• Dites-moi...

     

     

    ... quels moyens utilisez-vous pour désherber ?

    Avez-vous essayé différentes techniques ?

    Quelle est la plus efficace ?

    (je ne vous ferai pas l'affront de vous demander si vous utilisez encore du Roundup !)

    Dans les jardineries près de chez vous, en vend-on encore en libre service ?

     

    Lundi passé, je discutais avec une collègue qui vient tout juste d'emménager dans une nouvelle maison avec un nouveau jardin donc. Elle n'est pas spécialement axée "jardinage" et était toute contente de me dire qu'elle avait bien profité de son nouvel espace par ce merveilleux week-end. Elle avait tondu la pelouse, pulvérisé...

    Arrrrgh ! Je bondis "pulvérisé ?". Ben oui, pour enlever les mauvaises herbes ! Ne me dis pas que tu as fait ça au Roundup ??? Ben si, c'est comme ça qu'on fait, non ?

    Je me suis alors rendu compte que nous, jardiniers expérimentés, vivons maintenant depuis quelques années avec la certitude que ce produit est un poison et qu'il est hors de question de continuer à l'utiliser. Mais qu'en est-il du grand public ? Est-il bien informé ? Non, je ne le pense pas. La candeur de Stéphanie quand je lui ai dit que ce n'était pas bien, a confirmé qu'elle n'était pas du tout au courant de la dangerosité du truc ! Comme beaucoup d'autres, elle a probablement vu ses parents et grand-parents sortir au printemps le pulvérisateur et le remplir d'un produit miracle qui nettoyait le gravier de toutes ses mauvaises herbes sans trop se fatiguer ?

     

    Dites-moi...

    (Photo  aac-mo.com)

     

    Alors, pour elle et pour d'autres, je vais tenter de résumer en quelques lignes combien il est urgent de changer nos habitudes.

    Le Roundup, pour ne pas le citer, est un herbicide total qu'on utilise dans le monde entier depuis les années 70. Il est composé de glyphosate qui a des conséquences dramatiques sur le sol, toute la faune environnante mais aussi chez l'homme.

     

    Dites-moi...

     

     

    Il détruit les réserves de nourriture pour les oiseaux et les insectes.

    On le retrouve dans les ruisseaux, les rivières souterraines et notre nappe phréatique se voit donc ainsi contaminée.

    Il est maintenant clairement établi que le glyphosate est cancérigène.

     

    Dites-moi...

     

    Aujourd'hui, sur le blog, nous ne parlerons que de l'utilisation de ce poison au jardin mais c'est certain qu'on aurait envie d'évoquer aussi tous les désastres constatés dans l'agriculture. Très sincèrement, j'ai mon coeur qui se lève quand je vois des fermiers asperger constamment leurs champs de pesticides. 

     

    Dites-moi...

     (Photo sciencesetavenir.fr)

     

    Car oui, (et là je m'adresse une fois de plus aux non-avertis) le Roundup est aussi utilisé et de façon intensive sur les champs où pousse une grande partie de notre alimentation !

    J'entends certains dire : si eux peuvent le faire, je ne vois pas pourquoi je ne pourrais pas moi aussi, traiter un petit bout de mon gravier.

    Roundup appartient au groupe Monsanto qui exerce un lobbying énorme sur nos instances politiques. Et donc les choses n'évoluent que très trop lentement.

    Je pense qu'il appartient à nous, citoyens, de prendre les choses en mains en boycottant ces produits, en demandant des comptes à nos politiciens qui nient les études sérieuses quant à la toxicité du glyphosate. Il faut obliger ces derniers à changer de mentalité.

     

    Qu'en est-il de la vente de ce produit dans les jardineries près de chez vous, était l'une des questions que je vous avais posée plus haut.

    Ici, on le retrouve encore dans beaucoup de jardineries mais plus dans d'autres (bravo Anthemis). Ce serait bien de mettre à l'honneur les jardineries qui se sentent éco-responsables, non ?

     

    Dites-moi...

     

     

     

    Le glyphosate n'est toujours pas interdit chez nous.

    La Commission européenne devait statuer sur la prolongation de 15 ans pour l’autorisation de ce poison. Parmi les pays membres, la Belgique avait apporté son soutien au prolongement. Finalement, faute de majorité au sein du comité d’experts, le vote a été reporté.

    La Belgique, par l’intermédiaire du ministre fédéral, Willy Borsus (MR), s’était positionnée en faveur de ce produit, décision partagée par 17 pays au niveau européen, mais 3, dont la France et l’Italie ont, eux, formulé un avis négatif.

    Décidément, notre gouvernement d'extrême-droite aura failli à tous niveaux !

    Quand un ministre sort autant de conneries, on peut s'inquiéter sérieusement :

     

    Dites-moi...

     

     

    Sensibiliser notre entourage à ce problème, c'est bien mais encore faut-il leur proposer des alternatives :

     

    - l'huile de coude : c'est celle que j'adopte dans mon jardin. C'est possible car il est petit et que je plante tellement serré que les mauvaises herbes ont moins d'occasions de se développer. Mon gravier est devenu "fleuri" car j'y laisse se ressemer toutes sortes de plantes (géranium, knautia, calamintha...). 

    J'utilise un outil de Bruno qui s'apparente à une gouge, parfait pour déloger les racines profondes.

     

    Dites-moi...

     

    - l'eau de cuisson de vos pommes-de-terre, de vos pâtes... Une méthode qu'utilisaient nos grands-parents. Seul hic : il paraît que le sel contenu dans l'eau n'est pas bon car il reste stocké dans le sol.

     

    Dites-moi...

     

     

    - le paillage : recouvrir la terre préalablement binée d'une couche d'une dizaine de cms de tonte d'herbe, de broyat de végétaux, d'écorces, de BRF.... Le gros avantage est que ça limite les arrosages.

    Pas besoin de ça ici car comme je l'ai dit plus haut, tout est planté très serré et dès le début du mois de mai, on ne voit plus de terre nue.

    Parmi tous les paillis proposés, celui qui, visuellement, me dérange le plus est le BRF car son coloris clair se remarque trop.

     

    Dites-moi...

    Renée, du jardin d'Entêoulet utilise de la paille de lin.

     

     

    - le purin d'ortie. On le connaît comme engrais mais non dilué, il est paraît-il, un désherbant efficace. Qui l'a déjà testé ?

     

    Dites-moi...

    (Photo forumphyto.fr)

     

     

    - le vinaigre. Mélangez 1 litre de vinaigre blanc à un demi-litre d’eau pour désherber une surface d’environ 10 m². Il paraît que cela fonctionne mieux par temps ensoleillé.

    Une méthode bon marché et écologique.

     

    Dites-moi...

    (cliquez sur l'image pour en savoir plus)

     

     

    - le carton. Si vous projetez de créer un nouveau massif et que vous n'êtes pas pressé, alors cette méthode vous convient. Il suffit d'étaler sur le sol des cartons et de les fixer à l'aide de pierres par exemple (pour qu'ils ne s'envolent pas). Ca ne vous coûtera rien et le carton est biodégradable.

     

    Dites-moi...

    (Photo http://bouturesdereves.canalblog.com/)

     

    - le désherbage thermique. Le principe est de chauffer les mauvaises herbes avec une espèce de chalumeau. Même si c'est un moyen pas très fatigant à utiliser, il a plusieurs inconvénients : on tue toutes sortes d'insectes utiles, la chaleur réveille des graines endormies (il faudra donc repasser plus tard). Esthétiquement, ça donne un effet "terres brûlées", "désolation", identique au Roundup.

     

    Dites-moi...            Dites-moi... 

                                                      (Photo  planfor.fr/)


  • Commentaires

    1
    nanou.Dk
    Dimanche 15 Mai 2016 à 07:15

    Bonjour Isa

    Comme toi j'utilise l'huile de coude, la gouge et la binette. J'ai essayé le vinaigre mais je trouve que cela n'est pas efficace

    ou je n'ai pas les bonnes proportions.

    Je ne traite pas les rosiers je laisse les pucerons et j'enlève à la main les feuilles tachées. 

    Je suis outrée de voir que les cultivateurs traitent encore autant les champs.

    Bon dimanche ensoleillé Isa mais un peu frais

    2
    Dimanche 15 Mai 2016 à 07:20
    Huile de coude également mais je serai heureuse se lire vos expériences sur le vinaigre et autre purin,. On trouve du roundop en libre service chez nous dans toutes les jardineries malheureusement
    3
    Dimanche 15 Mai 2016 à 07:22

    Bonjour Isabelle. Tu as tout dit sur les moyens connus pour le désherbage des plantes indésirables ( mais ne le sommes-nous parfois aussi dans cette nature !)

    Nous avons essayé un produit soit-disant écologique à base d'acide pélargonique sur des égopodes, en plein soleil aussi. A première vue cela fonctionne, mais pas jusqu'aux racines.

    La meilleure méthode est, sans conteste, celle à l'huile de coude. Outre le fait qu'elle ameublit le sol, elle laisse un parterre visuellement propre, sans taches brunes. De plus, pas de risque de pollution supplémentaire du sol.

    Bravo pour ton engagement mais cela fait plus de 30 ans que nous essayons de convaincre les jardiniers d'abandonner les produits chimiques, mais cela bouge LENTEMENT. Trop lentement...Tout cela n'est finalement qu'une question de connaissances. On constate que plus un agriculteur est érudit et moins il utilisera ces produits. Pareil pour les jardiniers. Et nous disons cela sans nous gonfler le cou. C'est un fait.

    Beau dimanche

      

    4
    Dimanche 15 Mai 2016 à 07:31
    Catherine D

    Bonjour Isabelle, apprendre aussi à regarder autrement les "mauvaises herbes", dans mon jardin il y en a beaucoup, et je les tolère, le gazon à l'anglaise n'est pas mon truc ! et apprendre aussi aux gens à aimer les insectes : on ne donne pas de poison à ceux qu'on aime ?
    alors, huile de coude, eau des patates, alcool chaud quand je détartre ma bouilloire et huile de coude ou de genou.
    les contrôles ici devraient être stricts, car nous sommes dans le périmètre de protection d'une fontaine, mais...
    Les pires sont les céréaliers.
    Ton article est bien car c'est à force de marteler les choses qu'elles finissent par entrer dans le crâne des gens !
    Il y a longtemps, en répandant des granulés de "engrais-désherbant-sélectif" sur un bout de pelouse, une poussière m'en a atteint l'oeil, qui a été brûlé, j'ai cru perdre la vue.
    Et j'ai réalisé ce que vivaient les animaux au contact de ces saletés, j'ai compris beaucoup de choses.
    Bonne journée, je vais me préparer pour mon expo !
    PS: le broyat ne fait pas blanc ??? j'en mets plein, et ça marche....

    5
    Dimanche 15 Mai 2016 à 07:52

    Une bonne idée de rappeler ce qu'est ce poison. Pour ma part, je ne l'ai jamais utilisé peut être parce que je ne savais même pas qu'il existait car les produits chimiques ne sont pas mon rayon favori berk ! Je ne veux pas juger mais il ne faut pas sortir des grandes écoles pour comprendre qu'un produit tel que celui-ci s'il détruit l'herbe il détruit le reste. Bref ! est innocent qui veut l'être dans ce domaine. J'ai longtemps essayé de nettoyer à quatre patte l'allée de petits cailloux qui mène à la maison mais j'ai abandonné et j'en suis bien heureuse car maintenant au milieu des "mauvaises herbes" poussent des violettes, je retire ce que je trouve moche. Au jardin c'est incroyable j'ai exactement le même outil c'est une petite spatule qu'utilisait mon père pour décoller le papier peint ou pour faire les endruits. Le manche en bois est parfait pour ma petite main. Belle journée. Bisous

    6
    Dimanche 15 Mai 2016 à 08:17
    catherine

    dans les massifs, à la main, j'essaie de planter serré, alors peu de terre laissée libre, sauf dans les nouveaux massifs du BRF, ou des paillis à base d'algues,

    sur les joints des pavages, du vinaigre blanc au soleil, c'est parfait! (pas trop ça acidifie le sol) (je doute pour l'eau chaude de cuisson, chez moi pas d'effet)

    dans la pelouse, un outil spécial pour cela, il enlève les racines,

    quand j'envisage un massif, des cartons pendant un hiver, recouverts de compost grossier, élimine les mauvaises herbes (et la pelouse)

    mon seul échec est le liseron, alors si quelqu'un a un truc?

    mais tous les herbicides bannis de mon jardin!!

    bon dimanche à tous

     

    7
    Nathalie
    Dimanche 15 Mai 2016 à 08:28

    Bonjour Isabelle; tu abordes ce matin un sujet qui m'intéresse au plus haut point! Mon jardin est grand (plus de 2000 m2), et plein de chiendent et de liseron, qui ont des racines très vigoureuses et profondes pour le liseron. C'est une lutte acharnée chaque printemps pour les extraire du potager et des massifs, malgré le paillage épais mis en automne. De plus, il me faut évacuer des brouettes de déchets vers la déchetterie, car ces racines ne sont pas détruites dans le compost maison. Elles sont si vigoureuses que la technique du carton se montre insuffisante pour les éradiquer. Mais ce qui m'a le plus étonné, c'est qu'il repousse encore plus vigoureusement dans le potager de mon voisin, qui pulvérisait du désherbant chaque printemps (sur son POTAGER, oui!). Et bien, cette année il a pris conscience du danger de cette pratique, et sa terre est littéralement recouverte de liseron! Ce qui montre bien que dans le cas de "résistantes", inutile de s'empoisonner pour un résultat de si courte durée! Ce qui me donne espoir, c'est que les espaces qui sont régulièrement désherbés à la gouge finissent par voir reculer ce genre d'envahisseuses. Mes pauvres mains ont encore des heures de désherbage en prévision... Je suis preneuse de toute méthode efficace sans danger pour l'environnement! Beau dimanche (à désherber...)

    8
    Dimanche 15 Mai 2016 à 08:56

    huile de coude et binette...ce sont les premières fois qui peuvent être pénibles en cas d'envahissement des mauvaises herbes si pas d'entretien régulier au départ(ce qui s'est passe chez nous), mais ensuite juste à passer réguliërement et notamment quand les mauvaises herbes viennent de pousser, c'est bien plus facile.

    Bon Dimanche. 

    9
    Dimanche 15 Mai 2016 à 08:58

    C'est vrai que les mauvaises herbes sont un véritable soucis. Dans mes massifs, je mets du BRF afin de les limiter. Autrement dans ma cour, j'ai essayé le vinaigre blanc pur, je ne savais pas qu'il fallait le diluer. Mais j'ai tellement de mauvaises herbes dans les gravillons, qu'il va falloir que je trouve une autre solution.

    C'est certain que le roundup n'est pas bon, on le retrouve effectivement toujours dans certaine jardinerie. Il était pourtant bien efficace, j'espère qu'ils trouveront quelque chose d'écologique et d'efficace à la fois. Bon dimanche. Vanessa

      • Dimanche 15 Mai 2016 à 12:31

        Le napalm aussi est efficace...intello Je crois, comme l'a si bien dit Gérard sur Facebook, que c'est notre regard envers les mauvaises herbes qui doit changer.

    10
    Dimanche 15 Mai 2016 à 09:07
    Lys Blanc

    Huile de coude ( gouge), brf, cartons avant d'entamer un massif . Heureusement j'adore desherber!

    par contre dans les pavés auto-bloquants, les pissenlits et les chardons me mènent la vie dure malgré l'eau bouillante et le vinaigre...au final je coupe... Je suis tranquille quelques jours hihi.

    dans mon entourage, ce n'est pas gagné non plus! Je fais ce que je peux ...

    une photo de mon potager, prise il y a 2 ans, des fois je me demande si ça vaut le coup de faire un potager:

    http://p3.storage.canalblog.com/36/83/1184040/99805745_o.jpg

    Bises et bon jardinage. 

      • Dimanche 15 Mai 2016 à 12:33

        Ta photo est terrible et résume bien notre presque obligation d'avoir un potager !

    11
    béatrice
    Dimanche 15 Mai 2016 à 09:17

    Dans les massifs, beaucoup de paillis, des petites branches de chêne ou châtaignier broyées par mon mari, alors moins de désherbage mais la pelouse est envahie de chien dent et autres.J'ai l'impression que plus j'en enlève et plus il y en a. , Devant la maison, j'utilise de l'eau chaude. La débroussailleuse lorsque l'herbe pousse trop haut et que les orties deviennent très envahissantes?  C'est pour les alentours et puis, on vit avec les mauvaises herbes lorsque l'on a grand, tout ne peut pas être bien entretenu. Nous venons de semer des graines pour prairie fleurie. On verra.

    12
    caroline pixies
    Dimanche 15 Mai 2016 à 09:20

    J'utilise des cartons pour les nouveaux massifs et il m'en faut beaucoup de couches... Pour le reste, eau bouillante de cuisson, je cuis tout sans sel ici donc pas de soucis, mais difficile de faire le parking en gravier à rue. Alors j'arrache à la main... J'ai testé le ronge tout, c'est bio mais pas super efficace. 

    Le voisin a un terrain pas encore construit et il pulvérise chaque année...il n'y a plus de chardons mais de plus en plus d'orties. Arr.

     et le champ derrière chez moi est régulièrement pulvérisé aussi... 

    Bon dimanche

    13
    Dimanche 15 Mai 2016 à 09:37

    Bonjour isabelle. Ton sujet est très intéressant.

    je vais te raconter une petite anecdote. 

    Pas plus tard que la semaine dernière nous étions invités à une soirée (très sympa au demeurant et dans un très joli cadre qui aurait plus).

    un de nos amis agriculteur s'étonnait de mes coups de soleil. Je lui ai répondu que tout cela était dû au désherbage du jardin et surtout le long du grillage jouxtant un terrain de la mairie laisse à l'abandon mais aussi à la création du potager.

    notre ami agriculteur m'a répondu : "mais tu t'embêtes bien, fous y du glyphosate.

    ma réaction a été spontanée en lui répondant que cela faisait un bon bou de temps que j essayais d'avoir un jardin sain et écologique, je n'allais surtout pas maintenant mettre de la cochonnerie d'autant que j'espérais bien manger nos récoltes cette année. Je l'ai remercié de me souhaiter de mourir d'un cancer. 

    'C'est bizarre mais il n'a surtout pas insisté . Faut dire que j'ai démarré au quart de tour.

     

    amis agriculteurs, vous qui êtes les poumons de nos pays, pensez à nos vies et celles de nos enfants. Vos cochonneries, on n'en veut pas.

     

    voila, merci Isabelle pour ton sujet. Il m'a permis de lancer mon coup de gueule de la journée. Bises

      • Dimanche 15 Mai 2016 à 12:36

        J'aurais voulu être là !!! 

        Le mot "cancer" refroidit quand même et tu as eu raison d'y aller aussi fort.

    14
    Em2alien
    Dimanche 15 Mai 2016 à 09:39

    Bonjour à tou(te)s.

    Ayant emmenagé l'an dernier dans une petite maison avec un terrain de 1200 m2, j'ai adopté la méthode lente : désherbage à la main, gouge ou binette, puis dépôt de cartons recouverts de paille (J'adore la blondeur de la paille, et son odeur aussi). Cela fonctionne très bien, sauf sur le liseron qui est toujours là un an après... Je vais essayer la solarisation : poser une boite de conserve sur le liseron pour le priver de lumière et le "cuire".

    Pour les parties engazonnées, je me contente de tondre : j'adore les pâquerettes et les pissenlits, les vesces et toutes les petites plantes. Une fois tondue, il n'y a plus qu'une étendue verte. Je laisse même le chiendent : c'est la Malinoise qui s'en charge, elle adore le grignoter. En revanche, j'enlève (à la main) les bébés arbres que les oiseaux sèment un peu partout : certains vont en pépinière, les autres au compost.

     

    15
    Isabelle R.
    Dimanche 15 Mai 2016 à 09:43

    Bonjour Isabelle Merci pour cette bonne synthèse. Huile de coude uniquement chez nous, le travail du jardinier, son implication physique sont capables de faire des merveilles et ça concerne aussi les "mauvaises herbes". Et il y a toute une réflexion à faire sur ces "mauvaisess herbes", sur leur place et m^me leur utilité au jardin, pour peu que l'on dépasse les critères purement esthétiques... Et, puisque les politiciens ne sont pas capables de prendre les décisions qui s'imposent face à la toxixité de ce produit et de bien d'autres, c'est à nous consommateurs de prendre nos responsabilités et de respecter la nature et ses dons. Je suppose que derrière ces mauvaises décisions politiques se cachent bien des activités de Lobbying avec sans doute de grosses récompenses à la clé...  Bon dimanche

    16
    Dimanche 15 Mai 2016 à 10:28

    Comme toi, je plante très serré donc plus de place pour les mauvaises herbes. Je n'ai jamais utilisé de roundup de ma vie, toujours l'huile de coude. J'ai un jardin sec de gravillons devant la maison : un coup de rateau et c'est nickel. Le climat du sud fait le reste. Pas d'eau, beaucoup de soleil en été, les adventices ne poussent plus.

    Je compatis pour ceux qui possèdent un très grand jardin car même avec de la bonne volonté, il faut trouver d'autres solutions. Le paillage assurément mais avec quel paillis ? Hormis les cosses de cacao, je trouve les autres paillis pas esthétiques. Pas question de dénaturer les massifs mais les cosses sont elles aussi toxiques ! C'est le serpent qui se mord la queue...

    Bon dimanche à toi

     

     

    17
    Dimanche 15 Mai 2016 à 10:34

    J'ai oublié : le paillis avec des cosses de sarrasin, le mieux et le plus beau en fait.

     

    18
    Dimanche 15 Mai 2016 à 10:38

    Oh mon dieu, voilà le fameux article qui allait me faire réagir et écrire une réponse en 12 volumes ! Tu ne t'es pas trompée : le roundup et son petit nom le glyphosate, je le hais, je le honnis...

    On sait que c'est un poison. Enfin, apparemment, pas tout le monde puisque tu parles de quelqu'un qui l'utilise encore en toute innocence ! Il va donc falloir continuer à marteler nos mises en garde.

    Le voir encore et toujours présents dans les rayons des magasins ( grandes surfaces de bricolage ou jardineries) me révulse ! Surtout quand il est à la portée des petites mains !! Fort heureusement, certaines enseignes ont eu le courage de le supprimer totalement, comme tous les autres "cides" (en fait il n'y en qu'une en France : c'est Botanic), d'autres ont créé des espaces pharmacies avec comptoir pour ne plus laisser cette cochonnerie en libre-service (et ça c'est Truffaut). Il y a peu de temps, j'ai été ulcérée de voir, à la jardinerie de Senlis, deux clients remplir à ras bords leur chariot de bidons de glyphosate : l'horreur absolue ! Ils n'ont pas voulu me répondre quand je leur ai demandé qui ils voulaient assassiner avec ça (et personne du magasin non plus ne leur a demandé quoi que ce soit !).

    Quant aux agriculteurs, je suis comme toi, j'ai des hauts le cœur quand je vois leurs engins pulvériser leur venin avec leur deux longs bras sordides sur une terre déjà stérile ! Pour eux, le message a du mal à passer même si ils sont touchés de plein fouet par des pathologies gravissimes. Mon département voit flamber des pathologies comme les leucémies, les cancers en tous genres, les maladies neurologiques comme le Parkinson...On cite même des dérèglements hormonaux chez les enfants...et malgré tout ce que l'on sait, les choses ont du mal à bouger !! Une de mes voisines, qui est en bordure de champs m'a dit avoir vu l'agriculteur venir traiter 11 fois en une semaine (oui 11 fois !!!) dont une fois à 23h (faut pas demander si ce qu'il a mis ce jour là était toxique ou pas !!!!!). J'ai demandé à la mairie si on pouvait simplement être informés des différents produits appliqués au jour le jour. Et bien non : c'est l'omerta. Ces messieurs se réunissent toujours à huis clos et le conseil municipal ne sait rien. C'est dingue !!

    Pour revenir à nos jardins, il est bien évident que, chez moi, la chimie n'a pas sa place. Ma pelouse est joliment fleurie de pâquerettes, pissenlits, boutons d'or, trèfle...Dans les massifs, mon couteau à désherber fonctionne très bien. Pour ma terrasse, j'utilise, quand c'est nécessaire, une recette maison en mélangeant 1 kilo de gros sel,  2 litres d'eau, et 3 litre de vinaigre blanc. Et pour le trottoir gravillonné, d'abord j'aime quand il est légèrement verdi par l'herbe qui s'y ressème, et puis, si c'est nécessaire, je passe un coup de sarclette comme on passerait un coup de balais et hop....

    Ah non, franchement, le roundup ne passera pas par moi !!!!

    19
    isabelle thalasso
    Dimanche 15 Mai 2016 à 10:47

    Bonjour Isabelle,

    Aucun désherbant n'est utilisé chez moi : le gravier est nettoyé à la main et j'y laisse se ressemer ancolies et myosotis. Il y a deux ans j'ai créé deux grandes plate-bande, dans un jardin relativement neuf (en tout cas rien n'y avait été fait depuis 30 ans) puis j'ai eu des soucis de santé qui m'ont empêché de jardiner autant que je ne le souhaitais. Résultat : mes "compagnes" de rosiers sont boutons d'or et autres :).  J'ai décidé de l'accepter et, suivant l'exemple de Didier Willery ("Dingue de plantes") et le tien, je plante avec ardeur cette année. .... et ça marche ! La surface encore non plantée est recouverte de compost ou Secret vert, puis de carton, puis de cosses de cacao. Cela ameublit mon sol très argileux et le nettoie aussi. Même si, comme dit plus haut, le chiendent revient. Dans un sol meuble, il est cependant plus facile à arracher.Je paille aussi, entre les jeunes plants : BRF, un peu clair, il est vrai, cacao,etc.Je ne sais pas si ma jardinerie vend du round up, je ne vais pas voir dans ce rayon-là puisque rien ne m'y intéresse. Bonne journée. (et merci pour ton post sur la jardinerie Epimédium à Bruges : un bel endroit à visiter : entre Malmedy et Bruges, ça fait des kilomètres, tout ça !).

    20
    Emmanuelle
    Dimanche 15 Mai 2016 à 10:52

    Bonjour Isabelle de l'huile de coude ici avec un long couteau avec le chemin de hallage derrière chez moi qui foisonne de touts sortes de fleurs soit disant mauvaises herbes et portant bien joli les graines arrivent chez moi c'est surtout les pissenlits que j'enlève dans la pelouse  ,je pense souvent à toi car en ce moment le cerfeuil sauvage le long de la Lys est superbe ,le fermier en face coté Belgique oh la il y vas avec les produits .j'avoue qu'au  début ici au jardin le désherbant je l'ai mis au tout début  de l'achat de la maison à présent depuis plus de 15 ans à peut près  c'est terminer ,l'eau bouillante pas beaucoup d'effet dans mes graviers l'huile de coude également..

    Je passe pour faire les courses pas des petits villages et fréquemment je m'aperçois que les cantonniers pulvérisent à tout vas donc tant que l'interdit à la vente ne seras pas total il y auras toujours l'emploi de ce produit

    Beau dimanche Isabelle

    21
    Dimanche 15 Mai 2016 à 10:54
    Marie

    Sais-tu qu'une centaine de députés européens se sont soumis (sur proposition du groupe Ecolo  yes) à une mesure de leur taux de glyphosate dans leur urine ? résultat : une moyenne de 17 fois supérieure à la norme autorisée. Et selon une étude allemande, plus de 99% de la population a des traces de glyphosate dans le corps. Si l'argument "bien-être de la planète" ne motive pas les utilisateurs, peut-être que leur santé  les préoccupe davantage... J'ai de la peine à croire que le grand public n'est pas au courant. Ou alors, le grand public ne lit, n'écoute ni ne regarde jamais la presse. Et cela est tout aussi inquiétant... Perso, c'est l'huile de coude. Ce printemps, j'ai eu du travail car le compost étendu sur les massifs à l'automne a apporté pas mal de graines. Un conseil, s'y prendre tôt et en tous cas avant la mise en graines.  Pour éviter le désherbage sous les graviers devant la maison, j'ai étendu un géotextile avant de l'étendre ce qui n'empêche pas les viola, pavots et autres annuelles de s'y resemer pour mon plaisir! Quelques indésirables aussi mais facile à enlever. Je paille aussi et là, j'ai un autre avis que toi . Je trouve le lin trop clair et il me choque dans les massifs. Par contre, le BRF a la couleur de la terre. Mais je ne l'étends pas au printemps, lors de la croissance des plantes. Il consomme trop d'azote pour se décomposer et les plantes en ont besoin à ce moment-là pour pousser. A l'automne, je préfère. Entre les plantes, j'étends parfois les tontes de pelouse. J'aime aussi les cosses de cacao qui se fondent bien aussi avec la couleur du sol.  Mais comme c'est planté serré, c'est plus pour maintenir l'humidité en été que pour empêcher les "mauvaises herbes". Voili voilou ! Passe une belle journée ! Je te fais de gros bisous et à Bruno aussi !

      • Dimanche 15 Mai 2016 à 10:58
        Marie

        Grâce à Alix, je découvre les cosses de sarrasin... Pas mal du tout ! Merci Alix !

      • Dimanche 15 Mai 2016 à 12:51

        J'ai justement entendu parler ce matin à la radio de ces examens d'urine. C'est terrifiant et efficace pour espérer faire bouger les choses.

    22
    caroline Pixies
    Dimanche 15 Mai 2016 à 11:13

    Ah oui et je couvre mes massifs... Herbe de tonte, paille, brf...enfin j'espère car j'ai reçu mon broyeur pour le fête des mères et il faut que je le teste. Il màrrive de mettre des petits cartons fins que je recouvre de tonte à l'arrière des massifs. Une fois les plantes développées , on ne voit plus rien. De plus pour l'argile, c'est super

    Tout ca me fait penser, qu'il faut que je dépose mon ancien bidon de roundup dans un dépôt spécialisé. Ben oui, j'en ai utilisé il y a quelques années, et il est toujours dans un coin de la cave. 

    23
    Dimanche 15 Mai 2016 à 11:58

    C'est net que dans un petit jardin c'est plus facile d'utiliser l'huile de coude he

    Pour ma part tu imagines bien je n'utilise aucun produit chimique, ni même de produit du tout.  Deux fois par ans le maire fait pulvériser du glyphosate sur les bords de maison pour que ce soit "propre" , mais depuis que je suis tombée dessus (il y a 4 ou 5 ans) l'employé qui passe ce maudit truc ne le fait plus chez moi. Dans le fond c'est un brave type qui ne sait même pas que ce qu'il pulvérise pendant des heures (sans protection ni rien malgré la loi) est dangereux. Du coup je désherbe mon bord de maison à la main.

    Quant aux produits dit écolo ou naturel comme le vinaigre ou le sel, mais aussi certains purins et décoctions... ce n'est pas dangereux pour l'homme, mais ça reste nocif pour la faune du sol. Je pense qu'il faut les utiliser avec parcimonie sur des surfaces comme des terrasses ou des allées dont on veut qu'elles soient niquelles.

    Au jardin tant que la couverture végétale d'un massif n'est pas dense je désherbe à la main ou plutôt à la gouge qui reste le meilleur outil pour bien enlever les racines. C'est un travail long mais efficace. Si j'avais un massif à faire le pense que j'utiliserais la méthode des cartons. cela me semble excellent et en plus ça ne gène pas la faune du sol. Bon le souci avec moi c'est que, quand j'ai une idée dans la tête je n'ai aucune patience :p alors c'est fourche bêche et huile de coude !

    Ton article est vraiment bien !  Je rajouterai aussi (je n'ai pas lu peut être cela a t il été dit)  que si on possède du round up ou tout autre m...e de ce type il ne faut pas les jeter à la poubelle, ben oui ce sont des produits dangereux (lol) donc il faut les amener en déchetterie, en vérifiant bien que cette dernière retraite les produits dangereux. A savoir que deux fois par ans les jardineries Botanic reprennent ce genre de produits. Il y a fort longtemps que cette marque a banni le glyphosate et autre de ses rayons.

    En France à partir de 2017 tous les herbicides et biocides devront être sortis du rayon libre service pour être mis derrière un comptoir et accompagné d'un employé qualifié (re lol)  autant te dire que par chez moi aucune jardinerie ne s'y prépare, et le discours reste "le roundup excellent produit pas nocif"....

    J'espère qu'au moins 1 lecteur prendra conscience de la dangerosité de ces produits et les abandonnera ce sera toujours ça de gagner.

    Bon dimanche

    Bises

    Lydie

      • Dimanche 15 Mai 2016 à 12:11

        Oui, Lydie, tu as bien fait de rappeler les règles de recyclage de ces "merdes"...j'avais oublié d'en parler dans mon laïus !

    24
    Dimanche 15 Mai 2016 à 12:22

    Coucou Isabelle,

    Cartons et huile de coude ...comme les plate-bandes sont nouvelles, je traque le liseron et le chiendent tous les jours (et ça va vite !) il paraît qu'à force de les priver d'oxygène et de chlorophylle, ils dépérissent mais il faudra persévérer plus d'une saison. L'année prochaine, je vais planter encore plus serré et utiliser des couvre-sols car les paillages ne sont pas franchement jolis ou se délitent trop vite.  Je me dis aussi que les divers remèdes naturels ne sont pas si innofensifs ... ça me rend déjà malade de déranger les araignées ou de couper les vers de terre avec ma bêche , je me vois mal verser de l'eau bouillante ou du vinaigre :-(  mais mon jardin est si petit que cela ne représente pas plus d'une demie-heure de travail chaque jour, il est certain que c'est une toute autre histoire quand on a des dizaines d'ares de terrain.

    Bon dimanche, bizzzz

    25
    Dimanche 15 Mai 2016 à 12:22
    sophie celin

    je suis inscrite au programme " jardins de Noé" depuis plusieurs années, donc désherbage à la main. J''ai cassé une gouge en essayant d'arracher les racines des berces qui pullulent chez moi, je suis envahie de bouton d'or ( c'est devenu ma bête noire cette plante ). Je recouvre le sol de branches broyées ou de cosses de cacao mais rien n'est assez puissant pour arrêter les sus-nommées ou les orties ou le lierre ( sans parler du chiendent qui passe sous les bordures de briques ) ; il en faut de l'énergie pour recommencer cette lutte, pas sur que quand j'aurai 70 ans j'aurais encore les articulations et les muscles pour :-/

    J'ai un livre de Didier Willery et Pascal Garbe qui date d'il y a 20 ans ( "un jardin facile à entretenir" ) , il disaient alors que les désherbants les moins dangereux sont à base de glyphosate, "faible toxicité et détruit au contact du sol"...ça fait tout drôle quand on lit ça :-o

    Ma mère, mes voisins sont de la génération " la chimie nous sauvera ", ça pulvérise à tout va, il faut que tout soit nickel et maitrisé ( alors que je n'ose même pas verser de l'eau bouillante sur la terre de peur qu'un ver de terre soit en dessous :-D )...y'a du boulot d'information à faire !

      • Dimanche 15 Mai 2016 à 12:48

        Merci pour l'info ! Je ne manquerai pas de taquiner Didier la prochaine fois qu'on se voit ! he

    26
    Marie ange
    Dimanche 15 Mai 2016 à 12:34

    Bonjour Isabelle,

    Pour ma part, je nettoie mes parterres à la main et à la binette. Dans les sentiers, l' eau de cuisson des  pommes de terre marche bien.

    Je plante des couvres sol, des bisannuelles qui se ressèment et de plus en plus serré, cela réduit le travail.

    J' habite en plein cœur de la Hesbaye, et chaque jour, je vois les fermiers qui pulvérisent leurs champs... cela me fait bondir.

    Heureusement quelques-uns ont compris et s' orientent vers le bio. 

    Quand j' étais enfant, les bords des champs étaient couverts de fleurs, coquelicots, centaurées, pâquerettes, boutons d'or... maintenant c 'est pulvérisé au Roundup et toute cette vie a disparu... quel dommage !!!

    Voici un rayon de soleil, je vais en profiter pour aller au jardin ...

    A bientôt

    Marie ange

     

     

     

    27
    Yveline
    Dimanche 15 Mai 2016 à 14:13

    Pour voir les "mauvaises herbes" autrement voici un lien fort intéressant :

    http://cafejardin29.blogspot.fr/

     

    et pour aller plus loin : 

    www.cbnbrest.fr/eCalluna.

     

    Jean-François c'est mon voisin, j'ai donc de la chance, me direz-vous ; mais de l'autre côté... dans l'autre exploitation..., régulièrement de grosses bêtes avec de grands bras  (toujours de plus en plus longs) passent et repassent : pschitt, pschitt un peu de désherbant, pschitt, pschitt un peu d'engrais, pschitt, pschitt un peu de pesticides, oh zut, un coup de vent, voilà que tout s'en va, il faut recommencer, oh zut c'est parti jusque chez la voisine maraîchère en bio.....

    28
    Catherine
    Dimanche 15 Mai 2016 à 14:30
    Coucou Isabelle,petit témoignage de la toxicité de la pulvérisation à tout va! Aucun poison chimique dans notre jardin entouré de champs.j'ai choppé une maladie auto-immune qui a atteint mon nerf optique droit et fait perdre la vue à cet oeil.Une des causes probable selon ma cancérologue serai les produits defoliants ou désherbants utilisés en agriculture.Quand j'enttend le pschit des pulvérisateurs dans les autres jardins j'ai bien du mal à me contenir! Voilà, j'espère ne pas avoir été trop longue. Je retourne au jardin enlever les pissenlit à la main! Bon dimanche Catherine.
      • Dimanche 15 Mai 2016 à 15:15

        Merci pour ton témoignage, Catherine. J'espère qu'il fera au moins réfléchir TOUS mes lecteurs.

      • Dimanche 15 Mai 2016 à 17:34

        Ce témoignage est édifiant ! Il existe depuis peu un recensement de ce genre de cas en France : c'est la cartographie sordide de l'empoisonnement des campagnes...

    29
    evelyne
    Dimanche 15 Mai 2016 à 14:55

    J'ai un jardin de 800m2, pas de problème pour désherber à la main, et comme j'ai des poules,j'ai le plaisir de pouvoir les régaler ,c'est une manne pour elles!

    Très bon sujet qui moi aussi me désole ,comme le réchauffement climatique , on en parle beaucoup , mais ça ne bouge pas!

     

    30
    Marie-Elisabeth
    Dimanche 15 Mai 2016 à 20:43

    Pour moi aussi, huile de coude vu que mon jardin est tout petit. Pour ma (trop) longue allée, chaque fois que je passe, j'extirpe, aussi on peut souvent me voir courbée en deux. Pour le (tout) petit coin où je mets à manger aux les oiseaux en hiver, j'ai un "truc": je prends un coussin, je m'assieds dessus au soleil (ne pas oublier la crème solaire!) et je désherbe à la main. Excellent pour le bronzage et la méditation. Je ne veux pas intoxiquer les oiseaux l'hiver prochain. Il faut aussi apprendre à supporter un peu de "verdure".

    Difficile de manger sainement vu que l'air lui-même est pollué mais si chacun bannit les produits toxiques de son jardin, c'est un petit pas vers la santé. Je suis bien consciente que mes légumes ne sont pas exempts de produits nocifs mais si je peux en diminuer la teneur par mon approche "NON aux produits toxiques", c'est déjà mieux que les produits des grandes surfaces. Je sais bien que ce n'est pas possible pour tous mais ceux qui peuvent faire quelque chose, doivent le faire.

    Monsanto, c'est l'argent, alors ne leur achetons rien pour ne pas contribuer à leur enrichissement et à la destruction de  notre santé et notre petit coin de paradis.

    Chaque fois que je le peux, je rappelle la toxicité du glyphosate (on n'est pas prof pour rien!)

    31
    Dimanche 15 Mai 2016 à 21:18
    Sylvaine

    Je désherbe à la main, avec ma binette, ma fourche, je ne mets aucun produit anti mauvaises herbes et au milieu de la pelouse, dans les allées, il y a du trèfle, des pissenlits, des benoîtes sauvages qui font le bonheur de la petite faune.

    Je ne peux même pas te dire si le Roundup est toujours en vente, je ne vais jamais voir ces rayons là.

    Bisous

    32
    Kelly
    Dimanche 15 Mai 2016 à 21:59

    Justement, il y avait un reportage sur France 5 ce soir qui s'intitulait "du poison dans nos jardins"; je pense que les utilisateurs de produits chimiques savent parfaitement ce qu'ils achètent. Me concernant, je n'ai pas de pelouse mais de l'herbe avec pissenlit, chiendent et autres cochonneries alors je me contente de tondre et ça fait plus net. Pour le reste du jardin, c'est fourche, pioche et huile... de dos!!! Mon problème est les érables qui poussent partout, deviennent de grosses souches increvables et me désespèrent. Un paysagiste m'a conseillé la Javel...Pffff!

    33
    evapetitcoeur
    Dimanche 15 Mai 2016 à 23:06

    Chez nous c'est l'huile de coude dans les massifs au couteau ,mais comme on plante très serré peu de désherbage ... Dans les gravillons on a décidé de laisser vivre

    les pâquerettes, géraniums sauvages, violettes etc ...Dans la pelouse j'enlève les gros pissenlits coriaces et je replante des pâquerettes à la place et je laisse toutes

    les petites fleurs sauvages et trèfle dedans pas de  gazon anglais chez nous ! Dans mon coin petits fruits une couche très épaisse de B.R.F détruit peu à peu

    le liseron qui s'étouffe donc facile à enlever ! J'avoue il y a quelques années avoir employé un produit spécifique pour lui) Le long de cet endroit une bande de 50 cm de large

    mitoyen du voisin pour ne plus tondre c'est carton + broyage divers .On essaye de se  faciliter la tâche ...Je suis certaine que le Jardiland près de chez moi vend encore

    cette cochonnerie, alors que l'on avait vu ensemble pour créer un coin de produits de traitement bio qui existe maintenant ... Mais ainsi on gagne plus d'argent à jouer

    sur les 2 tableaux ...J'ai pulvérisé une fois seulement du purin d'ortie qui me restait juste avant l'hiver ensuite il a gelé fort donc pas pu juger de son effet ...

    Bonne soirée et bisous ...Colette

    34
    Coco fraise des bois
    Dimanche 15 Mai 2016 à 23:16

    Super pour votre article et tous ces commentaires!

    Personnellement, cela fait longtemps que je ne cautionne plus toutes ces multinationales que ce soit Mosanto, Bayer, BASF, Syngeta, ...

    Il distribuent aussi des denrées alimentaires, des médicaments, ... Tous sont à bannir de notre caddie ou charette!

    Une plante sera une "mauvaise herbe" pour mon voisin, mais pour moi elle fera ma joie dans mon jardin, à réfléchir ...

    J'utilise différents paillis au jardin, herbe tondue, graminées, écorces, ... Et certaine fois, je sème des fleurs qui se reproduisent facilement à certains endroits pour éviter qu'ils ne soient envahis par l'une ou l'autre plante. La flore nous réserve bien des surprises, enfin, si on la laisse nous les révéler! J'ai par exemple découvert ces merveilleuses épiaire des bois, comestibles, mellifères et formant des jolies fleurs en même temps que mes hortensias. Ou des véroniques, formant des tapis entre mes plantes, du cresson sauvage, ... J'ai un magnifique jardin avec des boutons d'or, pisenlits, diverses graminées, de la cardamine des prés, divers gaillets, des orties diverses, ... Je le trouve magnifique mon jardin sans produits!

    Mais, ... à côté et de l'autre côté de la route des fermiers pulvérisent! Et ça me rend dingue! C'est une région venteuse en plus ...

    Sinon, côté jardinerie, on en trouve encore pas mal! Et bien mis en avant! ça aussi ça me rend dingue! Je me rappelle dans une jardinerie, je demandais un conseil au sujet du chélate de fer, le vendeur me conseille un produit de chez Bayer, j'ai tout de suite refusé, mais à côté de moi, une dame désirait enlever la mousse de son jardin... Je vous laisse imaginer les produits qu'il lui a conseillé! Je pense aussi, que certaines personnes devrait plutôt mettre du gazon en plastique ce serait plus simple et moins dangereux pour tout le monde :-) (c'est une blague bien sûr)

    Je suis très heureuse de voir tous ces témoignages de jardinier/jardinières qui n'utilisent absolument pas ces produits et n'hésitent pas à dire ce qu'ils pensent!

    Je suis aussi une passionnée des insectes, alors je vous laisse imaginer tout ce que j'en pense vraiment du terme mauvaise herbe ou nuisible, ...

    Merci encore pour toutes vos pensées affichées!

    Cordialement, une jardinière passionnée.

     

     

    35
    Laurence
    Lundi 16 Mai 2016 à 07:58
    Merci d'avoir remis ce sujet au centre des débats. Les différents pays de l'Europe doivent se prononcer pour ou contre le maintien de la vente de ces poisons.
    Un ami qui a décidé, au cours d'une année sabbatique d'aider ceux qui le souhaitent à créer leur jardin, m'a suggéré la grelinette (outil à 4 dents verticales avec manche en bois).Au départ, il était conçu pour éviter le bêchage profond. Cet outil au joli nom permet aussi de désolidariser les racines du sol et,ainsi, d'arracher chiendent,liseron ou autres plantes non désirées. Quand la surface est grande et que le dos demande grâce, la grelinette est bienvenue !
    36
    nic
    Lundi 16 Mai 2016 à 11:03

    Alors vive la grelinette... Je suis tout à fait d'accord avec Isabelle et vous toutes... Il faut en parler autour de nous... Tout est une question de lobbies et d'argent. Moi aussi je suis horrifiée par ce glyphosate qui est vendu dans la plupart des jardineries en toute impunité. Moi aussi j'ai vu l'émission "Du poison dans nos jardins". J'espère que çà va motiver les foules et faire réfléchir... 

     

    J'enlève les pissenlits avec une gouge et j'essaie de les empêcher de se ressemer... Je vais mettre du carton ondulé (j'espère qu'il n'est pas traité... !) dans de nouvelles plates-bandes et des cosses au-dessus... Mais le mieux comme tu le dis, Isabelle, est de planter serré... Je m'en rends compte en été... Quand tout est épanoui et en fleurs... 

     

    De plus ces pesticides sont des tueurs d'abeilles dont nous avons grand besoin...

     

    Continuons à défendre la nature à notre niveau... Nous ferons des émules... Et bon jardinage à toutes...

     

     

     

    37
    Laurent
    Mardi 17 Mai 2016 à 16:43

    Huile de coude chez moi: le plantoir (à défaut de gouge, ça déplante pas mal aussi, en tout cas pour les pissenlits et les plantains, c'est OK). Mais si j'avais du liseron, de la prêle ou de la renouée du Japon, je ne sais pas comment je ferais. Peut-être déposer des trucs lourds et opaques durant un an ou deux avant de planter?

    Je lisais toutefois un article qui alertait à bon escient: si les industriels - Monsanto & co - se voient privés de glyphosphate, il est très probable qu'ils tentent de lancer sur le marché des molécules pires, déjà plus anciennes. Si on prend conscience que la chimie est le problème, ça n'est pas bien grave, mais si on recherche un substitut, ça ne va pas arranger les choses. Donc c'est important de se battre contre la chimie plutôt que contre le glyphosphate seul.

    38
    Mardi 17 Mai 2016 à 22:58

    Dans mon  jardin je n'utilise aucun produit chimique et je fais la chasse quand les gens de la commune passent avec leur petit tracteur et la citerne de je ne sais quoi qu'ils pulvérisent même quand il y a du vent, et qui a brûlé mes plantes la première année. Depuis il y a un début de prise de conscience et ils traitent de moins en moins. Je plante serré, désherbe à la main, avec une petite fourche à main, à dents plates qui me sert à presque tout. Les "mauvaises herbes" qui ne sont pas trop envahissantes sont tolérées. Au tout début du printemps, je fais un premier nettoyage puis j'attends ensuite que ça pousse et que les adventices s'éliminent entre elles. Il est bien plus facile d'enlever une herbe dodue que dix minuscules. Et si je n'ai pas beaucoup de temps, vite je me contente de cueillir les fleurs de pissenlit ou autres avant qu'ils ne montent en graines, je gagne ainsi quelques jours. Pour le liseron, pas facile d'avoir les racines mais à force d'enlever les parties aériennes à chaque fois que je passe, j'en ai beaucoup moins.

    Quand j'agrandis un massif ou en crée un, je me sers des anciennes ardoises que nous avons récupérées quand on a rénové le grand auvent au-dessus de la porte d'entrée. Posées entre les plantes et sur les contours du massif, elles étouffent les adventices, pelouse...tout ce qui ne doit pas être dans le lieu. C'est discret et ça donne un peu de chaleur supplémentaire aux plantes nouvellement installées. Quand l'espace est suffisamment garni pour être facile à entretenir, je les enlève.

    Je ne sais pas si le round-up est encore en vente ici, je zappe le rayon systématiquement puisque je n'utilise pas tout ça.

    Je pensais que tout le monde savait que ces produits sont dangereux, ce n'est apparemment pas le cas, tu fais bien d'en parler.

    39
    Mercredi 18 Mai 2016 à 07:32
    Bonjour Isabelle. Je vais t'étonner mais je ne désherbe jamais! pourtant j'ai 3ha et demi à entretenir tout seul! j'ai TOUT FAIT pour qu'il n'y ait pas d'entretien! D'abord j'ai arrêté le jardin potager (sauf quelques carrés hors sol avec roulette que je sors de ma serre quand je pars en tournée) Pour le reste tous mes parterres sont protégés par du broyat de mes têtards que je coupe pour me chauffer tous les ans et par les tontes de gazon. Pour les abords de la maison, j'utilise le rotofil (le plus gros des fils et de taille carrée plus résistant).Je coupe à vitesse maximum et à 45 degrés à la base des racines.A faire régulièrement. Et puis les agriculteurs voisins se chargent de désherber pour moi, tuant il y a 3 ans des centaines d'arbres, des milliers de poissons, empoisonnant mon jardin et mes mares. Depuis je compose des poèmes pour défendre la nature que je déclame dans mes spectacles et avec mon triporteur. je reçois menaces et insultes! et cette année je suis entouré de champs de pomme de terre ce qui va me faire 2 ou 3 pulvérisations par semaine(3 propriétaires différents) Il me plait à rêver qu'un jour peut-être ces monstres de fer seront interdits de circuler dans nos campagnes et que les fleurs des champs seront de retour.....Parfois ce qui parait acquit et normal (par exemple l'esclavagisme) devient ,sous l'action de quelques hommes courageux, anormal et interdit! Bonne journée et à bientôt au plaisir de te clamer quelques-uns de mes derniers poèmes! Gérard Le jardin d'eau et de poésie
    40
    Rombisson
    Mercredi 18 Mai 2016 à 10:02

    Bon, je vais dire la vérité, je suis un vrai con qui utilise du roundup, mais à doses très homéopathiques et que dans les cas désespérés. J'ai acheté mon bidon en 1986 et bizarrement le produit semble toujours actif, c'est dire si je ne crois pas à la biodégradation qu'on nous annonce! Pour pissenlit, plantain... moi aussi j'utilise la gouge , mais il y a une plante d'on j'ignore le nom qui ressemble à un pissenlit à feuilles très épaisses mais dont la racine n'est pas pivotante. Avec la gouge on enlève que peu de racines et la plante repousse en couronne, et elle envahit toute la pelouse. Donc l'année dernière j'ai mis 20grammes de roundup dans un litre d'eau et au pinceau j'ai mis quelques gouttes sur les collets de cette plante que j'ai étalé au pinceau et ce sur tout mon jardin de 1700 m. Il m'en restait un petit peu que j'ai utilisé de la façon suivante. J'ai pris une paire de gants gros travaux doublé en jersey que j'ai retourné. J'ai trempé mes mains ainsi recouvertes en égouttant l'excédent et j'ai passé les gants sur du liseron dont je n'arrivais pas à me débarrasser, le résultat dans les deux cas a été radical.

    Ceci n'est évidemment pas une pub pour le roundup acheté il y a 30 ans et que je n'utilise pas souvent et jamais en pulvérisation ma méthode m'a été indiquée par un copain qui travaillait dans une pépinière angevine. De plus je n'en mets jamais à moins de 10m de mon potager.

    Voilà, c'est peut être pas glorieux mais c'est ce que je fais, est-ce que vous me condamnez ou est-ce que vous m'acquittez, je promets d'en tenir compte pour l'avenir.

      • Mercredi 18 Mai 2016 à 13:24

        Le fait de prendre conscience des réels dangers et surtout d'oser venir témoigner est déjà en soi, une grande avancée et je t'en remercie.

        Les choses évoluent dans le bon sens mais juste pas assez vite à mon goût.

    41
    Samedi 11 Février à 06:00

    je désherbe à la main cela fait du boulot

    mais moi cela me vide la tête

    et je plante beaucoup quand je peux

    pour que les "mauvaises herbes" on ne peut plus les voir

    mais j'ai encore beaucoup de boulot !!!

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :