mai et je me mets à rêver à un changement significatif...

        Bisous

    20
    Dominique
    Dimanche 17 Mars 2019 à 12:57

    Bonjour Isabelle

    J'essaie de sortir le moins de chose possible du jardin ,on broie les déchets de taille et je les étale au jardin, je laisse aussi toutes les feuilles mortes l'hiver et ma terre s'est nettement améliorée au fil des années ,les arbustes et vivaces se contentent de ce régime qui leur va très bien .Je n'ai pas de potager .

    Pour les rosiers je les nourris avec du fumier de cheval acheté en sac(je n'ai pas d'autre solution) ou de l'or brun lorsque je le trouve en promotion ,ce qui arrive à la fin du printemps en jardinerie ,je dois dire que je ne vois pas vraiment de différence .J'ai un petit compost particulier pour mes rosiers(truc d'une jardinière vu dans un vieil ami du jardin) ;je garde mon marc de café, les peaux de bananes et les coquilles d’œufs broyées ,je mets ce mélange à leur pied au bout de quelques semaines (c'est très facile à dissimuler )...comme cela marche très bien je l'utilise maintenant pour les hortensias.J'avoue que je mets aussi quelques granulés rosier après la première floraison !

    Je ne me laisse plus trop avoir par les produits dit miracles bio ou pas ,en fin de compte cela reviens très cher  et ce n'est pas forcement mieux que ce qui est vraiment naturel !

    Bon dimanche isabelle !

    21
    isabelle thalasso
    Dimanche 17 Mars 2019 à 14:28

    Oui oui : je nourris le sol, avec du Secret Vert, pour la majeure partie + du compost maison (mais je n'en ai pas assez pour tout le jardin et je le réserve à un groupe de rosiers planté dans un sol assez pauvre). Je suis étonnée que tu trouves que le compost est moins puissant que le Secret Vert : l'année où j'ai utilisé mon 1er compost, j'ai été très étonnée de la vigueur des rosiers qui en avaient bénéficié. Je suis chaque année davantage convaincue de la nécessité d'enrichir et améliorer la structure du sol, très argileux chez moi. Et cette année, pour la 1ère fois, merveille des merveilles, après 6 ans d'épandage,  j'ai pu constater que ma terre était enfin un peu plus souple. Cela m'encourage à persévérer, tout comme la beauté et la bonne santé de mes plantes, en général, et de mes chers rosiers, en particulier. J'aime bien aussi les granulés Secret d'or, qui sont du Secret Vert amélioré et présenté sous forme de granulés : je l'utilise pour donner un peu d'engrais aux vivaces, aux haies de hêtres, aux buis, … je trouve que cela renforce les plantes. Bon dimanche.

    22
    Dimanche 17 Mars 2019 à 15:33

    Ici le jardin est jeune, le compost encore plus, mais il bénéficie des apports de la poulette qui habite les lieux, du marc de café du bar d'en bas de la rue, de l'urine de monsieur, et des déchets verts en tout genre (pas de tondeuse dans mon jardin, donc coupes de plantes et déchets du désherbage/ratissage manuel). Je n'ai pas su trouver de crottin de cheval cette année. L'an prochain je m'y attèlerai plus sérieusement.

    Pour les fabacées, je les coupe sur l'endroit de leur culture, et laisse les déchets sur place, jusqu'à la prochaine saison de culture.

    J'utilise aussi du paillage de broyat fait sur le terrain voisin, que personne n'utilise.

    Je ne sais pas comment vous faites pour éviter que les déchets verts (herbes et plantes qui se ré-enracinent facilement) ne reprennent vie dans le compost (ouvert) ?

    J'ai récupéré un compost fermé très récemment, donc pour l'instant, les herbes dont je crains le ré-enracinement iront d'abord mourir dans le compost fermé, puis dans le grand compost ouvert une fois bien décomposées. J'ai bon ??? Plus sérieusement, vous faites comment ? Merci :)

    Bon dimanche Isabelle ! Bises !

      • Dimanche 17 Mars 2019 à 15:36

        Ah, et j'ai oublié, j'ai un bon engrais en granulé acheté chez NOZ, il est pour légumes, mais j'en mets un peu où ça me chante, pour booster qui a besoin.

        J'utilise aussi du terreau pour plantations, et celui spécial semis, ben pour les semis, pas de surprise !

        Le jardin a produit beaucoup de gros déchets, qui ont du être brulés, donc j'ai aussi une grosse réserve de cendres, que je réparti dans le compost, ou bien aux pieds des plantes qui aiment ça.

        Voila, la je crois que c'est tout !

    23
    Sarah de Vinck
    Dimanche 17 Mars 2019 à 19:55

    .je possède 2 ânes etje mets donc de la fumure (crottin décomposé de 1 ou 2 ans) partout au jardin.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :