• Dites-moi...

     

     

    ... n'avez-vous jamais songé à embrasser la carrière de pépiniériste ?

    Même en activité accessoire ?

    Qu'est-ce qui vous en a empêché ? 

    Pensez-vous réaliser ce rêve (?) un jour ?

    Peut-être même juste au travers de la vente de quelques plantes si vous ouvrez votre jardin ?

     

     

     

    Le week-end passé, j'ai eu l'occasion de côtoyer plusieurs pépiniéristes. La plupart d'entre eux gardent leur job principal qui est parfois à des années lumières du monde du végétal, comme "garantie". Il semblerait qu'à cette échelle, on ne fasse pas fortune avec les plantes. 

    Je peux facilement comprendre leur envie de partager leurs trésors. D'ailleurs, vous remarquerez probablement que ce sont souvent les plus bavards. Ils sont intarissables sur leurs "bébés".

     

    Dites-moi...

     

     

    Sur le groupe Facebook consacré à l'événement Saint-Jean de Beauregard, chacun a proposé une "petite" liste de plantes à partager issues de semis ou de divisions de nos jardins.

    Quand je vois tout ce qui était proposé, je me dis que bon nombre d'entre nous pourraient s'installer pépiniéristes !

     

     

    Dites-moi...

     

     

    A se demander si ça vaut encore la peine de rentrer dans le parc !

     

     

    Certains particuliers qui ouvrent leur jardin au public en profitent souvent pour vendre leur surplus.

    Pas une mauvaise idée...

    J'ai bien aimé faire mon petit shopping chez Juliette du Jardin des Fées :

     

    Dites-moi...

     

     

    En ce qui me concerne, l'idée ne m'a jamais effleurée.

    Faut dire que j'ai eu des parents indépendants et que ça m'a dissuadée de mener cette vie

    où les tracas sont quotidiens, où on ne compte pas ses heures et  

    où on profite très peu de son temps libre puisqu'il est pratiquement inexistant.

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Carine Godefroid
    Dimanche 12 Avril 2015 à 06:29
    • Déjà levée aussi sauf que je n'ai pas eu ta journée trépidante d'hier.. 
    2
    Dimanche 12 Avril 2015 à 07:06

    Coucou Isabelle.


    oui, déjà réveillée ... Prête à aller voir les jardins de Versailles avant d'aller chez Claire :-). 


    Pépiniériste, non mais petite, je voulais devenir fleuriste. Et je pense à suivre, un jour, une formation ... 


    Bisous. 

    3
    Dimanche 12 Avril 2015 à 07:13
    Marie-Claude

    Quel rythme de publication ! J'avoue aimer publier mais âge aidant, je lève plus souvent le bras...je me demande quand même où tu trouves cette énergie ???  ;-))

    Bon pour ta question, je suis fille de commerçants et je ne rentrerai jamais dans ce genre de profession, même jeune, j'ai toujours détesté la vie que mes parents ont vécu....

    Je ne voudrais surtout pas vendre mes surplus, je préfère les donner ou les échanger lors des trocs plantes que nous faisons régulièrement.

    J'ai été désolée, hier de ne pouvoir me rendre à Saint de Beauregard mais la vie  nous joue de sales tours...

    Bises

    4
    Dimanche 12 Avril 2015 à 07:33

    idem déjà levé.

     

    si déjà pensé mais pas dans l'immédiat et surtout pas le temps et pas encore assez d'expérience.

    mon job actuel est purement "alimentaire".

    dans quelques années peut être baissé d'activité pour se consacrer à une autre activité plus passionnante : genre chambre d'hôte avec table d'hôte avec les produits de la maison ...

    mais bon comme dit la pub, c'est un rêve

    5
    jeannie
    Dimanche 12 Avril 2015 à 07:59

    When I was a child, I always said I would be a florist ,like Joan -  but became something completely different.

    Thats life !!!!Have a lovely day out -  kisssssssssss

    6
    Caroline JdesPixies
    Dimanche 12 Avril 2015 à 08:18

    Oh la la surtout pas! J'ai déjà choisi un métier de passion et ce n'est pas toujours une bonne chose, il faut parfois garder sa passion comme loisir. Mais tu as mis le doigt sur le problème, c'est que je suis indépendante et c'est certainement ça qui est le plus dur. Bon dimanche

    7
    Dimanche 12 Avril 2015 à 08:19

    J'ai déjà été en admiration devant des gens comme Brochet- Lanvin, qui vivent ensemble de leur passion : l'une pour les roses, l'autre pour les saules. Lorsque l'on visite leur jardin avec une classe, que l'on fait des activités pédagogiques liées au jardin et que l'on perçoit leur zénitude, leur joie de transmettre, on se dit que c'est ça le bonheur! Alors, nous en 3ème vie, on voudrait un domaine en pierre, avec des dépendances à aménager où l'on ferait des chambres d'hôtes et un trèèèès grand jardin à visiter...Bonne journée!

    8
    Dimanche 12 Avril 2015 à 08:25

    J'aurais adoré ça. Je devais commencer un stage le lundi matin - mais le samedi soir précédent,  je me cassai une cheville : 3 mois de plâtre, exit le sage! Ainsi va la vie...

    Et depuis, je ne multiplie plus à tout va! Je me contente de soigner mon jardin et de distribuer autour de moi le surplus, au gré de mes travaux - rien de plus!  Mais j'admire ceux qui savent le faire si bien...

    9
    cecile25
    Dimanche 12 Avril 2015 à 09:13

    J'en rêve souvent mais je pense que mon métier actuel me manquerait trop. Il faudrait plutôt que je sois prof dans une école d'horticulture !

    Chaque année on fait un vide-jardin et je prends plaisir à vendre mes plantounes ( tout à 0.50€), à expliquer où elle pousserait le mieux....Je  joue à lam archande !

    10
    Françoise
    Dimanche 12 Avril 2015 à 09:26
    Françoise

    Bonjour,    je te souhaite de poursuivre le succès de ton livre..  Pour ce qui est des pépinières..


    Il faut avant tout réunir 2 compétences !   d'une part,  être un excellent jardinier hypercompétent, d'autre part, avoir le sens du commerce.


    Et,  je n'ai aucune de ces deux compétences requises, et SURTOUT pas le sens commercial...  Donc  la question ne se pose même pas


     


    bonne semaine

    11
    Grelot
    Dimanche 12 Avril 2015 à 09:53

    Fleuriste, sans aucune hésitation , je le disais déjà petite quand on me posait la traditionnelle question :" et toi, qu'est ce que tu veux faire plus tard ? "  

    Je suis devenue prof et j'ai adoré ca , peut être dans une autre vie ...

    Isabelle, te rencontrer hier m'a fait un immense plaisir . 

    12
    Grelot
    Dimanche 12 Avril 2015 à 09:55

    Ah , au fait , je préfère donner mes plantes ... Mais bon, c'est juste mon ressenti ! 

    13
    Dimanche 12 Avril 2015 à 09:56
    camille

    je donne où j'offre avec plaisir , par surprise car je sais que je ferais une heureuse !

    14
    emmanuellle
    Dimanche 12 Avril 2015 à 10:18

    bonjour Isabelle toujours aussi matinale et surtout après une journée j'en suis certaine en émotion .

    pour la question du jour oh que non  fille de commerçante et moi même après   je ne me vois pas faire cela en plus à présent cela me serais impossible .

    non j'aime mieux à présent le partage et faire plaisir à donner autour de moi le surplus de mes plantes mais que j'admire tout c'est couples qui font de leurs passions un métier ou les heures passées en serre à bichonner leurs plantes .Ici à Frelinghien il y à une serre à géranium  de père en fille et le fils ne veut pas reprendre plus tard vu la vie qu'il à vu c'est parent dans la serre  du soir au matin .Après les géranium c'est repartie pour les crhysanthémes  .

    Bonne journée ,déjà des photos commence à affluer sur les blogs ouh sacrée journée et je suis certaine que tu est revenue enchantée

    15
    Dimanche 12 Avril 2015 à 10:41
    Pépiniériste...oui, peut-être...paysagiste, plutôt. Ce qui est certain c'est que je suis passée à côté d'une vocation liée au végétal. Quand la conseillère d'orientation me voyait bibliothécaire, moi je ne rêvais que d'être dehors dans la nature avec les mains dans la terre :)
    16
    Dimanche 12 Avril 2015 à 12:03
    pépiniériste... en activité principale non, non pas que travailler en indépendant me freine, bien au contraire ! Je ne supporte plus d'avoir un supérieur. Mais c'est plus le côté "paysagiste" qui m'attire. En secondaire accessoire en ouverture du jardin oui, ça me parait totalement complémentaire. Mon "rêve" serait de dessiner des jardins et de garden coacher :) Mais bon pour le moment suis comptable c'est pas pareil :p
    Bises
    Lydie
    17
    Val 25
    Dimanche 12 Avril 2015 à 15:45

    Coucou , avec des études d'horticulture dans la poche je travaille à la poste , allez comprendre ... Maintenant je rêve de retourner dans une serre mais le travail est dure mais quand on aime ... Bisous !

     

    18
    evelyne
    Dimanche 12 Avril 2015 à 19:53

    j'ai déjà pensé ouvrir mon jardin et vendre quelques plantes au profit d'une association dont je fais partie "mères pour la paix "...pour ne pas la citer, comme le font les anglais 


    sinon je participe à des trocs de plantes ,hier avait lieu justement le troc de ma commune , cette année on s'est regroupé avec les petites communes environnantes ,et ça a marché du tonnerre , il y a toujours une belle ambiance de passionnés qui se retrouvent ,mais je m'éloigne du sujet!!


    ma mère m'a souvent dit "tu as raté ta vocation"..... va savoir!


    par contre mes parents étaient artisans et j'aurais aimé exercer une profession libérale ,

    19
    Dimanche 12 Avril 2015 à 22:22

    Multiplier des plantes pour le plaisir c'est zéro stress et que du bonheur quand ça marche. Quand c'est ton job, malgré le plaisir qui doit rester en cas de réussite, la nécessité d'aboutir à un résultat apporte comme dans n'importe quelle activité autre sa dose de stress. Le bon et le mauvais. Et puis, il faut trouver un public et les modes, au jardin comme ailleurs, ne sont pas éternelles. La remise en question permanente n'est pas propre à ce métier mais sentir les orientations d'un marché n'est pas donné à tout le monde. Un métier de passion est un choix courageux ou lié à une dose d' inconscience, les deux étant à saluer même si, dans le second cas, on doit mieux vivre la difficulté.  

    En clair, je ne saurais pas faire. Alors reste le plaisir de multiplier sans vendre mais en offrant parce que le sourire en retour vaut bien toutes les rétributions. 

    Merci encore à toi d'avoir permis ce joli moment de convivialité à St Jean. Le bonheur d'une rencontre sans artifices, c'est rare et tellement agréable. 

    20
    Lundi 13 Avril 2015 à 10:49
    Catherine D

    Je ne pouvais pas venir, mais j'ai hésité samedi matin à prendre la route quand même... Je vois que vous avez passé un moment génial !
    Bon: fille d'agriculteur, j'ai fui la terre,  pour la ville et mes études d'urbanisme: je croyais dans cette civilisation-là, je n'y crois plus.
    Le travail rend-il heureux ? j'en ai douté... mais certains métiers, si ! surtout quand ce n'est pas une absolue nécessité pour vivre.
    oui j'aurais aimé être pépiniériste, peut-être.
    Bon atterrissage ! j'aurais peut-être d'autres occasions de te faire dédicacer ton livre :)

    21
    Lundi 13 Avril 2015 à 11:09

    J'espère bien ! Chaalis, ça ne te tente pas ? kiss

    22
    Mercredi 15 Avril 2015 à 07:44
    Laurence

    Ma réponse va être très rapide : non, être pépiniériste ne m'a jamais tentée. Je préfère que le jardinage reste une passion d'amateur. 
    Par contre, fleuriste, ne m'aurait pas déplu !

    23
    Laurent
    Jeudi 23 Avril 2015 à 15:44

    J'y ai déjà pensé, mais à voir le rythme de (sur)vie des pépiniéristes, je ne suis pas prêt à franchir le pas. Par contre, le paysagisme m'aurait bien tenté. Peut-être si un jour ma "carrière" doit prendre une autre direction (mais je pense qu'il n'y a guère d'avenir, ou en tout cas que pour peu d'élus, dans cette profession).


    Alors comme je ne sais pas jeter une plante que je déterre, je fais des pots. J'en donne, j'en troque, j'en vends à 2-3 bourses aux plantes par an, et j'ai plaisir à discuter avec des passionnés, tout autant qu'avec des gens qui commencent tout juste un jardin. Les sous récoltés financent d'autres achats (mais jamais autant que je n'achète) et donnent une valeur au travail, au matériaux achetés pour ce faire, et aux plantes elles-mêmes (les gens réfléchissent avant d'emporter). J'ai encore empoté hier soir...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :